Les émois du chamois

Des pierres qui roulent, un sifflement dans la pente… Deux boucs surexcités bataillent pour une harde de femelles. Glissades, volte-face, cabrioles, coups de cornes… Comment font-ils pour ne jamais tomber ? Quand donc vont-ils s’arrêter ?

Le chamois, c’est l’emblème des Alpes. Et pourtant, cet ongulé volontiers forestier n’est pas un pur montagnard. Avant d’être décimé par la chasse, il vivait aussi en plaine, à condition qu’il y ait quelques escarpements où se réfugier en cas d’attaque. Car la roche, c’est sa sécurité, son assurance vie. D’ailleurs, son nom latin Rupicapra signifie précisément chèvre des rochers.

Depuis une trentaine d’années, le gracieux mammifère redescend discrètement dans les bois, tandis que sur les sommets qu’il incarne, le partage du territoire se complique avec les humains.

Allons voir ce qu’il en est…


Chamois
Chamois (Rupicapra rupicapra) dans la neige en train de sauter, jura vaudois, Suisse. / © Olivier Born


Catégorie

Dossiers

La Salamandre, c’est des revues pour toute la famille

Découvrir la revue

Plongez au coeur d'une nature insolite près de chez vous

8-12
ans
Découvrir le magazine

Donnez envie aux enfants d'explorer et de protéger la nature

4-7
ans
Découvrir le magazine

Faites découvrir aux petits la nature de manière ludique

Nos images sont protégées par un copyright,
merci de ne pas les utiliser sans l'accord de l'auteur