© Mike Rae

Cet article fait partie du dossier

Lièvre, la sentinelle des campagnes

Les secrets du lièvre

On le sait rapide et méfiant, mais connaît-on vraiment le lièvre ? Zoom sur ses étonnantes particularités.

On le sait rapide et méfiant, mais connaît-on vraiment le lièvre ? Zoom sur ses étonnantes particularités.

Sprinteur

Avec des pointes à 72 km/h et des bonds d’environ 4 m de long et jusqu’à 2 m de haut, le lièvre est un athlète hors pair. Il faut le voir sauter, tourner, danser presque, bondir, pivoter, courir, s’arrêter puis repartir de plus belle, comme s’il était monté sur des ressorts.

Prudent

Lorsqu’il rejoint son gîte pour se reposer, le lièvre prend soin de brouiller les pistes. Bonds de côté, virage à angle droit et retour en arrière compliquent la tâche du prédateur qui voudrait suivre sa trace. Le naturaliste Robert Hainard écrivait à son propos : « On croirait vraiment qu’il a conscience de la trace qu’il laisse et du danger qu’elle lui fait courir. »

Prolifique

La hase peut s’accoupler quelques jours avant la fin d’une première gestation. Dans ce cas, elle porte simultanément des levrauts prêts à naître et de tout petits embryons. Cette double grossesse est nommée superfétation. Avec ces périodes de gestation qui se chevauchent, la femelle peut avoir jusqu’à six portées par an de 2 à 4 levrauts chacune. De quoi compenser la mortalité qui atteint 80 % la première année.

9 secrets du lièvre d'Europe
© FLPA / Paul Sawer / Biosphoto

Discret

S’il est avant tout un animal nocturne, le lièvre est aussi actif en journée une bonne partie de l’année. Tapi au sol entre des mottes de terre, il peut passer quasiment inaperçu. Confiant en son camouflage, il laisse parfois un bipède approcher tout près sans bouger, quitte à détaler au dernier moment.

9 secrets du lièvre d'Europe
© Sylvain Cordier / Biosphoto

Glouton

Lors de l’unique tétée quotidienne, le levraut absorbe en quelques minutes 10 % de son poids. Avec 24 % de matières grasses, le lait de la hase est environ 6 fois plus riche que celui d’une vache. Cette potion magique permet une croissance très rapide. A l’âge de 1 mois, le jeune atteint 1 kg, soit 10 fois son poids de naissance.

9 secrets du lièvre d'Europe
© Sylvain Cordier / Biosphoto

Précoce

Agés d’à peine quelques jours, les levrauts commencent à brouter des plantes tendres. Ils sont sevrés en seulement quatre semaines. Les hases sont déjà matures à partir de 4 à 6 mois tandis que les mâles peuvent se reproduire dès 3 mois. Polygames, ils s’accouplent parfois avec différentes femelles dans la même journée.

Bagarreur

Véritable boxeur, le lièvre est capable d’asséner jusqu’à cinq coups par seconde à un adversaire. Les combats opposant mâle et femelle peuvent être violents, se terminant parfois avec une oreille fendue, une queue arrachée ou un museau lacéré. Ces rixes seraient indispensables pour provoquer l’ovulation de la hase.

9 secrets du lièvre d'Europe
© Frederic Desmette

Recycleur

Comment digérer les aliments coriaces tels que des rameaux ? Après un premier repas, le lièvre évacue des boulettes molles partiellement digérées et entourées de mucus. Il les ingère aussitôt afin de mieux assimiler les différents éléments nutritifs qu’elles contiennent. Les crottes produites après cette seconde digestion sont plus dures. Cet étonnant processus en deux temps est appelé cæcotrophie.

9 secrets du lièvre d'Europe
© Juha Haataja

Charognard ?

Habituellement végétarien, le lièvre peut-il se nourrir sur des carcasses lors des plus rudes hivers ? En Europe, ce comportement ne semble pas avoir été observé. En revanche, le lièvre d’Amérique peut non seulement manger de la viande mais aussi se révéler cannibale. Il a même été filmé en train de grignoter un cadavre de lynx, l’un de ses prédateurs !

Apprenez-en plus sur la faune et la flore avec Le grand livre de la nature.

Monumental, immersif, unique. Avec 2500 espèces traitées et plus de 4500 dessins et schémas originaux, cet ouvrage encyclopédique vous plonge au cœur de la nature sauvage grâce à des textes précis et vivants, et des planches d’identification richement illustrées. Fruit de 20 ans de travail, Le grand livre de la nature est un pari éditorial sans précédent.

Cet article fait partie du dossier

Lièvre, la sentinelle des campagnes

Couverture de La Salamandre n°268

Cet article est extrait de la Revue Salamandre

n° 268  Février - Mars 2022
Catégorie

Photos

Vos commentaires

Réagir

Pour commenter sans créer de compte, il vous suffit de cliquer dans la case « nom » puis de cocher la case « je préfère publier en tant qu’invité ».

Ces produits pourraient vous intéresser

Agenda de la nature au jardin 2023

12.00 €

Le guide nature Les oiseaux, 2e édition

19.90 €

Zéro déchet – Le guide inspiré de la nature

19.90 €

L’enquête sauvage, pourquoi et comment renouer avec le vivant ?

19.90 €

Découvrir tous nos produits

Poursuivez votre découverte

La Salamandre, c’est des revues pour toute la famille

Découvrir la revue

Plongez au coeur d'une nature insolite près de chez vous

8-12
ans
Découvrir le magazine

Donnez envie aux enfants d'explorer et de protéger la nature

4-7
ans
Découvrir le magazine

Faites découvrir aux petits la nature de manière ludique

Nos images sont protégées par un copyright,
merci de ne pas les utiliser sans l'accord de l'auteur