© Neil Villard

Cet article fait partie du dossier

Enfin la pluie !

Ces animaux qui aiment la pluie

Certaines bestioles attendent la pluie avec impatience pour se déplacer plus facilement ou accomplir une phase de leur cycle de vie. Petit aperçu d’un monde qui ne craint pas d’être mouillé.

Certaines bestioles attendent la pluie avec impatience pour se déplacer plus facilement ou accomplir une phase de leur cycle de vie. Petit aperçu d’un monde qui ne craint pas d’être mouillé.

Amphibiens

Il pleut, il mouille, c’est la fête à la grenouille ! Cette célèbre comptine dit vrai, la pluie est essentielle aux amphibiens. A la fin de l’hiver, les premières averses lancent le top départ de la migration. Crapauds, grenouilles et tritons se lancent à la conquête des mares pour y pondre leurs œufs. Or, durant les printemps trop secs, les points d’eau temporaires disparaissent, ne permettant pas à la nouvelle génération de se développer. Le sonneur à ventre jaune a lui pour habitude de pondre dans des ornières ou des flaques, qui doivent être régulièrement alimentées. Chaque ondée est bienvenue pour assurer la survie de sa progéniture !

Vers de boue

Lombric
© Heidi & Hans-Juergen Koch

Sensible au soleil qui peut le dessécher, le lombric est particulièrement actif par temps de pluie. Le ver de terre a beau être aveugle et sourd, il perçoit les vibrations des gouttes d’eau tombant sur le sol et quitte sa galerie avant qu’elle ne soit inondée. De récentes études menées dans le bois de Finges (Valais, Suisse) révèlent que les vers de terre sont beaucoup moins nombreux dans les sols exposés à la sécheresse. Il en est de même pour d’autres invertébrés décomposeurs tels que les collemboles et cloportes. Une double peine pour les terres arides qui perdent de précieux alliés.

Vol de pluie

papillon de nuit noctuelle pluviophile
© Daniel Morel

Le papillon de nuit Ulochlaena hirta est appelé en français noctuelle pluviophile, littéralement « qui aime la pluie ». L’entomologiste Philippe Mothiron, qui lui a donné ce nom, explique son choix : « Ma première rencontre avec l’espèce remonte à octobre 1989 dans le Vaucluse. La température était assez douce, mais il pleuvait abondamment et le vent soufflait en bourrasques. Désespéré de cette météo exécrable, je décidai d’aller au cinéma. A tout hasard, j’avais laissé une petite lumière au tungstène allumée au-dessus de la porte, osant à peine imaginer que des papillons puissent voler par ces conditions. A mon retour, j’ai trouvé deux mâles de U. hirta sur le paillasson ! La semaine suivante, j’ai allumé cette lampe chaque soir, mais malgré une météo plus clémente, je ne l’ai pas revu. J’ai ensuite eu vent d’expériences similaires. » Si cet insecte ne vole pas uniquement par temps de pluie, il le fait plus volontiers que les autres papillons.

Vous avez dit mauvais temps ?

Escargot sous la pluie
© Chris Oe’Reilly /Naturepl.fr

Symboles de la pluie, les gastéropodes attendent une averse printanière et de douces températures pour sortir de leur torpeur hivernale. Ils ont aussi besoin d’une terre humectée pour creuser une galerie où déposer leurs œufs. Leur corps contenant près de 90 % d’eau, ils sont peu enclins à promener leur coquille en plein soleil. Ils se déplacent de préférence sur un sol mouillé pour maintenir leur pied humide et préserver leur précieux mucus. Cela n’a pas échappé à certains de leurs prédateurs comme la grive musicienne, qui profite de la pluie pour chasser.

Apprenez-en plus sur les animaux en vous abonnant à une de nos trois revues.

Cet article fait partie du dossier

Enfin la pluie !

Couverture de La Salamandre n°271

Cet article est extrait de la Revue Salamandre

n° 271  Août - septembre 2022, article initialement paru sous le titre "Amoureux de l’averse"
Catégorie

Photos

Vos commentaires

Réagir

Pour commenter sans créer de compte, il vous suffit de cliquer dans la case « nom » puis de cocher la case « je préfère publier en tant qu’invité ».

Ces produits pourraient vous intéresser

Zéro déchet – Le guide inspiré de la nature

19.90 €

L’enquête sauvage, pourquoi et comment renouer avec le vivant ?

19.90 €

Le guide nature Les oiseaux, 2e édition

19.90 €

Le guide nature En forêt, 2e édition

17.00 €

Découvrir tous nos produits

Poursuivez votre découverte

La Salamandre, c’est des revues pour toute la famille

Découvrir la revue

Plongez au coeur d'une nature insolite près de chez vous

8-12
ans
Découvrir le magazine

Donnez envie aux enfants d'explorer et de protéger la nature

4-7
ans
Découvrir le magazine

Faites découvrir aux petits la nature de manière ludique

Nos images sont protégées par un copyright,
merci de ne pas les utiliser sans l'accord de l'auteur