Observez la vie dans les flaques

  • Cible

    Amateur nature

  • Adulte

  • Durée

    < 1h

  • Saison

    Automne

De vulgaires flaques au détour d'un chemin. Pas la peine de s'y attarder. Vraiment ? Les étendues d'eau éphémères nous réservent bien des surprises.

Publié le 19 juillet 2019

Activité proposée par Alessandro Staehli

Observer les amphibiens

Le chant répétitif de la grenouille agile s'entend à peine puisqu'il provient du fond de l'eau, où les adultes se tiennent. Le séjour dans les flaques de cet amphibien est très bref. Les femelles y pondent un paquet de 300 à 1500 œufs peu après leur arrivée, puis quittent subitement les gouilles à destination des habitats estivaux. L'espèce est peu présente en Suisse, alors qu'en France elle est assez répandue.

Observez la vie foisonnante dans les flaques d'eau
« 21 février - Une grenouille agile s'apprête à rejoindre la mare temporaire où elle va pondre. Son ventre distendu atteste de l'imminence de l'événement. » / © Sylvain Leparoux

Déterminer les empreintes autour des flaques

Pour déterminer une empreinte, notez précisément sa forme et ses dimensions. Si vous prenez une photo, n'oubliez pas de poser à côté de la trace un indicateur donnant la dimension (couteau suisse, Miniguide). Et pour conserver un souvenir en 3D, pensez au moulage, pas très compliqué à réaliser !

Le blaireau est un plantigrade typique : ses pattes, qui possèdent cinq doigts griffus, touchent entièrement le sol lors de la marche, laissant une empreinte détaillée. Les marques des griffes sont souvent visibles, en particulier sur les traces des pattes antérieures, très développées et adaptées au fouissage. Chez le chat ou le lynx, au contraire, les griffes sont généralement invisibles, car rétractées pendant la marche.

Pour en savoir plus, lisez notre Miniguide n°76 : Pister les carnivores.

La morphologie des pattes des ongulés est adaptée à la course. Les deux doigts antérieurs sont développés et forment les sabots, caractéristiques de l'empreinte. Plus courts, les deux ongles postérieurs ne sont visibles chez le cerf et le chevreuil que lorsqu'ils s'enfoncent dans la neige ou la boue. Chez le sanglier, ces doigts apparaissent régulièrement et sont orientés vers l'extérieur.

Pour aller plus loin...

Découvrez d'autres visiteurs des flaques d'eau en dessin.

>Guide et livres

Miniguide n°70 : Pister les ongulés

Miniguide n°1 : Reconnaître les amphibiens

Guide des traces d'animaux, P. Bang, P. Dahlström, Delachaux et Niestlé

Les amphibiens de France, Belgique et Luxembourg, ouvrage collectif sous l'égide de l'ACEMAV, Ed. Biotope

A découvrir aux alentours

Prochainement...
Réagir

Pour commenter sans créer de compte, il vous suffit de cliquer dans la case « nom » puis de cocher la case « je préfère publier en tant qu’invité ».

Couverture de La Salamandre n°208

Cet article est extrait de la Salamandre

n° 208  Février - Mars 2012
Catégorie

Observations

Nos produits
pour profiter pleinement de votre sortie

Le lac aux oiseaux

49.00 €

Eduquer ses enfants comme un renard

19.00 €

Marche avec les loups

29.00 €

Tu marches, il marche, vous marchez… moi, je cours

19.00 €

Découvrir tous nos produits