© Marcello Pettineo

Cet article fait partie du dossier

Mille et une guêpes

L’ichneumon, une guêpe parasite et contorsionniste

L’ichneumon surprend par son anatomie et son mode de vie. Quand donner naissance passe par un numéro de cirque.

L’ichneumon surprend par son anatomie et son mode de vie. Quand donner naissance passe par un numéro de cirque.

Dans la forêt de pins, l’air est saturé d’un parfum de résine et de bois mort. Les vieux arbres laissent à peine passer la lumière. Au sol, un tronc se décompose avec la lenteur des êtres qui retournent à la terre. Le défunt végétal sera bientôt le théâtre d’un véritable numéro de cirque. Et la star du show répond au nom de Dolichomitus imperator. La voilà qui sort de la pénombre et se pose avec élégance sur le géant couché. Grande dame aux longues antennes, au corps élancé et aux pattes orange. Mais comment n’est-elle pas gênée par l’immense appendice qui prolonge son abdomen ?

Le numéro commence enfin. Acte I : l’artiste parcourt le tronc en le tapotant avec ses antennes. Elle avance, puis recule, tapote à nouveau, répète ces pas de danse avant de s’arrêter. Ah, elle a senti quelque chose à travers le vestige d’écorce. Acte II : le bout des antennes plaqué contre la surface du bois, la belle soulève son abdomen haut, très haut… si haut qu’elle peut pointer son interminable ovipositeur à la verticale contre le bois. Acte III : l’étrange aiguille se sépare en trois. Deux gaines protectrices se relèvent à l’arrière du corps pour libérer un stylet fin à l’extrémité dentée. Ce dernier est constitué de deux valves qui, en coulissant l’une contre l’autre dans un savant va-et-vient, permettent de percer profondément le bois. Une mécanique qui a notamment inspiré l’industrie du forage ainsi que certaines techniques de neurochirurgie !

Que diable cherche exactement cet ichneumon à la fois artiste et artisan ? Tout simplement à parasiter une larve de coléoptère qui se croyait à l’abri dans sa galerie de bois vermoulu en déposant un œuf directement sur son corps (> Aliens...). Une fois sa mission accomplie, l’insecte sur échasses rétracte son appendice et remet ses gaines en place. Accessoires remballés, rideau tiré, fin du spectacle.

Evolution diabolique ?

« Je ne puis me persuader qu’un Dieu bienfaisant et tout-puissant ait créé les ichneumons avec l’intention arrêtée de les laisser se nourrir de chenilles vivantes », écrivait Charles Darwin en 1860 dans une correspondance. Le mode de vie parasitoïde de certains de ces insectes confortait pourtant l’illustre naturaliste dans sa théorie de l’évolution. Une publication entomologique récente propose d’ailleurs de renommer les imprononçables ichneumons guêpes de Darwin.

Aliens…

Ichneumon : une guêpe parasite et contorsionniste
© Frank Hecker

Les ichneumons comptent probablement plus d’espèces que l’ensemble des vertébrés connus. Et tous sont spécialisés pour pondre sur ou dans le corps d’insectes ou d’araignées. On dit qu’ils sont parasitoïdes, c’est-à-dire qu’ils provoquent à petit feu la mort de leur hôte dévoré vivant. La larve de guêpe veille toutefois à ne pas consommer trop tôt ses organes vitaux. Après avoir émergé, elle ne laisse derrière elle qu’une carcasse vide.

… ou top-modèles

Ichneumon : une guêpe parasite et contorsionniste
© Andy Sands /Naturepl.fr

Les ichneumons font partie des premiers hyménoptères à adopter la taille de guêpe. Court ou long, ce rétrécissement entre le thorax et l’abdomen permet une grande mobilité, un atout pour pondre dans leurs victimes.

Visionnez cette incroyable vidéo de la BBC qui montre un ichneumon parasitant les chenilles de papillons dans une fourmilière.

Cet article fait partie du dossier

Mille et une guêpes

Couverture de La Salamandre n°265

Cet article est extrait de la Revue Salamandre

n° 265  Août-septembre, article initialement paru sous le titre "Le grand contorsionniste"
Catégorie

Sciences

Vos commentaires

Réagir

Pour commenter sans créer de compte, il vous suffit de cliquer dans la case « nom » puis de cocher la case « je préfère publier en tant qu’invité ».

Ces produits pourraient vous intéresser

Zéro déchet – Le guide inspiré de la nature

19.90 €

L’enquête sauvage, pourquoi et comment renouer avec le vivant ?

19.90 €

Le guide nature Les oiseaux, 2e édition

19.90 €

Le guide nature En forêt, 2e édition

17.00 €

Découvrir tous nos produits

Poursuivez votre découverte

La Salamandre, c’est des revues pour toute la famille

Découvrir la revue

Plongez au coeur d'une nature insolite près de chez vous

8-12
ans
Découvrir le magazine

Donnez envie aux enfants d'explorer et de protéger la nature

4-7
ans
Découvrir le magazine

Faites découvrir aux petits la nature de manière ludique

Nos images sont protégées par un copyright,
merci de ne pas les utiliser sans l'accord de l'auteur