La reproduction de la salamandre tachetée
1: Le mâle localise une partenaire. / © Marcello Pettineo

Cet article fait partie du dossier

Salamandre pour de vrai

La reproduction de la salamandre tachetée en détails

Le Kama-sutra des salamandres ne connaît qu'une seule position. Et leurs amours secrètes se consomment sans pénétration.

Auteur

Julien Perrot



Le Kama-sutra des salamandres ne connaît qu'une seule position. Et leurs amours secrètes se consomment sans pénétration.

Qui a déjà observé le rut de la salamandre ? Ce spectacle peu connu a généralement lieu en fin d'été.
Visez, cela va de soi, une nuit chaude et humide. Vous y croiserez peut-être des mâles qui ont la bougeotte. A cette époque, ils se lancent dans de périlleuses excursions loin à la ronde. Ici ou là, ils s'arrêtent et dressent la tête pour capter les effluves d'une femelle ou apercevoir une robe noire et jaune. Si c'est un rival qui est localisé, les deux animaux habituellement placides peuvent se battre en se faisant face et tenter de se renverser l'un l'autre.

Quand un mâle repère une femelle, il se glisse sous elle pour une curieuse danse nuptiale marquée de mouvements latéraux et de caresses rustiques. Ce faisant, il la transporte parfois quelques mètres sur le dos. Cet appariement se conclut avec le dépôt sur le sol d'un cône gélatineux surmonté d'un petit amas blanc. Puis la femelle absorbe dans son cloaque l'objet de la transaction qui porte le nom de spermatophore. Les spermatozoïdes ainsi introduits n'ont plus qu'à féconder les ovules qui attendent dans le ventre maternel.

Ensuite, quelques mois sont nécessaires pour fabriquer de petites larves qui grandissent en dévorant peu à peu leurs réserves de vitellus. En général, les naissances de la fin de l'hiver et du printemps correspondent aux accouplements de la fin de l'été précédent. Et d'occasionnelles amours printanières produisent des larves en automne, à contretemps. Dans les deux cas, leur mère ne les déposera pas toutes simultanément dans l'eau, histoire de répartir au mieux leurs chances de survie.

Petit commerce

Le mâle sent l'odeur de la femelle, puis la poursuit si besoin et se glisse sous elle. Il procède ensuite à une espèce de clé de bras pour l'immobiliser autant que possible. Parfois, il se déplace un peu avec elle sans cesser de lui caresser le menton et la queue, peut-être en dégageant des phéromones calmantes comme chez les salamandres américaines. Finalement, il dépose son spermatophore par terre et se décale sur le côté pour que sa partenaire soit précisément positionnée et puisse absorber son petit cadeau par le cloaque. Cette intime chorégraphie dure de quelques minutes à une heure.

Qui est qui ?

A défaut de percevoir leurs phéromones, comment est-il possible de distinguer une salamandre mâle d'une femelle ? Eh bien ce n'est pas évident ! Les mâles seraient un peu plus gros avec une tête légèrement plus massive. En été, leur cloaque gonfle et présente une fente longitudinale caractéristique. Mais bon, on ne va pas les retourner pour ça !

Sperme en stock

Une partie de la semence transmise lors d'un accouplement peut être conservée dans une poche prévue à cet effet dans le ventre de la femelle. Des cellules spécialisées nourrissent même les spermatozoïdes. Grâce à des expériences en captivité, on sait qu'une mère potentielle est susceptible de s'en servir jusqu'à deux ans plus tard pour se reproduire. Dans la nature en revanche, des tests génétiques ont montré qu'elle préfère utiliser du sperme d'un accouplement récent que des réserves un peu frelatées. Stocker, ce serait juste une sécurité au cas où…

Article initialement publié dans la revue Salamandre sous le titre "Elle dessus, lui dessous"

Cet article fait partie du dossier

Salamandre pour de vrai

Couverture de La Salamandre n°248

Cet article est extrait de la Salamandre

n° 248  octobre - novembre 2018
Catégorie

Dessins Nature

Tags

Ces produits pourraient vous intéresser

Le lac aux oiseaux

49.00 €

Eduquer ses enfants comme un renard

19.00 €

Marche avec les loups

29.00 €

Tu marches, il marche, vous marchez… moi, je cours

19.00 €

Découvrir tous nos produits

Poursuivez votre découverte

La Salamandre c’est des revues pour toute la famille

Découvrir la revue

Plongez au coeur d'une nature insolite près de chez vous

8-12
ans
Découvrir le magazine

Donnez envie aux enfants d'explorer et de protéger la nature

4-7
ans
Découvrir le magazine

Faites découvrir aux petits la nature de manière ludique