Petit paon de nuit (Saturnia pavonia) / © Ben Sale

Cet article fait partie du dossier

Les papillons de la nuit

Comment observer les papillons de nuit ?

La première rencontre avec les papillons de nuit est souvent le fruit du hasard. Mais aller plus loin dans cet univers nécessite un brin de méthode. Six techniques imparables.

La première rencontre avec les papillons de nuit est souvent le fruit du hasard. Mais aller plus loin dans cet univers nécessite un brin de méthode. Six techniques imparables.

Comment observer les papillons de nuit avec un drap et une lampe ?
© Yann le Bris

1 Luire

Profitez de l’attraction des papillons de nuit par nos éclairages artificiels pour les inventorier ! Lampes à vapeur de mercure, tubes fluorescents actiniques ou à lumière noire, lampes fluo-compactes, tubes synergetic ou LED en tout genre, les sources d’ultraviolets irrésistibles sont diverses et variées. La législation, les talents de bricoleur, l’encombrement et le budget sont autant de critères qui guideront vos choix. Le drap en guise de grand écran blanc est le plus populaire des dispositifs lumineux : spectacle garanti. Laissez aux experts le soin d’ausculter des critères internes – notamment génitaux – ou de constituer une collection de référence, car dans ces cas-là la mort du papillon est inévitable. Contentez-vous de simplement photographier les stars éclairées et pratiquez modérément, moins d’une fois par semaine au même endroit.

© Yann le Bris

2 Enduire

La lumière n’est pas toujours le moyen le plus efficace pour attirer certains papillons. Avec encore moins de matériel, régalez les gourmandes noctuelles à l’aide d’une bonne miellée étalée sur un tronc ou une planche de bois. La recette de la potion magique ? Sucre en poudre, miel ou fruits bien mûrs mélangés à du vin rouge ou blanc, ou encore à du rhum ou de la bière, chacun peut inventer la sienne avec les moyens du bord. En revanche, c’est peine perdue pour attirer les papillons qui ne se nourrissent pas à l’état adulte comme les bombyx, notodontes ou certains sphinx.

Comment observer les papillons de nuit avec des phéromones ?
© Yann le Bris

3 Séduire

Diffuser des phéromones sexuelles est la seule méthode pour attirer certaines espèces. C’est le cas pour la famille très colorée des sésies, ces papillons déguisés en grosses guêpes. La technique est aussi efficace pour admirer les mâles d’espèces spectaculaires comme les paons de nuit ou les bombyx. Deux solutions s’offrent alors : acheter des phéromones de synthèse auprès de laboratoires spécialisés dans la lutte biologique ou élever une espèce puis isoler une femelle vierge qui servira d’appât. A pratiquer avec modération.

Comment observer les papillons élevant des chenilles ?
© Yann le Bris

4 Reproduire

La recherche méticuleuse d’œufs, de chenilles ou de chrysalides dans la végétation nécessite patience, entraînement et obstination. Vous y trouverez l’immense avantage d’en apprendre beaucoup sur la biologie et l’écologie d’une espèce. Son habitat, la plante-hôte de sa chenille, à quel stade vous l’observez à telle date… Enfin, les plus expérimentateurs d’entre vous pourront se lancer dans l’élevage pour observer le déroulement du cycle de vie du papillon. Dans ce cas, évitez soigneusement de manipuler les espèces rares ou protégées.

Comment observer les papillons de nuit
© Yann le Bris

5 Découvrir

Simplement équipé de vos yeux, d’une loupe et de quoi photographier, asseyez-vous dans une prairie fleurie ou au pied d’une haie pour plonger dans le microcosmos. Parmi la diversité remarquable des insectes, observez les papillons de nuit à activité diurne, dont certains des plus minuscules d’entre eux. C’est passionnant ! Ni piège ni capture, une simple identification sur place ou par image interposée sera déjà riche d’enseignements. Remarquez, cette méthode marche aussi la nuit avec une lampe frontale.

Comment observer les papillons de nuit avec un parapluie japonais
© Yann le Bris

6 Parcourir

Prospectez les talus et lisières en battant la végétation au-dessus d’un filet tendu ou d’un parapluie renversé. Vous serez époustouflé par la diversité des bestioles ainsi réceptionnées. Profitez-en pour réviser ou découvrir les ordres et les familles d’insectes. Faites le tri parmi les coléoptères, punaises, diptères, cicadelles et tant d’autres. Dans ce fourmillement de vie, microlépidoptères et chenilles raviront votre curiosité.

Identifez les papillons que vous trouvez avec notre miniguide.

Ce miniguide représente les plus grands papillons de nuit et en position vivante et non ailes étalées.

Article initialement publié dans la revue Salamandre sous le titre "Sans filet… ou presque"

Cet article fait partie du dossier

Les papillons de la nuit

Couverture de La Salamandre n°258

Cet article est extrait de la Revue Salamandre

n° 258  Juin - Juillet 2020
Catégorie

FAQ nature

Tags

Vos commentaires

Réagir

Pour commenter sans créer de compte, il vous suffit de cliquer dans la case « nom » puis de cocher la case « je préfère publier en tant qu’invité ».

Ces produits pourraient vous intéresser

Carnet d’un peintre naturaliste confiné

12.90 €

Le guide nature Les petites bêtes, 2ème édition

17.00 €

Vers la beauté, toujours!

19.00 €

Le guide nature A la montagne

17.00 €

Découvrir tous nos produits

Poursuivez votre découverte

La Salamandre, c’est des revues pour toute la famille

Découvrir la revue

Plongez au coeur d'une nature insolite près de chez vous

8-12
ans
Découvrir le magazine

Donnez envie aux enfants d'explorer et de protéger la nature

4-7
ans
Découvrir le magazine

Faites découvrir aux petits la nature de manière ludique

Nos images sont protégées par un copyright,
merci de ne pas les utiliser sans l'accord de l'auteur