© Bruno Mathieu

Cet article fait partie du dossier

Gélinotte, la petite poule des bois

Portrait et répartition de la gélinotte des bois

La gélinotte ne fait pas exception dans la famille. Comme ses cousins tétras et lagopèdes, elle vit dans les contrées froides de l’hémisphère nord. Dans nos régions, elle s’est réfugiée en forêt de montagne après la dernière glaciation. Point sur la situation contrastée en Europe de cet oiseau hyper discret, suivi d’un focus sur le Jura franco-suisse, les Vosges et le sud des Alpes.

La gélinotte ne fait pas exception dans la famille. Comme ses cousins tétras et lagopèdes, elle vit dans les contrées froides de l’hémisphère nord. Dans nos régions, elle s’est réfugiée en forêt de montagne après la dernière glaciation. Point sur la situation contrastée en Europe de cet oiseau hyper discret, suivi d’un focus sur le Jura franco-suisse, les Vosges et le sud des Alpes.

La discrétion incarnée

La gélinotte des bois fait tout pour se cacher. Avec son plumage mimétique, elle préfère la vie au sol ou perchée à l’abri d’un arbuste, plutôt que l’aventure dans les airs. Petite boule de 400 g en moyenne – comme un pigeon –, son envergure de 55 cm égale celle d’une tourterelle.

Chargement

Narines protégées du froid par de petites plumes

Caroncule rouge bien visible au printemps

Plumes du crâne érectiles

Gorge noire chez le mâle, bordée d’un collier blanc

Plumes très duveteuses et dotées d’une doublure, l’hyporachis, pour augmenter le pouvoir isolant

Ventre blanc maculé de chevrons noirs et de taches rousses

Pattes courtes, plusemplumées au nord de son aire de répartition

Doigts élargis par des peignes cornés pour un effet raquette à neige

Ailes courtes et arrondies pour voler habilement dans le sous-bois dense

Parties du plumage à l’aspect de feuille morte

Rectrices centrales masquant la barre noire de la queue au repos pour favoriser le camouflage

Dos et manteau gris barrés de noir et de brun, plus grisâtres dans le Grand Nord

© Bruno Mathieu

Femelle plus terne, généralement sans gorge noire ni caroncule rouge très visible

La taïga comme paradis

La gélinotte des bois occupe les grandes forêts du nord de l’Eurasie sur plusieurs millions de km2. Le continent européen abrite environ 1,5 million de couples, majoritairement répartis dans les régions russes, baltes et scandinaves.

Chargement

En Allemagne, disparue dans l’ouest. Une population de 1 500 couples réside en forêt de Bavière et surtout dans les Alpes.

Semble disparue de Belgique et du Luxembourg.

Quasi disparue du N-E de la France.

Disparue du Massif central. Observations récentes douteuses ou se rapportant à des lâchers.

Disparue des Pyrénées au début du XXe siècle. Observations récentes sujettes à caution et peut-être liées à des lâchers clandestins.

La péninsule Ibérique aurait servi de refuge à la gélinotte pendant la dernière glaciation, à la fin du Pléistocène (de 115 000 à 11 700 ans avant le présent).

En France, le Jura (> p. 36) et les Alpes (> p. 40) abritent la ­quasi-totalité des 6 000-8 000 couples de gélinottes.

En Suisse, 3 000-5 500 couples de gélinottes occupent les Alpes, les Préalpes et le Jura

En Italie il subsiste 5 000 couples de gélinottes dans les Alpes après une diminution de l’aire de répartition depuis un siècle.

En Autriche, les Alpes et leurs contreforts sont largement occupés.

En Pologne, la gélinotte est encore largement présente dans l’est alors qu’elle a disparu au centre et à l’ouest du pays.

En Tchéquie, la forêt de Bohême abrite 3 000 couples.

Les Balkans ont servi de refuge lors de la dernière glaciation. Avec les Carpates, ils abritent les populations de gélinottes des bois les plus méridionales au monde.

© source : Carte redessinée et actualisée à partir de Mathieu et al. (2021) (> p. 47)

Cet article fait partie du dossier

Gélinotte, la petite poule des bois

Couverture de La Salamandre n°278

Cet article est extrait de la Revue Salamandre

n° 278  octobre - novembre 2023, article initialement paru sous le titre "Tour d’horizon"
Catégorie

Dessins Nature

Vos commentaires

Réagir

Pour commenter sans créer de compte, il vous suffit de cliquer dans la case « nom » puis de cocher la case « je préfère publier en tant qu’invité ».

Ces produits pourraient vous intéresser

Agir pour la nature au jardin

24.00 €

Le grand livre de la nature

69.00 €

Les plantes sauvages

49.00 €

Agenda de la nature au jardin 2024

6.00 €

Découvrir tous nos produits

Poursuivez votre découverte

La Salamandre, c’est des revues pour toute la famille

Découvrir la revue

Plongez au coeur d'une nature insolite près de chez vous

8-12
ans
Découvrir le magazine

Donnez envie aux enfants d'explorer et de protéger la nature

4-7
ans
Découvrir le magazine

Faites découvrir aux petits la nature de manière ludique

Nos images sont protégées par un copyright,
merci de ne pas les utiliser sans l'accord de l'auteur