© Cathy Bernot

Cet article fait partie du dossier

Cueillettes gourmandes

La berce, plante nourricière des insectes et des humains

Les fleurs de la berce des prés fait les insectes, pour le plus grand bonheur de ses voisines. Et ce resto champêtre plaît aussi aux humains !

Les fleurs de la berce des prés fait les insectes, pour le plus grand bonheur de ses voisines. Et ce resto champêtre plaît aussi aux humains !

Quand j’étais une petite graine, je rêvais de tenir un restaurant pour régaler tout le monde autour de moi. Aujourd’hui, j’ai atteint mon objectif. Solidement plantée dans ma chère prairie, j’accueille les gourmands durant toute la période d’ouverture, de fin mai à septembre. Et croyez-moi, c’est une réussite !

Il faut dire que j’ai mis le paquet sur la pub. Pour appâter le chaland, j’ai fait de mes tables de véritables panneaux d’affichage. Je parle de mes inflorescences, bien sûr, ces fameuses ombelles aussi larges que de petites assiettes. Perchées à 1 m de haut, d’un blanc immaculé, nimbées d’un parfum alléchant, elles sont irrésistibles pour tout ce que la campagne compte d’insectes. Et puis, mon tarif est tout à fait raisonnable : je leur demande simplement de transporter un peu de mon pollen jusqu’à un établissement voisin pour assurer notre fécondation.

Bon, j’avoue que j’ai un peu moins soigné le menu. Je n’ai qu’un seul plat du jour : pollen et nectar à volonté. Mais ça n’empêche pas les gourmands de se presser à ma porte. Lourds coléoptères aux carapaces rutilantes, mouches minuscules sans cesse en mouvement, guêpes élégantes, papillons bariolés… plus d’une centaine d’espèces a déjà dîné à ma table. Ajoutons à cet inventaire les araignées et insectes prédateurs qui viennent faire leur marché dans tout ce petit peuple et vous pourrez imaginer la cohue aux heures de pointe.

Je draine tellement de clients que j’en fais profiter les bistrots voisins : une fois dans le coin, les gourmets font souvent un détour sur les plantes qui m’entourent. D’ailleurs, des botanistes songent à mettre à profit mon succès pour aider certaines espèces rares. Trop dispersées, ces dernières ont parfois du mal à attirer assez d’insectes pour être pollinisées. Mais avec quelques pieds de berce à proximité, le quartier se remplit et tout le monde se retrouve fécondé en moins de temps qu’il n’en faut pour fleurir.

Tant mieux si je peux donner un coup de main à quelques collègues dans le besoin. Et puis, ça me change… Autrefois, vous aviez plutôt pour habitude de me cueillir. Tiges, fleurs, fruits, feuilles, tout y passait. Au Moyen Age, du côté de la
Pologne, vous en faisiez une sorte de soupe fermentée appelée barszcz, ancêtre du fameux bortsch. Comme quoi, ma vocation nourricière ne se limite pas aux insectes !

Chargement

Bordure dentée

Grandes feuilles poilues dessous, généralement découpées en 3 à 5 parties irrégulières

Tiges < 6 cm de diamètre, velues et fortement sillonnées

Retrouvez nos deux recettes à base de berce des prés.

Cet article fait partie du dossier

Cueillettes gourmandes

Couverture de La Salamandre n°269

Cet article est extrait de la Revue Salamandre

n° 269  Avril - Mai 2022, article initialement paru sous le titre "La berce"
Catégorie

Photos

Vos commentaires

Réagir

Pour commenter sans créer de compte, il vous suffit de cliquer dans la case « nom » puis de cocher la case « je préfère publier en tant qu’invité ».

Ces produits pourraient vous intéresser

Agenda de la nature au jardin 2023

12.00 €

Le guide nature Les oiseaux, 2e édition

19.90 €

Zéro déchet – Le guide inspiré de la nature

19.90 €

L’enquête sauvage, pourquoi et comment renouer avec le vivant ?

19.90 €

Découvrir tous nos produits

Poursuivez votre découverte

La Salamandre, c’est des revues pour toute la famille

Découvrir la revue

Plongez au coeur d'une nature insolite près de chez vous

8-12
ans
Découvrir le magazine

Donnez envie aux enfants d'explorer et de protéger la nature

4-7
ans
Découvrir le magazine

Faites découvrir aux petits la nature de manière ludique

Nos images sont protégées par un copyright,
merci de ne pas les utiliser sans l'accord de l'auteur