L'école des nez: comment entretenir son odorat
Le sens de l'odorat, ça s'entraîne. Chaque jour, activez votre nez ! / © Diego Comer

Cet article fait partie du dossier

Parfums sauvages

L’école des nez

Après la théorie, la pratique. Comment entraîner son nez à repérer les milliers d’odeurs qui nous entourent? Trucs, astuces, conseils et prolongements à notre dossier.

Auteur

Karine Poitrineau



Après la théorie, la pratique. Comment entraîner son nez à repérer les milliers d’odeurs qui nous entourent? Trucs, astuces, conseils et prolongements à notre dossier.

Le réveil des néophytes

  • Allez dans la nature : c’est une source incroyable de sensations olfactives. Les plantes, mais aussi les champignons, l’humus, les insectes ou les pierres ont des parfums bien à eux.
  • Fermez les yeux, respirez profondément. Laissez parler vos souvenirs odorants.
  • Prenez des notes dans un carnet. Si votre mémoire est très visuelle, des photos ou des croquis viendront à la rescousse.
  • Collectionnez les échantillons d’odeurs dans des petites boîtes étiquetées. Vous pourrez à tout moment rafraîchir votre mémoire et partager vos sensations avec d’autres personnes.
  • Comparez vos impressions olfactives entre amis. Parfois on a une odeur « sur le bout de la langue » sans réussir à la définir. Rien de tel que le partage pour résoudre de telles énigmes.
  • Chaque jour, prenez un moment de tranquillité pour activer votre nez, le mettre à l’écoute de votre environnement. Humez l’air du temps !
  • Cuisinez et prenez le temps de goûter ce que vous mangez ou buvez : goût et odorat sont intimement liés.

Zen est la voie du parfum

Parmi les arts traditionnels japonais, la cérémonie du thé et l’ikebana sont les plus populaires en Occident. Une autre discipline a atteint un haut degré de raffinement et de spiritualité : la « voie du parfum » ou kôdô. Les participants se réunissent en groupes de six à quinze personnes pour « écouter » les bois parfumés qui partent en fumée. Alors que ces échantillons de la taille d’un grain de riz se consument dans une coupelle, le récipient circule pour être humé par chacun. Simple « écoute » méditative, mais aussi compositions aromatiques sur un thème imposé ou jeu de reconnaissance des bois à l’odeur.

Aller plus loin

La voie de l’encens, L. Boudonnat et H. Kushizaki, Ed. Philippe Picquier

Musée international de la parfumerie

Le bon humeur

Il existe des jeux sur le thème des odeurs et parfums. C’est une bonne façon d’entraîner sa mémoire olfactive et de la confronter à celle des autres. Confectionner à la maison un jeu en préparant soi-même des échantillons odorants. Proposer la reconnaissance de substances simples ou bien effectuer des mélanges dont il s’agit de reconnaître les ingrédients peut aussi occasionner des parties de plaisir. Ou herboriser avec le nez en compagnie du Miniguide joint à ce numéro. La boutique du Musée de la parfumerie de Grasse propose un bon choix de jeux autour de l’odeur.

Cet article fait partie du dossier

Parfums sauvages

Couverture de La Salamandre n°198

Cet article est extrait de la Salamandre

n° 198  Juin - Juillet 2010
Catégorie

Observations

Ces produits pourraient vous intéresser

Le guide nature Les petites bêtes

17.00 €

Tous dehors ! en bord de mer

19.00 €

La nature en question – L’univers infini des planètes… et des étoiles

12.90 €

Le comportement des oiseaux d’Europe

49.00 €

Découvrir tous nos produits

Poursuivez votre découverte

La Salamandre c’est des revues pour toute la famille

Découvrir la revue

Plongez au coeur d'une nature insolite près de chez vous

8-12
ans
Découvrir le magazine

Donnez envie aux enfants d'explorer et de protéger la nature

4-7
ans
Découvrir le magazine

Faites découvrir aux petits la nature de manière ludique