Salamandre tachetée
© Marco Bertolini

Cet article fait partie du dossier

Salamandre pour de vrai

La litière, le royaume de la salamandre

Très souvent cachée ou en chasse sous terre, la salamandre a besoin de forêts humides et peu exploitées.

Auteur

Julien Perrot



Très souvent cachée ou en chasse sous terre, la salamandre a besoin de forêts humides et peu exploitées.

Si on la croise si rarement, c'est que la salamandre tachetée vit dans un autre monde que le nôtre. En forêt, elle s'active plutôt la nuit, de préférence sous une bonne pluie. A savoir quand nous mettons rarement le nez dehors. Elle passe aussi une grande partie de sa vie sous terre, soit pour éviter le froid, soit pour échapper aux rayons desséchants du soleil… mais également tout simplement pour chasser dans les profondeurs de la litière. Car cet amphibien résolument terrestre aime les cloportes, les vers de terre et les collemboles qu'il capture au fin fond des galeries de rongeurs, sous les souches ou dans les failles qui s'enfoncent dans la roche. Tant qu'il trouve à manger là-dessous et qu'aucune mission reproductive ne lui impose de se déplacer, pourquoi prendre des risques en surface ?

La forêt atténue les écarts de température, retient l'humidité et favorise un microclimat frais qui convient parfaitement à la salamandre. La densité de ses populations dépendrait directement de la quantité de bois mort laissé sur place. Et donc de l'abondance en décomposeurs de toutes sortes dont elle se régale. Une étude a même montré que l'impact de la prédation de certaines salamandres américaines sur toutes ces petites bêtes ralentit légèrement la dégradation de la litière. C'est comme si l'amphibien entretenait son milieu de vie.

De l'ombre, du bois mort, de la fraîcheur… sans oublier un point d'eau, modeste mare, bassin moussu, vieux lavoir, grosse gouille ou ruisseau qui serpente entre les arbres. Les adultes n'iront pas s'y rafraîchir… sauf les femelles au printemps pour déposer des larves absolument dépendantes de ces microcosmes aquatiques.

Tout dans le nez

l'odorat de la salamandre tachetée
© Marco Bertolini

Les grands yeux noirs de la salamandre tachetée permettent une bonne vision de jour ou au crépuscule pour repérer proies, prédateurs ou partenaires. Mais de nuit ou sous terre, c'est surtout l'odorat qui travaille. Cet animal a une véritable vision olfactive de son environnement, comme en témoigne l'importance des lobes olfactifs dans son cerveau. L'efficacité de ce sens est complétée par l'organe voméronasal, situé derrière les narines. Cette cavité réceptrice est particulièrement sensible aux phéromones que les salamandres produisent dans des glandes spécialisées de leur cloaque et qui servent de signature chimique.

Casanière voyageuse

La salamandre tachetée est extrêmement fidèle à son petit coin de forêt. Comme l'ont montré des suivis rigoureux, un individu peut rester des mois dans un rayon de 6 ou 7 mètres autour de sa cachette favorite. Mais cet animal franchit aussi occasionnellement jusqu'à 1 300 mètres. C'est le cas quand les femelles recherchent un point d'eau, que les mâles partent en quête de partenaires ou encore que les uns et les autres regagnent des sites d'hivernage fréquentés de génération en génération.

Hiver spéléo

La salamandre hiberne volontiers dans des puits, des galeries souterraines de mammifères, des caves ou même des grottes. Pour s'adapter aux variations du niveau de l'eau et ne pas se noyer, elle monte ou descend dans les dédales souterrains. Elle peut aussi parfois se reproduire sous terre, ses larves dévorant de minuscules crustacés aveugles et dépigmentés. Dans le sud de l'Europe, cet amphibien inverse son cycle. Actif les hivers humides, il se terre et s'endort durant les étés de plomb.

salamandre tachetée dans une cave
© Marco Bertolini

Article initialement publié dans la revue Salamandre sous le titre "La litière, son royaume"

Cet article fait partie du dossier

Salamandre pour de vrai

Couverture de La Salamandre n°248

Cet article est extrait de la Salamandre

n° 248  octobre - novembre 2018
Catégorie

Photos

Ces produits pourraient vous intéresser

Le lac aux oiseaux

49.00 €

Eduquer ses enfants comme un renard

19.00 €

Marche avec les loups

29.00 €

Tu marches, il marche, vous marchez… moi, je cours

19.00 €

Découvrir tous nos produits

Poursuivez votre découverte

La Salamandre c’est des revues pour toute la famille

Découvrir la revue

Plongez au coeur d'une nature insolite près de chez vous

8-12
ans
Découvrir le magazine

Donnez envie aux enfants d'explorer et de protéger la nature

4-7
ans
Découvrir le magazine

Faites découvrir aux petits la nature de manière ludique