Bébés cistude de sortie !
S’il y a suffisamment de soleil, les jeunes cistudes naissent après une incubation de trois mois. Elles sortent alors de terre courant septembre. Mais une saison maussade rallonge leur développement. Quand les tortues éclosent en octobre, elles attendent tout l’hiver dans leur trou avant d’émerger au printemps suivant. / © Matthieu Berroneau

Cet article fait partie du dossier

Cistude, dans la peau d’une tortue

1 seul bébé cistude sur 10 parvient à l’âge adulte

Prête à poursuivre l'aventure dans la peau d'une cistude? De tous les œufs que vous portez dans le ventre, combien parviendront à l’âge adulte ? Avec beaucoup de chance, un seul.

Auteur

Julien Perrot



Prête à poursuivre l'aventure dans la peau d'une cistude? De tous les œufs que vous portez dans le ventre, combien parviendront à l’âge adulte ? Avec beaucoup de chance, un seul.

Vous êtes une bonne cistude, n’en doutez point. Mais il faut vous faire une raison. Incapable de produire la moindre chaleur, vous ne pouvez pas couver vous-même vos œufs. C’est au soleil que vous allez confier la mission de réchauffer vos embryons à travers un peu de terre. La ponte a lieu un soir de juin dans un trou creusé sur la terre ferme…

Sortir de ce trou !

Ensuite, la belle histoire se gâte très vite. Huit pontes sur dix sont déterrées manu militari par des prédateurs. Les rares survivants éclosent en principe en septembre, mais comment vont-ils sortir de leur cachot ? Les bébés tortues grattent la terre avec leurs griffes, grimpent et retombent des dizaines de fois au fond du trou avant de parvenir à l’air libre.

Parcours du combattant

Ensuite, ils ne peuvent compter que sur leur instinct pour rallier au plus vite la mare, l’étang ou le fossé le plus proche, suivant les cas juste à côté ou à un kilomètre de distance. En chemin, le carnage continue car les petites bêtes molles sont des proies faciles. Les miraculées qui parviennent à destination n’ont pas pour autant intérêt à parader en pleine eau. Pendant deux, trois voire quatre ans, elles se feront discrètes. Et mangeront autant que faire se peut pour grandir au plus vite et consolider leur carapace.

Au final, neuf cistudes sur dix trépassent la première année. Et 75% des rescapées n’atteignent pas deux ans.
Peu de jeunes, une mortalité énorme. Heureusement, vous compensez par une longévité remarquable pour un animal de votre taille. Jusqu’à 60, voire 80 ans. N’empêche que l’équilibre est fragile, surtout quand l’homme y met son grain de sel…

Découvrez la naissance de petites cistudes en vidéo.

Article initialement publié dans la revue Salamandre sous le titre "Baby badaboum"

Cet article fait partie du dossier

Cistude, dans la peau d’une tortue

Couverture de La Salamandre n°235

Cet article est extrait de la Salamandre

n° 235  août - septembre 2016
Catégorie

Photos

Ces produits pourraient vous intéresser

Le guide nature Les petites bêtes

17.00 €

Tous dehors ! en bord de mer

19.00 €

La nature en question – L’univers infini des planètes… et des étoiles

12.90 €

Le comportement des oiseaux d’Europe

49.00 €

Découvrir tous nos produits

Poursuivez votre découverte

La Salamandre c’est des revues pour toute la famille

Découvrir la revue

Plongez au coeur d'une nature insolite près de chez vous

8-12
ans
Découvrir le magazine

Donnez envie aux enfants d'explorer et de protéger la nature

4-7
ans
Découvrir le magazine

Faites découvrir aux petits la nature de manière ludique