Ecaille martre (Arctia caja) / © Frank Hecker

Cet article fait partie du dossier

Les papillons de la nuit

Quand observer les papillons de nuit ?

Si l’été est naturellement la période des plus grands chassés-croisés, il n’y a pas de temps mort pour guetter les papillons de nuit. Calendrier.

Si l’été est naturellement la période des plus grands chassés-croisés, il n’y a pas de temps mort pour guetter les papillons de nuit. Calendrier.

Qui n’a jamais ressenti de ferveur printanière à la vue du premier citron ? Et comment ne pas avoir du baume au cœur, un jour de mars, en observant un paon du jour dans les fleurs blanches d’un prunellier ? De jour, les papillons sont des icônes de la belle saison. La nuit en revanche, les cousins poilus du vulcain et du machaon se montrent bien moins frileux. En janvier ou février, la plupart des insectes hibernent sous forme d’œufs ou de reines endormies. Pourtant, en toute discrétion, phalènes et autres orrhodies vont et viennent dans le noir. Certains papillons nocturnes ont en effet une vie adulte centrée sur la mauvaise saison 1. L’hibernie défeuillante par exemple batifole d’octobre à décembre. Pour la phalène velue en chrysalide au cœur de l’hiver, la vie ailée a lieu en février-mars.

Comment les papillons de nuit passent-ils l’hiver ?

Phalène velue (à droite) et hibernie défeuillante volent plutôt à la saison froide. / © Frank Hecker
Hibernie défeuillante (Erannis defoliaria) / © Frank Hecker Phalène velue (Phigalia pilosaria) / © Frank Hecker

Au début du printemps, la diversité des noctambules croît rapidement. Il est déjà possible de détecter 20 ou 30 espèces dans un jardin verdoyant si les températures sont favorables. Et cette richesse va crescendo jusqu’à la fin de l’été, où 50 à 80 variétés de papillons de nuit peuvent se montrer. Voire davantage. Parmi tout ce petit monde, on distingue les monovoltins et les bivoltins. Rien à voir avec les volts nécessaires au fonctionnement d’une ampoule. Les premiers sont des papillons qui présentent une seule génération adulte par an 2. Ils volent, se nourrissent – ou pas – et surtout s’accouplent. Puis, les femelles pondent et meurent peu après. Leurs œufs éclosent généralement en automne et les chenilles hibernent. Au printemps suivant, ces petites voraces se nourrissent de leurs plantes-hôtes. Après une pause en chrysalide survient une nouvelle émergence d’adultes, appelés aussi imagos.

L’ennomos du tilleul et l’écaille martre sont des papillons dits monovoltins. Ils présentent une seule génération dans l’année.
Ennomos du tilleul (Ennomos alniaria) / © Frank Hecker Ecaille martre (Arctia caja) / © Frank Hecker

Les espèces bivoltines 3 ont le temps de boucler ce cycle deux fois par an, avec une génération plutôt printanière et une autre plutôt estivale.
Ces rythmes diversifiés sont de surcroît variables au sein d’une même espèce, selon la latitude et le climat. Appliquez cela à des centaines de différents papillons et soyez certain que la monotonie n’existe pas la nuit dans la nature.

Le gamma et la porcelaine sont des papillons dits bivoltins. Ils présentent deux générations par an.
Gamma (Autographa gamma) / © Frank Hecker Porcelaine (Pheosia tremula) / © Frank Hecker

Comment traiter dans un Miniguide un univers de plusieurs milliers d’espèces ? Pour vous familiariser avec les papillons de nuit de diverses familles, de formes et de couleurs différentes, la Revue Salamandre vous propose une sélection de 33 espèces parmi les plus grandes, dessinées par Sylvain Leparoux dans des positions vivantes, telles qu’on les observe sur un mur, une branche ou un drap.

Article initialement publié dans la revue Salamandre sous le titre "Papillons de saison"

Cet article fait partie du dossier

Les papillons de la nuit

Couverture de La Salamandre n°258

Cet article est extrait de la Revue Salamandre

n° 258  Juin - Juillet 2020
Catégorie

Photos

Tags

Vos commentaires

Réagir

Pour commenter sans créer de compte, il vous suffit de cliquer dans la case « nom » puis de cocher la case « je préfère publier en tant qu’invité ».

Ces produits pourraient vous intéresser

Carnet d’un peintre naturaliste confiné

12.90 €

Le guide nature Les petites bêtes, 2ème édition

17.00 €

Vers la beauté, toujours!

19.00 €

Le guide nature A la montagne

17.00 €

Découvrir tous nos produits

Poursuivez votre découverte

La Salamandre, c’est des revues pour toute la famille

Découvrir la revue

Plongez au coeur d'une nature insolite près de chez vous

8-12
ans
Découvrir le magazine

Donnez envie aux enfants d'explorer et de protéger la nature

4-7
ans
Découvrir le magazine

Faites découvrir aux petits la nature de manière ludique

Nos images sont protégées par un copyright,
merci de ne pas les utiliser sans l'accord de l'auteur