© Frédéric Desmette / Biosphoto

Cet article fait partie du dossier

Enfin la pluie !

Les oiseaux face à la pluie

Sous l’averse, les oiseaux se font discrets, mais tous ne réagissent pas de la même manière. Panorama de leurs adaptations à la météo.

Sous l’averse, les oiseaux se font discrets, mais tous ne réagissent pas de la même manière. Panorama de leurs adaptations à la météo.

Pêche en eaux troubles

La pluie n’est pas toujours bienvenue pour le martin-pêcheur, pourtant oiseau aquatique par excellence. Lorsqu’elle est intense, la surface de l’eau se trouble, compliquant la tâche du pêcheur qui a bien du mal à repérer ses proies. Autre conséquence néfaste, son nid peut être inondé par la montée des eaux qui suit une forte averse. Car comme le guêpier ou l’hirondelle de rivage, l’oiseau bleu creuse une galerie dans les berges des rivières pour y déposer ses œufs. Sortant pour la première fois sous la pluie, de jeunes martins-pêcheurs ont été observés cou tendu et bec pointé vers le ciel, comme pour s’exposer le moins possible aux gouttes qu’ils découvraient pourtant.

Tous aux abris ?

Que font les oiseaux pendant la pluie ?
© Imagebroker / Alamy

Les poussins de l’avocette élégante se protègent des fortes pluies en se blottissant parmi les plumes de l’adulte qui entrouvre alors ses ailes pour les abriter. Autre technique pour le héron pourpré, qui se serre contre ses semblables sous une puissante averse. Formant un cercle, le dos presque vertical et épaule contre épaule, ils cachent leur cou sous le ventre. Dans cette position, la pluie s’évacue et leur tête reste au sec. Au contraire, le loriot d’Europe est un des rares passereaux qui apprécie visiblement la pluie, pour autant qu’elle ne soit pas trop forte. Il ouvre ses ailes et adopte une posture lui permettant de prendre une véritable douche. Une fois l’averse passée, de nombreux volatiles profitent des flaques pour boire, se toiletter ou se rafraîchir. C’est aussi l’heure du festin pour les adeptes de lombrics tels que la chevêche d’Athéna qui se déplace au sol et les capture comme le font aussi merles et grives.

Ramage...

Que font les oiseaux pendant la pluie ?
© Anton Luhr / BIA / Biosphoto

Par temps lourd, le pinson des arbres émet souvent un cri de pluie, sifflement simple et monotone. S’il est commun que ces appels sonores précèdent la pluie, ils ne sont pas forcément annonciateurs d’une averse. Ces courtes strophes sont très variables selon la région et diffèrent par exemple entre le Valais et le Plateau suisse. Ces accents peuvent même varier à une échelle bien plus locale, entre différents quartiers d’une ville par exemple.

Ecoutez des cris de pluie.

...et plumage

Que font les oiseaux pendant la pluie ?
© WILDLIFE GmbH / Alamy

Les faucons pèlerins vivant dans des régions très pluvieuses produisent davantage de duvet – plumules légères très isolantes –, permettant ainsi une meilleure résistance à la pluie. Il est en effet primordial que le plumage soit le plus étanche possible, particulièrement chez les juvéniles, plus fragiles. Car si la couche d’air emprisonnée sous les plumes est remplacée par de l’eau, l’oiseau mouillé subira un refroidissement parfois mortel.

Chouette discrète

Que font les oiseaux pendant la pluie ?
© Arterra / Alamy

Le bruit des gouttes qui tombent au sol ou sur la végétation perturbe la communication acoustique de la chouette hulotte. Durant les précipitations, le rapace nocturne se fait donc beaucoup plus discret, même en période de reproduction. Une étude a révélé que moins de 10 % des couples hululent les nuits pluvieuses, contre 84 % par temps calme et sec.

Découvrez-en plus dans notre livre de référence Le comportement des oiseaux d'Europe.

Un ouvrage unique et le plus complet à ce jour, pour tous les amoureux des oiseaux. 576 pages pour découvrir les techniques de vol, les stratégies de chasse, les parades nuptiales et autres comportements de 427 espèces.
Magnifiquement illustré avec plus de 1800 dessins.

Cet article fait partie du dossier

Enfin la pluie !

Couverture de La Salamandre n°271

Cet article est extrait de la Revue Salamandre

n° 271  Août - septembre 2022, article initialement paru sous le titre "Poules mouillées"
Catégorie

Sciences

Vos commentaires

Réagir

Pour commenter sans créer de compte, il vous suffit de cliquer dans la case « nom » puis de cocher la case « je préfère publier en tant qu’invité ».

Ces produits pourraient vous intéresser

Zéro déchet – Le guide inspiré de la nature

19.90 €

L’enquête sauvage, pourquoi et comment renouer avec le vivant ?

19.90 €

Le guide nature Les oiseaux, 2e édition

19.90 €

Le guide nature En forêt, 2e édition

17.00 €

Découvrir tous nos produits

Poursuivez votre découverte

La Salamandre, c’est des revues pour toute la famille

Découvrir la revue

Plongez au coeur d'une nature insolite près de chez vous

8-12
ans
Découvrir le magazine

Donnez envie aux enfants d'explorer et de protéger la nature

4-7
ans
Découvrir le magazine

Faites découvrir aux petits la nature de manière ludique

Nos images sont protégées par un copyright,
merci de ne pas les utiliser sans l'accord de l'auteur