La vie de famille des chouettes hulottes dessin
La vie de famille des chouettes hulottes / © Jean Chevallier

Cet article fait partie du dossier

La chouette hulotte, aventures d’une noctambule

La chouette hulotte au fil des saisons

Le hululement de la chouette s'entend déjà en automne. Pourquoi un chant si précoce? Simplement parce que la vie d'une chouette, en solo, en couple ou en famille est rythmée par le passage des saisons.

Auteur

Fleur Daugey



Le hululement de la chouette s'entend déjà en automne. Pourquoi un chant si précoce? Simplement parce que la vie d'une chouette, en solo, en couple ou en famille est rythmée par le passage des saisons.

Automne

Les mâles commencent à chanter en octobre pour délimiter leur territoire et attirer des femelles. Pourquoi si tôt ? Comme de nombreux jeunes se dispersent à cette époque, on pense que le chant automnal des mâles adultes indique les territoires déjà pris. Les hululements permettent aussi aux femelles en dispersion de repérer les mâles disponibles. Les jeunes ne se reproduiront qu'à l'âge de un an. Ils passent donc leur premier automne à errer, mais s'éloignent rarement à plus de 6 km de leur lieu de naissance.

Ecoutez le hululement de la chouette hulotte

Hiver

En décembre et en janvier, le froid fait taire les prouesses vocales des mâles. Mieux vaut garder son énergie pour se nourrir. Quand les proies sont nombreuses et les températures relativement clémentes, certaines hulottes se risquent à pondre à Noël et leurs petits sautent hors du nid à la mi-février. Voilà pour les précoces, mais la majorité attendra fin février pour commencer à nicher.

Printemps

Le chant nuptial bat à nouveau son plein juste avant la reproduction, à la fin-février et au mois de mars. L'oiselle est alors tout à fait conquise. A la suite de nombreuses autres vocalisations du couple, elle accepte un accouplement bref, mais répété de nombreuses fois. Puis les œufs sont pondus et couvés par la femelle pendant un mois. Une fois éclos, les poussins profitent de la manne alimentaire des beaux jours. Si une première nichée échoue, une ponte de remplacement peut avoir lieu en mai.

Été

Début de l'été, les jeunes s'émancipent. C'est la période de tous les dangers. Hors du nid à l'âge de un mois, avant de savoir voler, les poussins vagabondent sur le sol de la forêt et se cachent dans les buissons. Ils sont également capables de grimper le long des troncs pour se percher sur une branche. Les jeunes hulottes sont approvisionnées par leurs parents pendant encore plusieurs semaines. Deux mois après la sortie du nid, elles savent enfin voler et s'entraînent à la chasse aux côtés des adultes. Ces derniers tolèrent leur présence jusqu'au début de l'automne, quand chacun devra trouver son propre domaine.

Cet article fait partie du dossier

La chouette hulotte, aventures d’une noctambule

Couverture de La Salamandre n°201

Cet article est extrait de la Salamandre

n° 201  Décembre 2010 - Janvier 2011
Catégorie

Dessins Nature

Ces produits pourraient vous intéresser

Zéro déchet à la manière d’un lombric

19.00 €

Histoires d’images : L’odyssée du renard

29.00 €

Le guide nature Traces et indices

17.00 €

Le lac aux oiseaux

49.00 €

Découvrir tous nos produits

Poursuivez votre découverte

La Salamandre c’est des revues pour toute la famille

Découvrir la revue

Plongez au coeur d'une nature insolite près de chez vous

8-12
ans
Découvrir le magazine

Donnez envie aux enfants d'explorer et de protéger la nature

4-7
ans
Découvrir le magazine

Faites découvrir aux petits la nature de manière ludique