© Ghislain Simard

Ghislain Simard photographie les papillons en plein vol

Le photographe naturaliste Ghislain Simard dévoile à Julien Perrot comment il est parvenu à photographier les papillons et figer leurs mouvements alors qu'ils volent.

Le photographe naturaliste Ghislain Simard dévoile à Julien Perrot comment il est parvenu à photographier les papillons et figer leurs mouvements alors qu'ils volent.

Ghislain Simard, expert de la photo à haute vitesse

Ghislain Simard est un photographe réputé pour sa pratique de la photographie à haute vitesse. Cela signifie qu'il arrive à prendre des photos de sujets très rapides comme des insectes en plein vol. Il s'est d'ailleurs spécialisé dans la photographie de papillons. Pour cela il utilise un matériel sophistiqué qui lui permet de réaliser les photos qu'il a en tête avant même d'appuyer sur le déclencheur de son appareil. Je le rencontre près de chez lui, dans la Drôme.

Le photographe et le papillon

Bonjour Ghislain, qu'es-tu en train de faire ?

Je suis en train de préparer mon matériel de prise de vue pour faire une séance photo à côté des chênes verts. Je suis ici parce que le printemps est là et je sais que les flambés vont aussi être de la partie.

Depuis combien d'années photographies-tu les papillons ?

J'ai eu mon premier appareil photo à 9 ans, donc ça fait 40 ans.

Et pourquoi les papillons ?

Mon père était collectionneur de papillons et quand j'étais tout petit il m'emmenait dans la nature pour les attraper. Et comme je n'aimais pas trop les épingler dans des collections, je me suis rapidement mis à les photographier.

Il y a des papillons que tu aimes particulièrement ?

Certains sont vraiment sympas parce que ce sont les premiers papillons que je photographie au début de la saison. Je pense en particulier à la diane que je trouve dans le sud de l'Ardèche pas très loin des fameuses Gorges de l'Ardèche. C'est un petit papillon très joli avec des taches rouges. Vers le milieu du printemps, j'aime bien les grands papillons porte-queue comme le macaron et le flambé, qu'on trouve beaucoup ici au printemps. A partir du mois de mai, il y a un papillon qui est très sympathique parce qu'il a les nervures fortement soulignées de noir c'est le gazé qui est vraiment un très beau papillon un peu translucide avec des nervures sombres, je l'adore.

Comment fais-tu pour les photographier en plein vol ?

Il y a deux difficultés, la première consiste à figer le mouvement, parce que les mouvements sont très rapides. Pour cela, on utilise des éclairs de flash qui sont très courts. Un flash comme ceux que j'utilise permet d'émettre des éclairs de 1,50 millième de seconde, donc vraiment très courts. L'autre difficulté consiste à déclencher l'appareil au bon moment et pour ça j'utilise une barrière lumineuse avec un rayon laser. C'est un laser qui balaye entre deux miroirs et qui permet, finalement, dès que le rayon est coupé de déclencher l'obturateur.

Ce que je trouve très impressionnant dans ton travail, c'est que c'est à la fois très technique il y a du matériel, beaucoup de savoir-faire, beaucoup d'expérience, aussi de savoir des mœurs du papillon et en même temps tes photos sont extrêmement poétiques. C'est vraiment un bon mariage entre les connaissances, la technique et les émotions.

J'ai eu une phase dans ma vie de photographe un petit peu frustrante. Au début, comme j'utilise une technique sophistiquée, mes photographies étaient prises pour des exploits techniques alors que je voulais simplement montrer de belles photos des papillons que j'aime tant. Puis, à un moment donné, il se passe une bascule. Quand on maîtrise bien la technique, on finit par l'oublier parce que ça devient un moyen pour exprimer simplement la beauté de la nature et je pense qu'il m'a fallu pour une quinzaine d'années pour vraiment être satisfait de mes photos.

Poursuivez votre découverte en audio dans cet épisode du podcast Histoires d'images.

L'effet papillon

Si vous avez envie de plonger dans ce monde magique des lépidoptères, découvrez le livre l'effet papillon. Les photos somptueuses de Ghislain Simard y côtoient les textes passionnants de l'entomologie de Vincent Albouy.

Commandez le livre.

Catégorie

La Minute Nature

Vos commentaires

Réagir

Pour commenter sans créer de compte, il vous suffit de cliquer dans la case « nom » puis de cocher la case « je préfère publier en tant qu’invité ».

Ces produits pourraient vous intéresser

Le grand livre de la nature

69.00 €

Les plantes sauvages

49.00 €

Agenda de la nature au jardin 2024

6.00 €

ALPES 2e édition

42.00 €

Découvrir tous nos produits

Poursuivez votre découverte

La Salamandre, c’est des revues pour toute la famille

Découvrir la revue

Plongez au coeur d'une nature insolite près de chez vous

8-12
ans
Découvrir le magazine

Donnez envie aux enfants d'explorer et de protéger la nature

4-7
ans
Découvrir le magazine

Faites découvrir aux petits la nature de manière ludique

Nos images sont protégées par un copyright,
merci de ne pas les utiliser sans l'accord de l'auteur