© Cathy Bernot

Cet article fait partie du dossier

Cueillettes gourmandes

Le serpolet, cousin sauvage du thym

Imprégné d’huiles essentielles, le serpolet est prêt à résister aux pires canicules. Une protection qui fait le bonheur des gourmets !

Imprégné d’huiles essentielles, le serpolet est prêt à résister aux pires canicules. Une protection qui fait le bonheur des gourmets !

Je suis né dans une famille de célébrités : les lamiacées. Ce nom ne vous dit peut-être rien, mais croyez-moi, vous connaissez toute une ribambelle de mes proches. Romarin, basilic, sauge, lavande, origan, sarriette, thym commun… Vous penserez à nous la prochaine fois que vous attraperez votre bocal d’herbes de Provence. D’ailleurs, avez-vous remarqué que la plupart de mes parentes sont des méditerranéennes endurcies ? Eh bien, ce n’est pas un hasard.

Si nous sentons si bon, c’est avant tout pour nous protéger. Fermez les yeux et mettez-vous à notre place. Vous êtes tranquillement installé dans un coin de garrigue, le soleil brille, les cigales chantent… Bien, et maintenant, dites-moi quels sont les deux terribles ennemis qui vous guettent dans ce décor de carte postale.

Eh oui, la chaleur et la sécheresse. En plein été, la fournaise risque d’endommager les éléments nécessaires à la photosynthèse. Sans compter que l’astre du jour évapore la moindre particule d’eau extraite à grand-peine d’un sol aride.

Certes, mais quel rapport avec les délicats parfums qui caractérisent notre famille ? Ces odeurs révèlent la présence dans nos feuilles d’huiles essentielles qui nous rendent résistantes aux hautes températures tout en retenant l’eau dans notre organisme. En plus, ces substances au goût très marqué repoussent les herbivores. Elles ont également des propriétés antiseptiques qui nous protègent des virus et des champignons. Et nous nous en servons même pour attirer les pollinisateurs. Bref, une vraie potion magique !

De votre côté, vous avez très vite compris l’intérêt gustatif et médicinal de nous intégrer à vos plats. Aujourd’hui encore, c’est près de la Méditerranée que la tradition de cueillette est restée la plus vivace en Europe. Sans doute y sommes-nous pour quelque chose.

Chargement

Fleurs roses miniatures regroupées en haut des tiges

Petites feuilles arrondies, opposées

Plante rampante à tige coriace, formant des coussins ou des tapis

Retrouvez nos deux recettes à base de serpolet.

Cet article fait partie du dossier

Cueillettes gourmandes

Couverture de La Salamandre n°269

Cet article est extrait de la Revue Salamandre

n° 269  Avril - Mai 2022, article initialement paru sous le titre "Le serpolet"
Catégorie

Photos

Vos commentaires

Réagir

Pour commenter sans créer de compte, il vous suffit de cliquer dans la case « nom » puis de cocher la case « je préfère publier en tant qu’invité ».

Ces produits pourraient vous intéresser

Agenda de la nature au jardin 2023

12.00 €

Le guide nature Les oiseaux, 2e édition

19.90 €

Zéro déchet – Le guide inspiré de la nature

19.90 €

L’enquête sauvage, pourquoi et comment renouer avec le vivant ?

19.90 €

Découvrir tous nos produits

Poursuivez votre découverte

La Salamandre, c’est des revues pour toute la famille

Découvrir la revue

Plongez au coeur d'une nature insolite près de chez vous

8-12
ans
Découvrir le magazine

Donnez envie aux enfants d'explorer et de protéger la nature

4-7
ans
Découvrir le magazine

Faites découvrir aux petits la nature de manière ludique

Nos images sont protégées par un copyright,
merci de ne pas les utiliser sans l'accord de l'auteur