Découvrez les légendes autour de la salamandre tachetée
© Ambroise Héritier

Cet article fait partie du dossier

Salamandre pour de vrai

Mythes et légendes autour de la salamandre

Si les licornes et les dragons n'existent pas, un autre être légendaire vit à deux pas de chez nous : la salamandre tachetée.

Auteur

Julien Perrot



Si les licornes et les dragons n'existent pas, un autre être légendaire vit à deux pas de chez nous : la salamandre tachetée.

Le mot, déjà, a un parfum de mystère. Trois syllabes se faufilent dans la nuit et le feu pour donner corps à une créature fantastique, avec pour commencer un grand S serpentiforme. Sa-la-mandre, presque une formule magique ! Dans l'Antiquité, cette créature est tantôt un oiseau vivant dans un brasier, tantôt un dragon cracheur de flammes. Suivant les cultures et les époques, son feu incorruptible peut être positif ou malfaisant, associé à la pureté et à la justice ou au contraire au péché et à la luxure. Oui, pareille volte-face est courante dans l'histoire des symboles.
Bon ou mauvais, glacial et brûlant à la fois, la bête légendaire traverse les siècles en compagnie de la mandragore et de l'hippogriffe. Au Moyen Age, les alchimistes s'en emparent. Animal de l'élément feu, la salamandre compte parmi les ingrédients indispensables pour transformer le mercure en or. Il est même recommandé de la plonger vivante dans un chaudron rempli de métal liquide…

Cette association avec le feu vient sans doute des spectaculaires taches jaunes que cet amphibien porte sur le dos. Et de l'irritation que sa peau peut provoquer. Comme elle se cache volontiers dans les tas de bois, on peut aussi imaginer l'apparition inopinée d'une salamandre qui sort soudain d'un fagot jeté dans un brasier. Voilà comment cette vieille histoire serait née. Pour le reste, l'animal qui vit en toute discrétion dans nos forêts a heureusement peu de chose en commun avec le monstre inquiétant décrit par Aristote ou Pline l'Ancien. N'empêche que ce passé sulfureux n'est pas sans conséquences : aujourd'hui encore, il arrive que des gens apeurés par une salamandre la tuent d'un coup de bâton.

Glaciale

Découvrez les légendes autour de la salamandre tachetée
© Ambroise Héritier

En Egypte, un hiéroglyphe en forme de salamandre représenterait un homme mort de froid. Selon Aristote, l'animal est capable d'éteindre un feu sur son passage comme le ferait la neige. C'est le froid qui vainc le chaud.

Mortelle

Découvrez les légendes autour de la salamandre tachetée
© Ambroise Héritier

Pline l'Ancien décrit la salamandre joliment couverte d'étoiles mais extrêmement dangereuse et toxique. « Qu'une goutte de sa salive touche n'importe quelle partie de notre peau suffit pour faire tomber tous nos poils et cheveux. »

Antifeu

Découvrez les légendes autour de la salamandre tachetée
© Ambroise Héritier

Dans la tradition hébraïque, la salamandre est un dragon maléfique… ou purificateur. La Kabbale recommande de plonger la bête dans une huile vieille de trois ans pour éviter tout incendie dans sa maison.

Royale

Découvrez les légendes autour de la salamandre tachetée
© Ambroise Héritier

François Ier adopte la salamandre sur son blason qui tapisse les murs des châteaux avec la devise « Je m'en nourris et je l'éteins ». Autrement dit, je me nourris du feu de la foi et de la pureté chrétienne et j'éteins celui du péché, de l'impiété et de la sédition.

Gonflante

Découvrez les légendes autour de la salamandre tachetée
© Ambroise Héritier

Dans les campagnes françaises, on racontait que la respiration de la salamandre pouvait faire enfler une personne jusqu'à ce que sa peau éclate. En Auvergne où elle est connue sous le nom de soufflet ou enfle-bœuf, la salamandre tuerait les troupeaux de bovins et, dans le Berry, sa présence suffirait à les faire enfler.

Volcanique

Découvrez les légendes autour de la salamandre tachetée
© Ambroise Héritier

D'après Paracelse, illustre alchimiste, la salamandre sent le soufre et vit au fond des volcans. Les bruits qui proviennent des profondeurs magmatiques s'expliquent par le travail de construction de ses maisons de feu.

Mémorable

Découvrez les légendes autour de la salamandre tachetée
© Ambroise Héritier

Au XVIe siècle, l'artiste Benvenuto Cellini écrit qu'à l'âge de 5 ans, son père vit un petit reptile dans l'âtre de la cheminée et appela son fils pour le lui montrer. Il lui révéla qu'il s'agissait d'une salamandre et lui donna une fessée pour marquer cette vision dans la mémoire de son fils.

Article initialement publié dans la revue Salamandre sous le titre "Salamandre pour de vrai"

Cet article fait partie du dossier

Salamandre pour de vrai

Couverture de La Salamandre n°248

Cet article est extrait de la Salamandre

n° 248  octobre - novembre 2018
Catégorie

Dessins Nature

Ces produits pourraient vous intéresser

Le lac aux oiseaux

49.00 €

Eduquer ses enfants comme un renard

19.00 €

Marche avec les loups

29.00 €

Tu marches, il marche, vous marchez… moi, je cours

19.00 €

Découvrir tous nos produits

Poursuivez votre découverte

La Salamandre c’est des revues pour toute la famille

Découvrir la revue

Plongez au coeur d'une nature insolite près de chez vous

8-12
ans
Découvrir le magazine

Donnez envie aux enfants d'explorer et de protéger la nature

4-7
ans
Découvrir le magazine

Faites découvrir aux petits la nature de manière ludique