Comment construire un nichoir pour les oiseaux ?
Fabriquer des nichoirs : une activité à la fois ludique et pédagogique ! / © Benoît Renevey

Cet article fait partie du dossier

Un jardin au fil des saisons

La saison des nichoirs

La pause hivernale étant propice au bricolage, pensez à construire des nichoirs ! Dehors, les oiseaux du jardin sont déjà à la recherche de leur futur logement.

Auteur

Aino Adriaens



La pause hivernale étant propice au bricolage, pensez à construire des nichoirs ! Dehors, les oiseaux du jardin sont déjà à la recherche de leur futur logement.

La sécurité

La hauteur du nichoir devrait déjà dissuader les prédateurs. Mais si votre chat est un as de la grimpe, fixez autour du tronc une collerette en métal ou plantez au pied de l’arbre un rosier liane.

Certains modèles de nichoir ont une avancée au niveau de l’entrée (balcon), qui protège le nid des intempéries et des prédateurs.

Si les fauvettes et les merlettes se contentent de la fourche d’une branche pour poser leur nid, les mésanges, les rougequeues à front blanc ou les gobemouches ont d’autres exigences. Ces oiseaux recherchent généralement un trou d’arbre à l’abri des regards. Plutôt rares dans les jardins familiaux, ces cavités naturelles peuvent être remplacées par des nichoirs fabriqués de toutes pièces. Les mésanges les adoptent très facilement, les moineaux et les étourneaux aussi. Ciblez l’espèce que vous souhaitez accueillir en variant le diamètre du trou d’envol. S’il subsiste encore de beaux vergers près de chez vous, posez-y un nichoir à torcol ou à huppe fasciée. Qui sait, votre geste favorisera peut-être le retour de ces oiseaux menacés !

Les matériaux

Mieux vaut construire les nichoirs avec du bois massif. Le contreplaqué ou l’aggloméré résistent très mal à l’humidité. Le sapin et l’épicéa font parfaitement l’affaire. Assemblez les planches avec des vis et imprégnez le nichoir avec de l’huile de lin. Evitez les substances toxiques ! Prévoyez une porte amovible pour pouvoir nettoyer l’intérieur.

Vous pouvez aussi improviser un nichoir avec un pot de fleur troué, un panier percé, un tronc évidé ou une calebasse. Très curieux, les oiseaux se laissent facilement séduire par des nichoirs hors norme !

Comment construire un nichoir pour les oiseaux ? Dimensions des nichoirs selon l'espèce d'oiseau
Dimensions des nichoirs selon l'espèce d'oiseau

L’ensoleillement

Placez le nichoir dos aux intempéries, soit une exposition est ou sud-est. Privilégiez les situations mi-ombragées, avec un soleil généreux le matin.

La hauteur

Idéalement entre 1,8 et 3 m, contre un arbre ou une façade. Faites un trou à l’arrière du nichoir, afin de pouvoir le fixer avec une corde synthétique. Ne jamais planter un clou dans un arbre vivant !

La sécurité

La hauteur du nichoir devrait déjà dissuader les prédateurs. Mais si votre chat est un as de la grimpe, fixez autour du tronc une collerette en métal ou plantez au pied de l’arbre un rosier liane.

Certains modèles de nichoir ont une avancée au niveau de l’entrée (balcon), qui protège le nid des intempéries et des prédateurs.

Comment construire un nichoir pour les oiseaux ? Protéger un nichoir à oiseaux des chats
Une collerette découpée dans une tôle de fer-blanc empêche les chats de rejoindre le nichoir. D’autres types de Stop Minou sont proposés par la LPO (www.lpo.fr). Si votre chat est un redoutable chasseur, mettez-lui une clochette autour du cou. Les oiseaux fuiront plus vite à son approche ! / © Benoît Renevey

L’entretien

Contrôler l’état du nichoir et vider l’intérieur tous les deux ou trois ans, pas chaque hiver. Il est prouvé que les oisillons des nids trop propres sont plus sensibles aux maladies que ceux des nids infestés. Posez de préférence les nouveaux nichoirs en automne ou au début de l’hiver : les oiseaux auront ainsi le temps de se familiariser avec leur présence avant de faire leur choix.

Pour en savoir plus

  • Fiches pratiques ASPO «Nichoirs pour cavernicoles», «Hirondelles», «Aidons l’hirondelle de fenêtre», «Aidons l’hirondelle rustique», à télécharger
  • «Nichoirs & Cie», B. Bertrand et T. Laversin, éd. de Terran, 239 p.
  • «Nichoirs et mangeoires», A. Newton-Cox et D. Beverley, éd. Gründ, 64 p.
  • «La nature sous son toit», J.-F. Noblet, éd. Delachaux et Niestlé, 174p.

Les hirondelles elles-aussi peuvent avoir un nichoir adapté. Plus de détails sur notre article «Nichoirs de bon augure».

Retrouvez tous les articles du dossier: L'autre jardin

Cet article fait partie du dossier

Un jardin au fil des saisons

Couverture de La Salamandre n°190

Cet article est extrait de la Salamandre

n° 190  Février - Mars 2009
Catégorie

Bricolages

Ces produits pourraient vous intéresser

Le lac aux oiseaux

49.00 €

Eduquer ses enfants comme un renard

19.00 €

Marche avec les loups

29.00 €

Tu marches, il marche, vous marchez… moi, je cours

19.00 €

Découvrir tous nos produits

Poursuivez votre découverte

La Salamandre c’est des revues pour toute la famille

Découvrir la revue

Plongez au coeur d'une nature insolite près de chez vous

8-12
ans
Découvrir le magazine

Donnez envie aux enfants d'explorer et de protéger la nature

4-7
ans
Découvrir le magazine

Faites découvrir aux petits la nature de manière ludique