Pudibonde (Calliteara pudibunda) / © Frank Hecker

Cet article fait partie du dossier

Les papillons de la nuit

10 chenilles insolites de papillons de nuit

Carnivores, urticantes ou camouflées, les chenilles des papillons de nuit revêtent de nombreuses formes parfois étonnantes. Démonstration.

Carnivores, urticantes ou camouflées, les chenilles des papillons de nuit revêtent de nombreuses formes parfois étonnantes. Démonstration.

Clown psychédélique

Oui, vous pouvez croiser cette créature près de chez vous en train de boulotter du peuplier ou du saule. L’aspect de la chenille a inspiré le nom du papillon : la grande queue fourchue.

Chenille Grande queue fourchue (Cerura vinula)
Grande queue fourchue (Cerura vinula) / © Frank Hecker

No vegan

Au stade larvaire, le satellite a une étrange tendance à grignoter d’autres chenilles en complément de son menu végétal. Le petit monstre peut même jouer les cannibales !

Chenille Satellite (Eupsilia transversa)
Satellite (Eupsilia transversa) / © Frank Hecker

Un poil urticante

Malgré son nom, la chenille de la pudibonde – ou patte étendue – montre une coiffure punk plutôt extravagante qui peut être brune, grise, rousse ou jaune banane.

Chenille Pudibonde (Calliteara pudibunda)
Pudibonde (Calliteara pudibunda) / © Frank Hecker

Fausse éphémère

Les plantes aquatiques n’échappent pas à la voracité des papillons. La chenille de la bien nommée hydrocampe neigeuse ne se régale que de potamots et autres végétaux immergés.

Chenille Hydrocampe neigeuse (Acentria ephemerella)
Hydrocampe neigeuse (Acentria ephemerella) / © Frank Hecker

Pas de salades

Les plantes vertes, ce n’est pas son truc. La chenille de l’inégale, un papillon forestier de couleur brun-noir, se repaît de moisissures, bois pourri, champignons et lichens.

Chenille Inégale (Parascotia fuliginaria)
Inégale (Parascotia fuliginaria) / © Frank Hecker

Ni vu ni connu

L’émeraude est un géomètre d’un joli vert dont la chenille, friande d’armoises et d’achillées, a la particularité de se recouvrir de fragments végétaux. Bien malin qui la verra.

Chenille Emeraude (Thetidia smaragdaria)
Emeraude (Thetidia smaragdaria) / © Frank Hecker

Alien multiforme

Tantôt scorpion, tantôt cobra, la chenille du bombyx du hêtre se la joue parfois écureuil, son autre nom vernaculaire. Ses airs menaçants et agressifs cachent un être inoffensif.

Chenille Bombyx du hêtre (Stauropus fagi)
Bombyx du hêtre (Stauropus fagi) / © Frank Hecker

Cyclope fessier

Ne vous y trompez pas, le regard ahuri de cette chenille de sphinx de l’épilobe se situe au niveau de son arrière-train et non sur sa tête. Un œil unique censé faire fuir l’agresseur.

Chenille Sphinx de l’épilobe (Proserpinus proserpina)
Sphinx de l’épilobe (Proserpinus proserpina) / © Frank Hecker

Cache-cache

Les chenilles de cucullies sont soit très joliment bariolées, soit très mimétiques. La cucullie de la camomille a choisi l’option incognito et ressemble à un fagot de graminées.

Chenille Cucullie de la camomille (Cucullia chamomillae)
Cucullie de la camomille (Cucullia chamomillae) / © Marek R. Swadzba - stock.adobe.com

Verte limace

Cette bestiole elliptique à base aplatie et de couleur feuille tendre n’est ni une gale ni un mollusque. C’est la chenille de la tortue, un papillon de la petite famille des limacodidés.

Chenille Tortue (Apoda limacodes)
Tortue (Apoda limacodes) / © Frank Hecker

Entre robe camouflage et look bigarré, les chenilles nous en font voir de toutes les couleurs. Dodues et appétissantes, elles doivent se protéger de nombreux ennemis tels que reptiles, oiseaux, araignées ou insectes parasitoïdes. Pour leur faire face, elles adoptent des stratégies variées: vie nocturne ou en groupe, cocon protecteur, cachette de feuilles, mimétisme, couleurs vives signalant leur toxicité, poils urticants, faux yeux ou cornes menaçantes, mauvaise odeur, posture intimidante ou fuite. Faites leur connaissance avec ce Miniguide.

Article initialement publié dans la revue Salamandre sous le titre "Chenilles en folie"

Cet article fait partie du dossier

Les papillons de la nuit

Couverture de La Salamandre n°258

Cet article est extrait de la Revue Salamandre

n° 258  Juin - Juillet 2020
Catégorie

Photos

Tags

Vos commentaires

Réagir

Pour commenter sans créer de compte, il vous suffit de cliquer dans la case « nom » puis de cocher la case « je préfère publier en tant qu’invité ».

Ces produits pourraient vous intéresser

Carnet d’un peintre naturaliste confiné

12.90 €

Le guide nature Les petites bêtes, 2ème édition

17.00 €

Vers la beauté, toujours!

19.00 €

Le guide nature A la montagne

17.00 €

Découvrir tous nos produits

Poursuivez votre découverte

La Salamandre, c’est des revues pour toute la famille

Découvrir la revue

Plongez au coeur d'une nature insolite près de chez vous

8-12
ans
Découvrir le magazine

Donnez envie aux enfants d'explorer et de protéger la nature

4-7
ans
Découvrir le magazine

Faites découvrir aux petits la nature de manière ludique

Nos images sont protégées par un copyright,
merci de ne pas les utiliser sans l'accord de l'auteur