Vrai-faux sur les virus

Les virus sont au cœur de beaucoup de discussions. Mais sait-on vraiment de quoi on parle ? Que sont vraiment ces agents infectieux ? Décryptage.

Les virus sont au cœur de beaucoup de discussions. Mais sait-on vraiment de quoi on parle ? Que sont vraiment ces agents infectieux ? Décryptage.

Tous les animaux, plantes et microorganismes qui peuplent notre planète sont issus de la sélection naturelle, le mécanisme moteur de l'évolution. Ce processus semble très lent et on imagine souvent que cela prend des milliers voir des millions d'années. Mais parfois, l'évolution se déroule à grande vitesse, en quelques dizaines d'années.

Les champions toute catégorie de cette évolution rapide sont les virus. On parle beaucoup d'eux en ce moment, une mise au point peut être nécessaire sur ces pathogènes si particuliers.

1 Les virus sont des parasites

Vrai !

Ces parthogènes sont des agents infectieux minuscules qui ont besoin de parasiter une cellule vivante. Ils ont un patrimoine génétique très petit, d'un seul à 1200 gènes. Pour se reproduire, ils doivent entrer à l'intérieur d'une cellule vivante et parasiter son métabolisme pour pouvoir se répliquer en des milliers d'autres virus. Cette intrusion dans la cellule finit généralement par la tuer.

2 Les virus sont très anciens

Vrai !

Les scientifiques pensent même aujourd'hui que les virus ont participé à la naissance de la vie il y a plusieurs milliards d'années. Au fil du temps, ils se sont énormément diversifiés, ont développé des stratégies et des formes très complexes. On les retrouve maintenant partout sur la planète.

Dans une seule goutte d'eau de mer par exemple, il y a plusieurs centaines de millions de virus.

3 Les virus évoluent très vite

Vrai !

Ces agents pathogènes n'ont pas leur patrimoine génétique sous une forme d'ADN, très solide et qui mute peu, mais sous forme d'ARN, beaucoup plus instable. Les erreurs de copies plus nombreuses provoquent donc plus souvent des véritables évolutions.

Cependant, il existe aussi des virus à ADN comme celui de la varicelle, qui mutent moins souvent.

4 L'humain n'est pas plus attractif qu'un autre animal pour les virus

Faux !

Les humains sont très sociables, très mobiles et très populeux, ils font donc des hôtes parfaits pour les virus.

C'est d'autant plus vrai ces dernières années. Depuis la pandémie de grippe espagnole de 1918, les humains sont 4 fois plus nombreux sur Terre et se déplacent beaucoup plus.

5 Il n'y a aucun rapport entre la pandémie actuelle et l'effondrement de la biodiversité

Faux !

Dans un rapport rendu en octobre 2020, l'ONU alerte sur ce lien. Déforestation, commerce d'animaux sauvages et destruction de la biodiversité augmentent les risques de voir émerger de nouveaux virus qui s'adaptent à l'espèce humaine. Les dernières pandémies sont parties de virus infectant d'abord des animaux qui ont ensuite muté pour infecter l'humain.

6 le Covid n'a pas de leçon à nous donner

Faux !

Cette pandémie nous montre que nous n'avons pas vaincu les maladies au 21è siècle et que nous ne sommes pas au dessus des lois de la nature. C'est peut-être une invtation pour l'espèces humaine à être plus modeste et prendre conscience de son extrême vulnérabilité.

Apprenez-en encore plsu sur les virus dans notre dossier complet sur l'évolution.

Catégorie

La Minute Nature

Vos commentaires

Réagir

Pour commenter sans créer de compte, il vous suffit de cliquer dans la case « nom » puis de cocher la case « je préfère publier en tant qu’invité ».

Ces produits pourraient vous intéresser

La face cachée de l’écureuil

34.00 €

Agir pour la nature au jardin

24.00 €

Tous dehors en ville

19.00 €

L’appel du volcan

19.00 €

Découvrir tous nos produits

Poursuivez votre découverte

La Salamandre, c’est des revues pour toute la famille

Découvrir la revue

Plongez au coeur d'une nature insolite près de chez vous

8-12
ans
Découvrir le magazine

Donnez envie aux enfants d'explorer et de protéger la nature

4-7
ans
Découvrir le magazine

Faites découvrir aux petits la nature de manière ludique

Nos images sont protégées par un copyright,
merci de ne pas les utiliser sans l'accord de l'auteur