Margot, la citadine - La Salamandre
© Laurent Geslin

Cet article fait partie du dossier

L’affaire pie bavarde

Comment la pie s’est-elle adaptée à la vie en ville ?

La pie a de plus en plus tendance à se réfugier en ville, les explications de l'écologue François Chiron.

Auteur

Alessandro Staehli



La pie a de plus en plus tendance à se réfugier en ville, les explications de l'écologue François Chiron.

En ville, la densité d’humains est plus forte qu’à la campagne. Pareil chez la pie ?

Margot, la citadine - La Salamandre
François Chiron Ecologue spécialiste de la pie, Laboratoire d’écologie, systématique, évolution de l’Université Paris Saclay

Oui, son organisation spatiale y est très différente qu’en milieu rural. Grâce à l’abondance de nourriture, les territoires sont nettement plus petits et également moins éloignés les uns des autres. Cette proximité se traduit par une défense territoriale plus marquée. Elle conduit aussi à plus d’interactions, de disputes et probablement d’infidélités. Les feintes pour tromper les congénères, au moment de cacher de la nourriture, s’observent également plus fréquemment. Cette proximité a aussi des avantages, comme la vigilance accrue face aux prédateurs.

Margot, la citadine - La Salamandre
En ville, le régime alimentaire de l’agasse comprend jusqu’à 40 % de pain, de fruits, de viande et autres restes de nourriture d’origine humaine trouvés dans les poubelles. / © k. kymek / shutterstock.com

Son succès de reproduction est d’ailleurs meilleur en ville…

Le nombre d’œufs pondus est le même qu’à la campagne, mais le milieu urbain est plus sûr pour élever les poussins. La présence de l’homme et la forte urbanisation protègent les oiseaux des prédateurs, notamment des mustélidés. En ville, la pie a aussi tendance à pondre plus tôt dans la saison.

Margot, la citadine - La Salamandre
L’arrêté du 11 juillet 2017 déclasse la pie de la liste des animaux indésirables dans huit départements français. Mais son statut de nuisible reste valable dans 56 départements sur 95. / © Roger Eritja / Alamy

Friande d’œufs et de poussins de pie, la corneille noire limite-t-elle ses chances de survie ?

Oui, le taux de prédation est plus élevé lorsque les nids de pie sont proches de ceux des corneilles. Cet oiseau connaît une forte expansion dans les villes françaises. Mais, pour le moment, les deux corvidés n’entrent pas en compétition directe pour les sites de nidification. Lorsqu’ils le peuvent, ils s’évitent.

Margot, la citadine - La Salamandre
© Laurent Geslin

Faut-il s’attendre un jour à observer autant de pies que de pigeons en ville ?

Certainement pas. La pie n’a pas un comportement social aussi marqué que le pigeon biset, même si on assiste parfois à des regroupements dans les dortoirs hivernaux.

La suite de notre dossier sur la pie et son nid d'épineux secrets.

Article initialement publié dans la revue Salamandre sous le titre "Margot, la citadine"

Cet article fait partie du dossier

L’affaire pie bavarde

Couverture de La Salamandre n°243

Cet article est extrait de la Salamandre

n° 243  Décembre 2017 - Janvier 2018
Catégorie

Photos

Ces produits pourraient vous intéresser

Le lac aux oiseaux

49.00 €

Eduquer ses enfants comme un renard

19.00 €

Marche avec les loups

29.00 €

Tu marches, il marche, vous marchez… moi, je cours

19.00 €

Découvrir tous nos produits

Poursuivez votre découverte

La Salamandre c’est des revues pour toute la famille

Découvrir la revue

Plongez au coeur d'une nature insolite près de chez vous

8-12
ans
Découvrir le magazine

Donnez envie aux enfants d'explorer et de protéger la nature

4-7
ans
Découvrir le magazine

Faites découvrir aux petits la nature de manière ludique