© HERVE CONGE / ISM

Cet article fait partie du dossier

Planète algue

Comment les algues sont-elles sorties de l’eau ?

Il y a 465 millions d'années, des algues vertes se sont installées sur la terre ferme. Mais peut-on encore parler d’algues ?

Il y a 465 millions d'années, des algues vertes se sont installées sur la terre ferme. Mais peut-on encore parler d’algues ?

Pâquerette, rosier, tulipe… Quel lien la verdure qui pousse tout autour de nous a-t-elle avec cette grande histoire ? En fait, tous les végétaux terrestres sont à peu de chose près des algues vertes qui ont trouvé le moyen de sortir de l’eau. Il y a 465 millions d’années, grâce au filtrage des UV par la couche d’ozone, les terres émergées sont prêtes à accueillir la vie. Mais, pour accéder à ce nouveau royaume, les algues doivent résoudre trois défis. D’abord neutraliser les UV résiduels avec un bon écran solaire à base d’acide phénolique. Ensuite compenser l’effet de la pesanteur avec un squelette en briques de cellulose puis de lignine. Et enfin éviter le dessèchement avec une fine peau imperméable et un système circulatoire hydratant l’ensemble du végétal.

Pas simple ! On suppose que ce grand saut évolutif s’est produit en eau douce, peut-être dans des mares temporaires, et qu’il a été favorisé par les symbioses que certaines algues filamenteuses peuvent entretenir avec des champignons. Ces partenaires auraient aidé les algues à survivre à des émersions temporaires, puis à s’adapter à une nouvelle vie. Les premières communautés terrestres devaient ressembler à des croûtes d’algues, de champignons et de bactéries en symbiose ou en compétition. Puis certains végétaux se sont progressivement redressés et complexifiés.

© emilio100 / stock.adobe.com © vladk213 / stock.adobe.com © guliveris / stock.adobe.com

Les mousses, les prêles et les fougères sont les plus anciens descendants de ces pionniers. Ensuite viennent les conifères, puis finalement les plantes à fleurs qui vont conclure une alliance puissante et colorée avec les insectes. Menus détails, vont dire certains algologues passionnés. Car tous ces végétaux terrestres ont gardé des algues vertes en gros le même métabolisme, la même structure cellulaire et le même type de reproduction.

Barbes vertes

Quelques algues vertes unicellulaires se sont adaptées sans chichis à la vie au grand air. Dans des endroits ombragés et saturés en humidité, des colonies de pleurocoques sphériques forment des toisons vertes un peu visqueuses sur l’écorce des arbres et sur les vieux murs.

200

Comment les algues sont-elles sorties de l'eau avec de devenir plantes ?
© HERVE CONGE / ISM

C’est le nombre connu des différentes algues vertes qui prospèrent hors des océans… en vivant en symbiose avec toutes sortes de champignons. C’est ce qu’on appelle des lichens. Le champignon fournit le logement, il protège ses hôtes aquatiques dans de petites chambres éclairées et équipées d’un filtre à UV. Et il les ravitaille en eau et en sels minéraux. En échange, les algues microscopiques fournissent des sucres produits par photosynthèse.

Vrais amphibies

Comment les algues sont-elles sorties de l'eau avec de devenir plantes ? mousse
© Domnitskyi Yaroslav / stock.adobe.com

Contrairement aux autres végétaux terrestres, les mousses n’ont pas d’épiderme étanche ni de tissus conducteurs. Tout leur organisme doit être baigné en permanence par une mince pellicule d’eau retenue par capillarité. Voilà expliqué leur goût pour les endroits humides. Leur botte secrète ? En cas de sécheresse, elles sont capables de se mettre en stand-by pendant des semaines, voire des mois. Puis de ressusciter le moment venu.

Les fougères font partie des plus anciennes plantes terrestres, découvrez les avec notre miniguide.

Discrètes reliques de leurs cousines géantes du carbonifère, nos fougères sont de drôles de plantes. L’eau leur est indispensable pour libérer puis faire germer leurs spores. Mais si certaines espèces se plaisent en milieu humide et ombragé, d’autres se sont bien adaptées au cagnard. A l’aide de ce Miniguide, découvrez leur diversité étonnante et leurs usages populaires ou pharmaceutiques..

Article initialement publié dans la revue Salamandre sous le titre "Des vertes sortent de l’eau"

Cet article fait partie du dossier

Planète algue

Couverture de La Salamandre n°260

Cet article est extrait de la Revue Salamandre

n° 260  Octobre-Novembre 2020
Catégorie

Sciences

Vos commentaires

Réagir

Pour commenter sans créer de compte, il vous suffit de cliquer dans la case « nom » puis de cocher la case « je préfère publier en tant qu’invité ».

Ces produits pourraient vous intéresser

Chasseur d’orages

39.00 €

Le lièvre invisible

34.00 €

La leçon du brin d’herbe

19.00 €

L’Univers sous mes pieds

19.00 €

Découvrir tous nos produits

Poursuivez votre découverte

La Salamandre, c’est des revues pour toute la famille

Découvrir la revue

Plongez au coeur d'une nature insolite près de chez vous

8-12
ans
Découvrir le magazine

Donnez envie aux enfants d'explorer et de protéger la nature

4-7
ans
Découvrir le magazine

Faites découvrir aux petits la nature de manière ludique

Nos images sont protégées par un copyright,
merci de ne pas les utiliser sans l'accord de l'auteur