© Flurin Leugger

Cet article fait partie du dossier

Les émois du chamois

Les quatre saisons du chamois

Naissances, déplacements, croissance des cornes et autres confidences sur la vie des chamois.

Naissances, déplacements, croissance des cornes et autres confidences sur la vie des chamois.

L’âge que peut atteindre un chamois dépend de son mode de vie. Alors que la longévité des bêtes qui évoluent en haute montagne ne dépasse généralement pas les 7 ans, leurs homologues résidant en forêt ou protégés dans certains parcs nationaux peuvent atteindre 25 ans. Où qu’ils habitent, ils ont généralement un domaine vital en été et un autre en hiver. Si la moyenne montagne – de préférence entre 1 800 et 2 000 m – constitue leur habitat favori, on peut les retrouver beaucoup plus bas en hiver… ou même toute l’année en plaine. A l’inverse, en été, ils peuvent grimper au-delà de 3 000 m.

Plutôt sédentaires, les femelles se déplacent moins et sont fidèles à leurs lieux de prédilection d’une année à l’autre. Elles vivent toute l’année en hardes, ce qui facilite la protection des cabris. Les jeunes mâles et les boucs, eux, sont plus mobiles et avalent davantage de kilomètres. Ils ne s’intéressent aux chèvres suitées par leurs chevreaux qu’à la période du rut entre fin octobre et début décembre. A cette époque d’intense excitation hormonale, les hardes peuvent comporter des dizaines d’ongulés. Puis mâles et femelles se séparent à nouveau.

Les chèvres deviennent matures sexuellement durant leur deuxième ou troisième année. Sauf accident, elles mettent bas un unique chevreau chaque printemps. Les naissances ont lieu entre début mai et mi-juin, soit vingt-trois semaines environ après l’accouplement. A ce moment-là, la chèvre s’éloigne de la harde à la recherche d’un endroit aussi inaccessible et discret que possible. La naissance ne dure qu’une quinzaine de minutes. Une heure plus tard, le chevreau est déjà capable de suivre sa génitrice sur le terrain. Si l’aigle ne capture pas le jeune vlors de l’une de ses redoutables chasses en rase-mottes, mère et petit passeront une année entière ensemble, avant que ce dernier ne soit écarté au profit de son petit frère ou de sa petite sœur.

Parfois, les chamois tournent définitivement le dos à l’endroit où ils sont nés. Appelé dispersion, ce phénomène peut avoir par exemple pour but de changer de rang social, un mâle subordonné se transformant alors en reproducteur dans une autre harde. Des jeunes peuvent aussi quitter leur groupe social pour coloniser d’autres contrées. Ainsi va la vie au grand air des chamois.

Automne

© Thierry Chatigny © Olivier Born

Hiver

©  Olivier Born ©  Olivier Born

Printemps

©  Thierry chatagny ©  Olivier Born ©  Olivier Born

Eté

© Flurin Leugger © Olivier Born

Tout dans la corne

Les cornes des chamois ne tombent jamais, elles sont formées par un os entouré d’un étui corné, comme chez le bouquetin ou la vache. Elles poussent dès la naissance, d’abord relativement vite les deux premières années, puis à raison d’environ 5 mm jusqu’à la 5e année, puis de seulement 1 mm annuellement. Sur cette base et en comparant avec la taille des oreilles, il est relativement facile d’évaluer l’âge des jeunes individus, mais après 3 ans, cela devient compliqué. La croissance des cornes marque un arrêt en hiver qui se matérialise sur toute la circonférence de l’étui par un sillon circulaire aussi appelé anneau de croissance. Pour connaître l’âge d’un adulte, on devrait donc compter les anneaux de croissance de la pointe vers la base sur la face postérieure de la corne, sachant que le premier segment est rarement visible. Mais sur le terrain, bonne chance…

Chargement

Cornet de 1re année

Cornet de 2e année

Cornet de 3e année,etc.

Cornet de 8e année

Cheville osseuse

Différences entre chamois mâle et femelle
© Sources schémas: OFB
Chargement

1re année

2e année

3e année

4e année

Cet article fait partie du dossier

Les émois du chamois

Couverture de La Salamandre n°261

Cet article est extrait de la Revue Salamandre

n° 261  Décembre 2020 - Janvier 2021, article initialement paru sous le titre "Une vie, quatre saisons"
Catégorie

Photos

Vos commentaires

Réagir

Pour commenter sans créer de compte, il vous suffit de cliquer dans la case « nom » puis de cocher la case « je préfère publier en tant qu’invité ».

Ces produits pourraient vous intéresser

Chasseur d’orages

39.00 €

Le lièvre invisible

34.00 €

La leçon du brin d’herbe

19.00 €

L’Univers sous mes pieds

19.00 €

Découvrir tous nos produits

Poursuivez votre découverte

La Salamandre, c’est des revues pour toute la famille

Découvrir la revue

Plongez au coeur d'une nature insolite près de chez vous

8-12
ans
Découvrir le magazine

Donnez envie aux enfants d'explorer et de protéger la nature

4-7
ans
Découvrir le magazine

Faites découvrir aux petits la nature de manière ludique

Nos images sont protégées par un copyright,
merci de ne pas les utiliser sans l'accord de l'auteur