Carpocapse des prunes (Grapholita funebrana) / © Claboss - stock.adobe.com

Cet article fait partie du dossier

Les papillons de la nuit

Les ravages des chenilles de papillons de nuit

Invasifs, défoliants ou squatteurs de placards, aperçu de quelques chenilles de papillons de nuit aux manies pas vraiment sympa.

Invasifs, défoliants ou squatteurs de placards, aperçu de quelques chenilles de papillons de nuit aux manies pas vraiment sympa.

Au jardin

Au stade chenille, 650 espèces de papillons seraient considérées comme néfastes pour les cultures, les vergers et les potagers. Noctuelles, tordeuses et pyrales figurent parmi les principaux ennemis du jardinier.

Tomate, poivron & aubergine

L’armigère ou noctuelle de la tomate est particulièrement vorace l’été et dans les cultures sous serre. Au premier stade, la chenille consomme les feuilles et au second stade elle perfore les fruits.

Noctuelle de la tomate (Helicoverpa armigera)
Noctuelle de la tomate (Helicoverpa armigera) / ©  Daniel Morel

Chou-fleur, soja, fraise & pomme de terre

Originaire du sud de l’Europe, la noctuelle de l’artichaut est migratrice et aussi l’un des papillons ravageurs les plus fréquents en serre.

Noctuelle de l’artichaut (Chrysodeixis chalcites) / © Daniel Morel Noctuelle de l’artichaut (Chrysodeixis chalcites) / © Daniel Morel

Prunier, pêcher & prunellier

Le carpocapse des prunes s’attaque aux fruits d’arbres ou arbustes du genre Prunus. Les œufs sont déposés sur les fruits puis les chenilles pénètrent à l’intérieur.

Chenille Carpocapse des prunes (Grapholita funebrana)
Carpocapse des prunes (Grapholita funebrana) / © Claboss - stock.adobe.com

Poireau & oignon

Les chenilles de la teigne du poireau s’introduisent dans la feuille et minent la plante, ce qui favorise le dessèchement et les pourritures.

Chenille teigne du poireau (Acrolepiopsis assectella)
Teigne du poireau (Acrolepiopsis assectella) / © Patrick Clément

Salade, épinard & persil

La noctuelle des moissons, comme d’autres de ses cousines, est vorace et polyphage. Au dernier stade larvaire, elle est redoutée car elle ronge l’extrémité des plantes et cause des dégâts parfois lourds.

Noctuelle des moissons (Agrotis segetum)
Noctuelle des moissons (Agrotis segetum) / © Daniel Morel

Maïs, tournesol & houblon

La chenille de la pyrale du maïs s’attaque aux cultures de la céréale qui lui a donné son nom, dont elle est le principal ravageur.

Chenille Pyrale du maïs (Ostrinia nubilalis)
Pyrale du maïs (Ostrinia nubilalis) / © WILDLIFE GmbH / Alamy

Pois & plantes à gousses

Les larves de la tordeuse du pois perforent les gousses et attaquent progressivement tous les grains en les souillant d’excréments. Que faire ?

Les pistes de Terre vivante pour la lutte biologique contre tous les ravageurs.

Tordeuse du pois (Cydia nigricana)
Tordeuse du pois (Cydia nigricana)

A la maison

Le saviez-vous ? Les mites sont des papillons de nuit. Mais derrière ce terme général se cachent des insectes de familles différentes. Dans le garde-manger, les mites alimentaires sont des pyrales. En revanche, celles qui grignotent nos pulls en laine sont des teignes.

Laine, soie & plumes

Dans la nature, la mite de vêtements se nourrit de plumes dans les nids d’oiseaux et de fourrures, griffes, cornes et sabots de cadavres. Chez nous, la chenille de ce minuscule papillon consomme les textiles d’origine animale.

Chenille Mite de vêtements (Tineola bisselliella)
Mite de vêtements (Tineola bisselliella) / © Daniel Morel

Céréales, farine, pâtes & fruits secs

Qui ne connaît pas les mites alimentaires ? Cauchemar des cuisiniers et cuisinières, les chenilles de teigne de la farine et de pyrale des fruits secs se nourrissent de diverses denrées sèches et sont capables de perforer des emballages épais.

Teigne de la farine (Ephestia kuehniella) / © Daniel Morel Pyrale des fruits secs (Plodia interpunctella) / © Daniel Morel

En forêt

Indigènes ou exotiques, certains notodontes, processionnaires ou pyrales causent des soucis aux forestiers et à certains arbres et arbustes. Leurs ravages sont souvent spectaculaires.

Buis

Originaire de l’est de l’Asie, la pyrale du buis a été introduite accidentellement en Europe dans les années 2000. Sa chenille vorace consomme les buis d’ornement et sauvages sur des surfaces impressionnantes. Depuis son apparition en 2007-2008 en Suisse et en France, elle a entièrement colonisé les deux pays.

Pyrale du buis (Cydalima perspectalis) / © Swetlana Wall - stock.adobe.com Pyrale du buis (Cydalima perspectalis) / © Daniel Morel

Pin & parfois cèdre

La processionnaire du pin affaiblit la plupart des espèces de Pinus en consommant leurs aiguilles. Rarement graves, ces attaques ouvrent cependant la voie à d’autres ravageurs. Cette chenille est sévèrement urticante dès le 3e stade, soit un mois et demi après son éclosion.

Processionnaire du pin (Thaumetopoea pityocampa) / © Daniel Morel Processionnaire du pin (Thaumetopoea pityocampa) / © Swetlana Wall - stock.adobe.com

Chêne, hêtre & charme

Le bombyx disparate est capable d’importantes défoliations dans les forêts de feuillus. Sa chenille, appelée spongieuse, s’attaque surtout au chêne, mais aussi au hêtre ou au charme. Introduit en Amérique du Nord, cet érébidé y est invasif.

Bombyx disparate (Lymantria dispar) / © Daniel Morel Bombyx disparate (Lymantria dispar) / © wetlana Wall - stock.adobe.co

Chêne & parfois charme

Les chenilles de processionnaire du chêne sont grégaires et filent des cocons sur ces arbres à feuilles caduques. Elles se rassemblent parfois par dizaines sur les grosses branches et sont urticantes.

Processionnaire du chêne (Thaumetopoea processionea) / © Brasil2 / istock Processionnaire du chêne (Thaumetopoea processionea) / © Daniel Morel

Article initialement publié dans la revue Salamandre sous le titre "Ravages et coups tordus"

Cet article fait partie du dossier

Les papillons de la nuit

Couverture de La Salamandre n°258

Cet article est extrait de la Revue Salamandre

n° 258  Juin - Juillet 2020
Catégorie

Jardin

Vos commentaires

Réagir

Pour commenter sans créer de compte, il vous suffit de cliquer dans la case « nom » puis de cocher la case « je préfère publier en tant qu’invité ».

Ces produits pourraient vous intéresser

Chasseur d’orages

39.00 €

Le lièvre invisible

34.00 €

Agenda de la nature au jardin 2021

12.00 €

Le guide nature en forêt, 2ème édition

17.00 €

Découvrir tous nos produits

Poursuivez votre découverte

La Salamandre, c’est des revues pour toute la famille

Découvrir la revue

Plongez au coeur d'une nature insolite près de chez vous

8-12
ans
Découvrir le magazine

Donnez envie aux enfants d'explorer et de protéger la nature

4-7
ans
Découvrir le magazine

Faites découvrir aux petits la nature de manière ludique

Nos images sont protégées par un copyright,
merci de ne pas les utiliser sans l'accord de l'auteur