© Marcello Pettineo

Cet article fait partie du dossier

Bestiaire bizarre

Lamproie de Planer, un faux poisson

Corps serpentiforme, adulte qui jeûne, larve aveugle… La lamproie de Planer est peut-être autre chose qu’un poisson.

Corps serpentiforme, adulte qui jeûne, larve aveugle… La lamproie de Planer est peut-être autre chose qu’un poisson.

Camille joue dans l’eau de la rivière avec sa petite épuisette. Habituellement, ce sont des cailloux ou des bouts de bois qui sont remontés à la surface. Parfois un têtard ou un insecte aquatique. Mais cette fois, en examinant le contenu du filet, l’enfant a un mouvement de recul. Qu’est-ce que c’est que ce truc ? Mi-sangsue, mi-anguille, la lamproie de Planer est un vertébré primitif qui ressemble à un poisson. Mais, dépourvu de mâchoire, c’est en fait un agnathe. C’est vrai, son air de serpent et ses mouvements ondulatoires pourraient rendre cet animal un peu effrayant. L’unique narine qui trône sur le haut de sa tête lui donne une allure étrange. Pour compléter le tableau, la lamproie sécrète un abondant mucus toxique et irritant... Et enfin, sa grosse bouche ronde est tout sauf rassurante ! Pas d’inquiétude, elle ne va pas se jeter sur vos mollets pour en pomper le sang. Avec une petite quinzaine de centimètres, ce monstre d’eau douce n’est pas aussi impressionnant qu’il en a l’air. Et c’est même une chance de le rencontrer car l’étrange animal, sensible à la qualité de l’eau, s’est raréfié dans nos rivières.

La lamproie de Planer est-elle un poisson ? Animal bizarre
© Marcello Pettineo

La lamproie de Planer passe ses trois à cinq premières années sous forme de larve, on l’appelle alors ammocète. Aveugle, elle reste cachée dans les sédiments où elle filtre les algues jusqu’à la métamorphose. Puis, ses yeux, ses branchies et sa nageoire dorsale se développent, tandis que son système digestif se réduit. Et pour cause : l’adulte est incapable de s’alimenter ! Au printemps, il quitte sa zone de croissance et rejoint une frayère pour s’y reproduire. Plusieurs individus se regroupent alors pour construire un nid, cuvette ovale qu’ils creusent dans le sable ou de petits graviers en agitant leurs queues. La femelle s’arrime au fond en se fixant sur une pierre grâce à sa bouche ventouse et les mâles s’agrippent de la même façon à sa tête afin de ne pas être emportés par le courant. S’enroulant à plusieurs autour d’elle, ils forment une véritable pelote vivante. La courtisée libère environ 1 500 ovules directement fécondés par les mâles. Ils écloront en seulement trois à quatre jours. Les lamproies des deux sexes meurent après avoir assuré leur descendance.
Soyons lucides, ce n’est pas la mascotte la plus charismatique pour protéger les rivières, mais la lamproie ne mérite-t-elle pas notre attention comme le reste du monde vivant ?

Flûte à sept trous

En raison de ses orifices branchiaux en pointillés, la lamproie est parfois appelée poisson-flûte. Attention à ne pas la confondre avec la fistulaire à points bleus, poisson marin tropical qui porte aussi ce nom.

La lamproie de Planer est-elle un poisson ? Animal bizarre
© Marcello Pettineo

Lamproie sans proies

La lamproie de Planer, petite et inapte à se nourrir, fait figure d’exception parmi ses cousines européennes. Les lamproies fluviatile et marine (> photo) sont migratrices et bien plus grandes, atteignant respectivement 50 cm et 1 m. Les adultes sont pourvus de dents acérées grâce auxquelles ils parasitent des poissons, transperçant écailles et peau pour pomper leur sang.

La lamproie est-elle un poisson ? Animal bizarre
© Paulo de Oliveira / Biosphoto

Cet article fait partie du dossier

Bestiaire bizarre

Couverture de La Salamandre n°274

Cet article est extrait de la Revue Salamandre

n° 274  Février - Mars 2023, article initialement paru sous le titre "Suce-cailloux"
Catégorie

Dessins Nature

Vos commentaires

Réagir

Pour commenter sans créer de compte, il vous suffit de cliquer dans la case « nom » puis de cocher la case « je préfère publier en tant qu’invité ».

Ces produits pourraient vous intéresser

Agir pour la nature au jardin

24.00 €

Le grand livre de la nature

69.00 €

Les plantes sauvages

49.00 €

Agenda de la nature au jardin 2024

6.00 €

Découvrir tous nos produits

Poursuivez votre découverte

La Salamandre, c’est des revues pour toute la famille

Découvrir la revue

Plongez au coeur d'une nature insolite près de chez vous

8-12
ans
Découvrir le magazine

Donnez envie aux enfants d'explorer et de protéger la nature

4-7
ans
Découvrir le magazine

Faites découvrir aux petits la nature de manière ludique

Nos images sont protégées par un copyright,
merci de ne pas les utiliser sans l'accord de l'auteur