Pourquoi la reine fourmi vit-elle plus longtemps que ses ouvrières ?
Chez la fourmi noire des jardins, la reine peut mesurer jusqu'à 11 mm, contre 3 à 5 mm pour les ouvrières. / © www.antcenter.com.pl

Cet article fait partie du dossier

Secrets de longévité

Pourquoi la reine fourmi vit-elle plus longtemps que ses ouvrières ?

Protégées et assistées, les souveraines des contes bénéficient d'une vie plus étendue que leurs sujets. C'est aussi le cas de la reine fourmi.

Auteur

Christine Wuillemin



Protégées et assistées, les souveraines des contes bénéficient d'une vie plus étendue que leurs sujets. C'est aussi le cas de la reine fourmi.

Pourquoi la reine fourmi vit-elle plus longtemps que ses ouvrières ?
© Ambroise Héritier

Pour couper la tête d'une reine, il faut d'abord affronter un royaume entier, prêt à tout pour la défendre. Pas étonnant que l'existence d'un monarque s'écoule parfois très longtemps. Chez la petite fourmi noire des jardins par exemple, certaines reines peuvent atteindre 30 ans. Une durée de vie 100 fois plus longue que la moyenne des insectes au stade adulte et jusqu'à 50 fois plus importante que celle des ouvrières. Etonnant, non ? Un exploit qui tient à l'organisation sociale de la colonie.
Chez cet insecte social, les ouvrières protègent leur souveraine contre les prédateurs et même les maladies. Elle leur est précieuse, car elle est la seule à se reproduire. La reine doit en effet remplacer tous les deux ans les 200 millions d'individus de la colonie qui, eux, n'ont pas sa longévité. Une impératrice fourmi ne court de réel danger que durant la première semaine de sa vie, à l'occasion du vol nuptial. Une fois sa société fondée, elle ne craint presque plus rien. Plus besoin de quitter la fourmilière, véritable forteresse sécurisée, puisque sa spermathèque conserve la semence de son unique partenaire tout au long de sa vie. Sa Majesté peut ainsi se concentrer sur la ponte et investir dans la longévité en toute tranquillité. Investir dans la longévité ? Exactement ! Au cours de l'évolution, c'est justement cette vie préservée qui a donné à la reine le loisir de développer des systèmes de réparation de l'ADN en vue de retarder son vieillissement. Un processus que l'on retrouve aussi chez les termites et les abeilles.
Mais comment expliquer qu'un même œuf puisse produire aussi bien une reine qu'une ouvrière aux destinées si différentes ? Il n'existe en effet aucune différence génétique entre des individus de ces deux castes. Leur devenir populaire ou aristocratique dépendrait de facteurs encore mal compris. Les chercheurs essaient surtout de comprendre quels gènes sont impliqués dans la longévité phénoménale des reines fourmis et pourquoi ils ne s'expriment pas chez leurs servantes.

Un rat-taupe nu et culotté

Pourquoi la reine fourmi vit-elle plus longtemps que ses ouvrières ?
© Mint Images / Frans Lanting / Biosphoto

Le rat-taupe nu n'a apparemment pas grand-chose pour lui. Pourtant, l'espérance de vie de cet étrange rongeur d'Afrique de l'Est est remarquable pour un mammifère de 40 g : 35 ans contre seulement 1 à 3 ans pour une souris grise de taille équivalente. Ce sont les reines qui remportent la palme de la longévité dans la colonie. Car cet animal vit comme un insecte social. Seuls la souveraine et son partenaire se reproduisent. Ils sont entretenus par des ouvriers, protégés par des soldats et des nourrices élèvent leurs rejetons pour leur éviter toute perte d'énergie. Le fait que cet animal vive sous terre, à l'abri des prédateurs, contribue certainement à cette étonnante longévité… tout comme l'absence mystérieuse de cancer chez cette espèce.

Chez les marmottes, avantage aux dominants

Pourquoi la reine fourmi vit-elle plus longtemps que ses ouvrières ?
© ImageBROKER / Michaela Walch / Biosphoto

La longévité de la marmotte n'a rien d'exceptionnel pour un animal de cette taille : entre 15 et 20 ans. Mais, au sein d'une population, les individus dominants vivent plus longtemps que leurs subordonnés. Cela s'explique en partie par le fait que le couple « royal », seul habilité à procréer, est avantageusement entouré de subalternes participant aux soins des jeunes. Cet élevage coopératif aura un effet positif sur la durée de vie des dominants comme de leur progéniture.

Découvrez en vidéo comment les fourmis protègent leur reine des épidémies.

Notre dossier complet sur les fourmis.

Découvrez la suite de notre dossier sur les secrets de longévité.

Article initialement publié dans la revue Salamandre sous le titre "Le privilège des reines"

Cet article fait partie du dossier

Secrets de longévité

Couverture de La Salamandre n°250

Cet article est extrait de la Salamandre

n° 250  Février - Mars 2019
Catégorie

Sciences

Ces produits pourraient vous intéresser

Le lac aux oiseaux

49.00 €

Eduquer ses enfants comme un renard

19.00 €

Marche avec les loups

29.00 €

Tu marches, il marche, vous marchez… moi, je cours

19.00 €

Découvrir tous nos produits

Poursuivez votre découverte

La Salamandre c’est des revues pour toute la famille

Découvrir la revue

Plongez au coeur d'une nature insolite près de chez vous

8-12
ans
Découvrir le magazine

Donnez envie aux enfants d'explorer et de protéger la nature

4-7
ans
Découvrir le magazine

Faites découvrir aux petits la nature de manière ludique