Le bleu, une couleur rare dans la nature
© Gabriel Barathieu / Biosphoto

Cet article fait partie du dossier

De toutes les couleurs

Le bleu, une couleur rare dans la nature

Le pigment bleu n'existe presque pas chez les animaux, cette couleur est donc produite autrement. Tour d'horizon des différentes façons de faire du bleu dans le monde du vivant.

Auteur

Julien Perrot



Le pigment bleu n'existe presque pas chez les animaux, cette couleur est donc produite autrement. Tour d'horizon des différentes façons de faire du bleu dans le monde du vivant.

Dépigmenté

Le bleu, une couleur rare dans la nature
© vicu9 / stock.adobe.com

Si vous avez les yeux bleus, ce n’est pas grâce à un pigment azur irrésistible. La couleur de votre regard résulte simplement de la diffraction de la lumière sur votre iris incolore. Au contraire, des yeux bruns révèlent une forte concentration de mélanine, le pigment auquel nous devons aussi la couleur de notre peau et de nos cheveux. Quant aux yeux verts, ils combinent le bleu de la diffraction avec du jaune produit par de la mélanine en moins grande quantité.

Costumé

Le bleu, une couleur rare dans la nature
© fotolia

Un champignon aux allures extraterrestres pousse dans les forêts d’Amérique du Nord : le lactaire indigo. On dirait que son chapeau et ses lamelles ont été colorés à l’encre. Et pourtant, c’est une espèce comestible qui produit un latex à la cassure comme tous les lactaires. Celui-ci est évidemment bleu indigo. Avec l’âge, cette curiosité se décolore un peu et montre des reflets argentés. A la cuisson, il vire à un gris parfaitement raisonnable.

Absorbé

Est-il vrai que la mer est bleue parce qu’elle réfléchit comme un miroir la couleur du ciel ? Pas seulement. En fait, ce sont les molécules d’eau, les responsables. Elles absorbent les longueurs d’onde correspondant aux couleurs rouge et jaune. Voilà pourquoi cela produit une lumière appauvrie en rouge et jaune, et donc riche en bleu. Plus le nombre de molécules « absorbantes » est grand, plus cette couleur est marquée. Ainsi, dans une fine épaisseur, comme un verre, l’eau est transparente. Mais en plein milieu de l’océan, là où la profondeur est importante, l’eau apparaît bleu marine et opaque.

Oxygéné

Au fait, pourquoi le ciel est-il bleu ? Parce que les toutes petites molécules de l’atmosphère, essentiellement de l’azote et de l’oxygène, ont une taille qui correspond à la diffusion des longueurs d’onde les plus courtes, c’est-à-dire à du bleu et du violet. Comme c’est à la première de ces deux couleurs que notre œil est le plus sensible, voilà le mystère élucidé.

Bluffé

Le bleu, une couleur rare dans la nature
© Chris Mattison / Naturepl.com

Les animaux ne connaissent pas de pigments bleus. C’est par conséquent un effet d’optique qui produit la coloration des plumes du geai des chênes. Des chercheurs de l’Université de Grenoble viennent d’en découvrir le mécanisme. Ils ont constaté que la surface de ces plumes est spongieuse. La taille des minuscules orifices détermine très précisément la façon dont la lumière est diffractée et donc la couleur perceptible à nos yeux. Des trous relativement grands produisent une couleur blanche, alors que des plus petits donnent une belle teinte bleue.

Truqué

Le bleu, une couleur rare dans la nature
© Dr. Silvia Vignolini

Le record du monde d’intensité d’une couleur bleue structurale est détenu par un petit buisson des forêts africaines appelé Pollia condensata. La cuticule de ses fruits est lisse et transparente, elle renvoie la lumière comme un miroir. En dessous, des microstructures de cellulose produisent un mécanisme complexe qui fait converger la lumière vers une longueur d’onde donnée. Le miracle obtenu est encore plus spectaculaire que les ailes du célèbre papillon morpho. Des oiseaux recherchent ces baies indigestes pour décorer leur nid, ce qui assure la dissémination de la plante.

Découvrez la minute nature sur la couleur bleue.

Révélés

Que de questions sans réponses au terme de ce dossier ! Heureusement, il y a notre nouveau film Œil pour œil. Cet étonnant documentaire de la jeune réalisatrice Miléna Mathèz-Loïc explore les mystères de la vision des animaux.

Visionnez la bande-annonce du film œil pour œil.

Article initialement publié dans la revue Salamandre sous le titre "Bleu ciel"

Cet article fait partie du dossier

De toutes les couleurs

Couverture de La Salamandre n°253

Cet article est extrait de la Salamandre

n° 253  Août - Septembre 2019
Catégorie

Sciences

Ces produits pourraient vous intéresser

Le lac aux oiseaux

49.00 €

Eduquer ses enfants comme un renard

19.00 €

Marche avec les loups

29.00 €

Tu marches, il marche, vous marchez… moi, je cours

19.00 €

Découvrir tous nos produits

Poursuivez votre découverte

La Salamandre c’est des revues pour toute la famille

Découvrir la revue

Plongez au coeur d'une nature insolite près de chez vous

8-12
ans
Découvrir le magazine

Donnez envie aux enfants d'explorer et de protéger la nature

4-7
ans
Découvrir le magazine

Faites découvrir aux petits la nature de manière ludique