Le retour inattendu des ours des les Alpes suisses
Un ours sans étiquette, sans numéro, sans carte d’identité génétique, foule la neige printanière de Zernez (GR). / © Schweizerischer Nationalpark

Cet article fait partie du dossier

Ours, le temps du rêve

Les incroyables incursions d’ours en Suisse

Vous pensez que seuls deux ou trois ours ont visité la Suisse ces dernières années ? Grossière erreur.

Auteur

Jean-Philippe Paul



Vous pensez que seuls deux ou trois ours ont visité la Suisse ces dernières années ? Grossière erreur.

Qui sont ces ours repérés en Suisse ? Des mâles exclusivement, d’un naturel curieux et avides d’inconnu. Explorer de nouveaux territoires et si possible trouver une femelle disponible, telle est leur obsession. Ces animaux sont tous les descendants d’ours slovènes du programme de réintroduction italien dans le Trentin. Là où s’est éteint en 2002 le dernier représentant des ours sauvages de lignée alpine.

Avec 60 à 78 ours estimés pour une quarantaine certifiée, la population revenante des Alpes italiennes a doublé en dix ans. Pas étonnant que certains de ses ambassadeurs partent à l’aventure. C’est tant mieux, car l’ambition première de ce projet est justement de connecter ce noyau reconstitué avec la grande population d’ours de l’ouest des Balkans via la Slovénie. Seulement voilà, certains ours curieux filent au nord-ouest…

Le coup du siècle

Lumpaz – chenapan en rhéto-romanche – nom de code JJ2 est le premier à passer la frontière helvétique le 25 juillet 2005. L’observation de cet ours âgé d’un an dans le parc national suisse marque le retour du plus gros carnivore alpin, 101 ans après le tir, non loin de là, de l’ultime individu sauvage du pays. Depuis cet événement, le plantigrade montre le bout de son nez presque chaque année en Suisse. Vous avez bien lu ! Et ce n’est pas une demi-poignée d’ours qui a visité les Alpes centrales, des Grisons au Valais, entre 2005 et 2019, mais 20 individus différents qui foulent successivement de leurs larges pattes les cantons d’Uri, Nidwald, Obwald, Berne, Schwytz, Lucerne, Tessin… Au total, 519 traces, indices ou témoignages d’ours ont été répertoriés par le Monitoring Center du **KORA* en quinze ans dans neuf cantons. Deux ans après Lumpaz, son demi-frère JJ3 ainsi que MJ4 sont les premiers ours à hiverner de nouveau en Suisse, dans les Grisons. JJ3 entre dans sa tanière le 8 novembre 2007 et en ressort le 20 février 2008. Hiverner, est-ce résider ? Quoi qu’il en soit, JJ3 est abattu par les autorités, car considéré à risque par le Plan Ours Suisse**, c’est-à-dire trop familier et insensible aux procédures d’effarouchement.

Risques et périls

En avril 2012, M13 est percuté par un train. Il s’en sort puis mène une vie discrète entre l’Italie et la Suisse où il passe l’hiver. En février 2013, il est lui aussi abattu après avoir montré des comportements trop téméraires. M32 n’aura pas plus de chance et meurt écrasé par un train vers Zernez en Basse-Engadine, dans la nuit du 8 au 9 avril 2016. Durant cette période, M7, M17, M25 et quelques ours non identifiés génétiquement fréquentent les crêtes et les forêts des Alpes suisses. Depuis 2016, M29 est vu chaque année en Suisse où l’ours emblématique hiverne trois saisons de suite. Signe d’un habitat favorable et surtout d’une motivation sans faille pour dénicher une femelle sur ce territoire. Pour couronner le tout, le plantigrade a tout bonnement repoussé les limites altitudinales et occidentales. Puis, peut-être découragé par sa solitude ou naturellement attiré par son lieu de naissance, M29 est retourné en Italie où il a été repéré le 28 juillet 2019 près de Preglia. Impossible de prévoir les futures pérégrinations des ours italo-slovènes, mais le biologiste Fridolin Zimmermann du KORA est formel : la probabilité qu’une femelle voyage autant que ces jeunes mâles est mince et l’établissement d’une population d’ours se reproduisant en Suisse n’est pas pour demain. Qu’à cela ne tienne, l’ours gambade, maraude, dort, hiverne et… rêve peut-être chaque année en Suisse.

KORA, fondation basée à Muri près de Berne spécialisée dans le monitoring, la recherche et l’information au sujet des grands carnivores en Suisse.

Le retour inattendu des ours des les Alpes suisses
© Inspectorat de la chasse du canton de Berne

L’ours de Berne

Un ours a été aperçu dans la commune d’Eriz. Cela n’était plus arrivé dans le canton de Berne depuis plus de 190 ans.

Indices de présence de l’ours brun en Suisse

Chargement

Dans la boîte 21/05/18 : M29 est filmé fuyant dans les phares d’une voiture sur une route cantonale, rive droite du lac de Thoune.

Petit pas 08/07/18 : Empreinte dans la vase d’un lac de montagne, attribuée à M29. Aventure la plus occidentale pour un ours alpin depuis plus d’un siècle.

Au sommet 19/06/18 : Un para­pentiste photographie M29 au Grosses Fiescher­horn à 3 600 m d’altitude.

Cap nord 25/05/16 : Après un voyage de 40 km en 24 h, M29 pose son pied à Hoch-Ybrig dans le canton de Schwytz, le point le plus septentrional détecté à ce jour.

Arme fatale 14/04/08 : C’est ici non loin du Glaspass que JJ3 est abattu conformément au Plan Ours Suisse.

Le pionnier 25-28/07/05 : JJ2 dit Lumpaz est le premier ours brun repéré en Suisse depuis plus d’un siècle.

The end 19/02/13 : M13 tire sa révérence, abattu au bord du lac de Poschiavo.

Article initialement publié dans la revue Salamandre sous le titre "Les aventuriers de l’Alpe perdue"

Cet article fait partie du dossier

Ours, le temps du rêve

Couverture de La Salamandre n°255

Cet article est extrait de la Salamandre

n° 255  Décembre 2019 - Janvier 2020
Catégorie

Sciences

Ces produits pourraient vous intéresser

Le lac aux oiseaux

49.00 €

Eduquer ses enfants comme un renard

19.00 €

Marche avec les loups

29.00 €

Tu marches, il marche, vous marchez… moi, je cours

19.00 €

Découvrir tous nos produits

Poursuivez votre découverte

La Salamandre c’est des revues pour toute la famille

Découvrir la revue

Plongez au coeur d'une nature insolite près de chez vous

8-12
ans
Découvrir le magazine

Donnez envie aux enfants d'explorer et de protéger la nature

4-7
ans
Découvrir le magazine

Faites découvrir aux petits la nature de manière ludique