La seconde naissance des amphibiens - La Salamandre Grenouille en métamorphose
Grenouille en métamorphose / © Cyril Ruoso

Cet article fait partie du dossier

Le silence des grenouilles

La transformation du têtard en grenouille adulte

Quand le têtard perd l’appétit, la métamorphose est proche. En deux petites semaines il se transforme pour passer de la vie aquatique à la vie terrestre.

Auteur

Julien Perrot



Quand le têtard perd l’appétit, la métamorphose est proche. En deux petites semaines il se transforme pour passer de la vie aquatique à la vie terrestre.

Leur vie est gouvernée par les hormones exactement comme la nôtre. Au détail près que les amphibiens vivent le miracle d’une seconde naissance, d’un passage périlleux et magique d’une vie aquatique à une existence terrestre. Ce bouleversement profond est provoqué par une inhibition de la prolactine, leur hormone de croissance, et en même temps par la sécrétion d’hormones thyroïdiennes qui pilotent la métamorphose.

Le têtard cesse de grandir puis même de se nourrir. Chez la grenouille rousse décidément très rapide, il suffit ensuite de deux semaines à 20°C pour remodeler les organes et le métabolisme. Les pattes terminent leur développement spectaculaire, la bouche s’élargit en perdant son bec corné, le crâne commence à ressembler à celui d’une grenouille, la peau s’épaissit, l’estomac apparaît tandis que l’intestin se déspiralise, les yeux grossissent et migrent sur le haut de la tête, les poumons se mettent en fonction… Mais où le petit animal trouve-t-il toute l’énergie nécessaire à ce grand chambardement ? Dans sa queue musculeuse qui se résorbe au fur et à mesure des besoins.

La seconde naissance des amphibiens - La Salamandre Grenouille en métamorphose
Grenouille en métamorphose / © Dave Huth

Un têtard de moins. Une grenouille de plus, toute petite, assise au bord de l’eau. Très vulnérable mais en même temps capable de décupler son poids en quelques jours de chasse. On lui souhaite bonne chance. On espère qu’elle survivra jusqu’à l’automne, qu’elle trouvera alors un abri hors gel pour l'hiver. Et que, après deux années de vie terrestre, elle retournera brièvement dans l’eau pour donner à son tour la vie.

Le pari du nombre

C’est durant leur métamorphose que les grenouilles sont le plus vulnérables à la prédation. La plupart ne survivent pas à ce passage périlleux de l'eau à la terre. Les deux à trois mille œufs du départ ne donneront finalement et avec de la chance qu'un ou deux adultes.

Ils ont eux-aussi plusieurs vies, plusieurs formes, ils connaissent plusieurs mondes. Découvrez le destin fascinant du papillon, de la libellule et de la cigale avec le DVD Métamorphoses.

Retrouvez tous les articles du dossier : Le silence des grenouilles.

Article initialement publié dans la revue Salamandre sous le titre "Bienvenue sur terre"

Cet article fait partie du dossier

Le silence des grenouilles

Couverture de La Salamandre n°238

Cet article est extrait de la Salamandre

n° 238  Février - Mars 2017
Catégorie

Photos

Ces produits pourraient vous intéresser

Zéro déchet à la manière d’un lombric

19.00 €

Histoires d’images : L’odyssée du renard

29.00 €

Le guide nature Traces et indices

17.00 €

Le lac aux oiseaux

49.00 €

Découvrir tous nos produits

Poursuivez votre découverte

La Salamandre c’est des revues pour toute la famille

Découvrir la revue

Plongez au coeur d'une nature insolite près de chez vous

8-12
ans
Découvrir le magazine

Donnez envie aux enfants d'explorer et de protéger la nature

4-7
ans
Découvrir le magazine

Faites découvrir aux petits la nature de manière ludique