Le lièvre invisible (épisode 7)

Pattes arrière comme des raquettes, oreilles courtes, pelage de couleur variable et autres astuces digestives : le lièvre invisible est un montagnard hors-pair. Découvrez sa batterie d’adaptations et de secrets pour survivre à la rudesse de l’alpe.

Pattes arrière comme des raquettes, oreilles courtes, pelage de couleur variable et autres astuces digestives : le lièvre invisible est un montagnard hors-pair. Découvrez sa batterie d’adaptations et de secrets pour survivre à la rudesse de l’alpe.

Le-lievre-invisible-E7-5
Le blanchon est parfaitement adapté pour survivre en haute montagne / © Olivier Born

Il en est passé du temps depuis ma première rencontre avec le blanchon. Les observations du lièvre invisible se sont depuis multipliées, les suivis de ses populations se sont enchaînés, année après année. Les études écossaises et scandinaves sur cette espèce nous ont beaucoup aidés. Dire que cet animal n’a aujourd’hui plus de secrets serait présomptueux, mais nous avons bien fait connaissance. Ce qui frappe le plus chez ce mystérieux mammifère, c’est le concentré d’adaptations à la montagne et aux rigueurs de l’hiver qu’il a développé depuis l’époque où les glaciers recouvraient la quasi-totalité des Alpes. En premier lieu, une silhouette ramassée avec des oreilles courtes pour éviter d’offrir trop de surface à la morsure du froid, puis la capacité de changer de couleur pour se fondre en fonction des saisons à la fois sur la neige et sur les rochers, ou encore la taille de ses pieds pour ne pas s’enfoncer dans la neige. Remarquable !

Le lièvre qui aimait le froid

Lepus timidus a de plus la capacité de digérer le bois en re-consommant les matières déjà dégradées par un premier passage dans son tube digestif. Il se reproduit avec parcimonie, produisant peu de jeunes chaque année mais dont la croissance est très rapide pour survivre à la saison froide qui arrive vite en montagne. Des particularités anatomiques et physiologiques lui permettent d’abaisser sa température en particulier dans ses extrémités pour économiser de l’énergie, d’optimiser le métabolisme de l’azote, rare en montagne mais indispensable à sa survie. Lors de fortes chutes de neige, il peut se laisser recouvrir par la poudreuse pour profiter de cette couche isolante qui va le protéger des températures extrêmes… La liste de ses trucs et astuces est longue!

Lièvre variablLe-lievre-invisible-E7-1
Lièvre variable dans la tempête / © Olivier Born

Arme secrète

Mais paradoxalement, malgré cette forte spécialisation, sa plus grande force réside dans son opportunisme et sa plasticité. En effet, il est peu exigeant dans le choix de son habitat, ce qui explique que dans les Alpes on peut l’observer partout dès 1000 m d’altitude, pourvu qu’il ait de quoi s’abriter, branches basses, souches ou blocs, et de quoi se nourrir, en particulier en hiver. En Irlande, où il a été piégé par la montée des eaux lors du retrait des glaciers, le blanchon a survécu en climat océanique et en l’absence de neige en abandonnant sa capacité à changer de couleur. Pour sûr, le lièvre invisible n’a pas fini de nous étonner.

Le making of du Lièvre invisible

Le projet

Le lièvre invisible (parution en septembre 2020) est le 8e titre d’Histoires d’images, la collection d’ouvrages photo de La Salamandre certifiée par le label Photo responsable et dirigée par le rédacteur et photographe naturaliste Alessandro Staehli.

Dans ce beau livre très original, Olivier Born (photographe animalier) et Michel Bouche (spécialiste de la faune de montagne) racontent l’histoire suprenante du lièvre variable, un rescapé de la dernière glaciation.

Envie d'en savoir plus ? Visitez la page de présentation de cette aventure à haute altitude et retrouvez tous les épisodes des coulisses de la quête du blanchon!

Olivier-Born-portrait

Les auteurs

Olivier Born est un photographe naturaliste suisse. Depuis plus de vingt ans, il saisit sur le vif la faune de montagne et suit les traces du lièvre variable. Il est l'auteur des beaux livres Les gardiens de l’Alpe (Éd. de la Salamandre, 2016) et La faune de nos montagnes (Emmanuel Vandelle Éd., 2017).

Michel-Bouche-portrait

Michel Bouche est un spécialiste du lièvre variable. Vétérinaire de formation et Technicien Patrimoine au Parc national des Ecrins, il étudie ce mammifère dans les Hautes Alpes depuis plus de 30 ans. Il est coauteur d’un livre illustré sur le blanchon intitulé Lièvre (Hesse Éd., 2009).

Catégorie

Coulisses

Vos commentaires

Réagir

Pour commenter sans créer de compte, il vous suffit de cliquer dans la case « nom » puis de cocher la case « je préfère publier en tant qu’invité ».

Ces produits pourraient vous intéresser

Carnet d’un peintre naturaliste confiné

12.90 €

Le guide nature Les petites bêtes, 2ème édition

17.00 €

Vers la beauté, toujours!

19.00 €

Le guide nature A la montagne

17.00 €

Découvrir tous nos produits

Poursuivez votre découverte

La Salamandre, c’est des revues pour toute la famille

Découvrir la revue

Plongez au coeur d'une nature insolite près de chez vous

8-12
ans
Découvrir le magazine

Donnez envie aux enfants d'explorer et de protéger la nature

4-7
ans
Découvrir le magazine

Faites découvrir aux petits la nature de manière ludique

Nos images sont protégées par un copyright,
merci de ne pas les utiliser sans l'accord de l'auteur