© Cyril Ruoso

Cet article fait partie du dossier

Lièvre, la sentinelle des campagnes

Comment le lièvre perçoit-il son environnement ?

Le lièvre a une piètre vue, il distingue mal les formes et perçoit avant tout les mouvements. Mais il se rattrape avec une ouïe et un odorat hors du commun.

Le lièvre a une piètre vue, il distingue mal les formes et perçoit avant tout les mouvements. Mais il se rattrape avec une ouïe et un odorat hors du commun.

Pas dur de la feuille…

Les longues oreilles articulées du lièvre, qui lui valent parfois le surnom d’oreillard, sont orientables à 360°. Leur forme caractéristique est particulièrement efficace pour amplifier les sons. L’animal distingue donc une multitude de bruits que nous ne percevons même pas. Au moindre craquement, il se lève et essaie d’en localiser l’origine pour préparer sa fuite ou se tapir au sol. Vastes surfaces de peau très vascularisées, ses oreilles jouent un rôle de thermostat en régulant sa température corporelle. Le flux sanguin est adapté pour dissiper la chaleur en été et la retenir en hiver.

... mais du goût pour la feuille

Le lièvre raffole de jeunes pousses de toutes sortes, en particulier de colza et de céréales comme le blé ou l’avoine, qui peuvent constituer la moitié de son régime en milieu agricole. Prélevant sa nourriture ici et là en petites quantités, il ne cause habituellement pas de dégâts significatifs à ces cultures. En revanche, il peut parfois porter atteinte aux potagers ou aux jeunes vergers. En hiver, il se rabat sur les rameaux, les graines, les racines et les choux. Son alimentation étant alors plus sèche, il mange parfois de la neige pour se réhydrater. Il peut aussi se laisser tenter par l’écorce de jeunes arbres, notamment par grand froid.

Comment le lièvre d'Europe perçoit-il son environnement ?
© Cyril Ruoso

Une vision grossière…

Dans les champs, il peut arriver qu’un lièvre vous fonce droit dessus. Comme chez la plupart des animaux qui doivent se méfier des prédateurs, ses yeux sont disposés sur les côtés. Légèrement exorbités, ils offrent un large champ visuel. Mais le bossu voit mal ce qui est face à lui, car il perçoit son environnement en deux images séparées. De plus, ses pupilles ne peuvent pas se contracter beaucoup, il se retrouve donc vite ébloui. En dilatant pleinement ses gros yeux, le lièvre est en revanche tout à fait à l’aise dans la pénombre.

... mais un nez très fin

La communication olfactive est très importante chez le lièvre. Plusieurs glandes situées sur sa tête sécrètent une substance odorante qu’il applique sur son pelage en se toilettant. Les glandes anales et nasales marquent d’une signature olfactive le sol et la végétation lorsqu’il se déplace ou renifle avec insistance. Un lièvre peut ainsi flairer la piste d’un congénère après son passage et l’identifier, car chaque individu a une odeur qui lui est propre. Mais ce parfum personnel trahit aussi le lièvre vis-à-vis de ses prédateurs.

Découvrez comment d'autres animaux voient le monde dans notre dossier complet sur la vision.

Apprenez-en encore plus sur la faune et la flore dans Le grand livre de la nature.

Monumental, immersif, unique. Avec 2500 espèces traitées et plus de 4500 dessins et schémas originaux, cet ouvrage encyclopédique vous plonge au cœur de la nature sauvage grâce à des textes précis et vivants, et des planches d’identification richement illustrées. Fruit de 20 ans de travail, Le grand livre de la nature est un pari éditorial sans précédent.

Cet article fait partie du dossier

Lièvre, la sentinelle des campagnes

Couverture de La Salamandre n°268

Cet article est extrait de la Revue Salamandre

n° 268  Février - Mars 2022, article initialement paru sous le titre "Sens du détail"
Catégorie

Photos

Vos commentaires

Réagir

Pour commenter sans créer de compte, il vous suffit de cliquer dans la case « nom » puis de cocher la case « je préfère publier en tant qu’invité ».

Ces produits pourraient vous intéresser

Agenda de la nature au jardin 2023

12.00 €

Le guide nature Les oiseaux, 2e édition

19.90 €

Zéro déchet – Le guide inspiré de la nature

19.90 €

L’enquête sauvage, pourquoi et comment renouer avec le vivant ?

19.90 €

Découvrir tous nos produits

Poursuivez votre découverte

La Salamandre, c’est des revues pour toute la famille

Découvrir la revue

Plongez au coeur d'une nature insolite près de chez vous

8-12
ans
Découvrir le magazine

Donnez envie aux enfants d'explorer et de protéger la nature

4-7
ans
Découvrir le magazine

Faites découvrir aux petits la nature de manière ludique

Nos images sont protégées par un copyright,
merci de ne pas les utiliser sans l'accord de l'auteur