Abeilles domestiques défendant l’entrée de leur ruche contre un frelon asiatique.
Abeilles domestiques défendant l’entrée de leur ruche contre un frelon asiatique. / © Eric Tourneret / Biosphoto

Pourquoi les insectes piquent-ils ?

François Lasserre, entomologiste, dément la rumeur selon laquelle les insectes nous piquent tous pendant l'été.

Auteur

Sébastien Poiret



François Lasserre, entomologiste, dément la rumeur selon laquelle les insectes nous piquent tous pendant l'été.

François Lasserre Insectologue, conférencier et vice-président de l’Office pour les insectes et leur environnement. Auteur du livre Les petites bêtes qui font peur chez La Salamandre.
François Lasserre Insectologue, conférencier et vice-président de l’Office pour les insectes et leur environnement. Auteur du livre Les petites bêtes qui font peur chez La Salamandre.

Ils ne piquent que très rarement ! Seulement quelques individus de certaines espèces le font, et jamais sans raison. Une guêpe ou un moustique aura recours à cette méthode uniquement parce que sa survie en dépend. Piquer permet deux choses essentielles chez ces animaux : se défendre ou se nourrir.

Comment font-ils ?

Certains diptères comme les moustiques utilisent leur bouche pointue pour percer la peau. Ils injectent alors un anesthésiant et un anticoagulant qui leur permettent d’aspirer du sang sans que l’on s’en rende compte. Ce sont uniquement les femelles qui pompent du sang, une nourriture énergétique nécessaire à la production de leurs œufs. Les mâles n’ont pas besoin d’accumuler autant d’énergie et se contentent de butiner.

Et ceux qui piquent pour se défendre ?

Ces insectes utilisent un dard situé au bout de leur abdomen. Ils piquent à travers l’épiderme et inoculent un venin qui provoque une douleur immédiate. Ce sont des hyménoptères comme les frelons et les guêpes. La plupart ne piquent pas l’homme. Ceux qui le font occasionnellement appartiennent à des espèces dites sociales, vivant en groupe. Dans ce cas, des individus ont la tâche spécifique de garder le nid et attaquent quand on s’approche pour protéger la colonie. Le venin est un message très clair pour l’intrus : n’approche pas plus près, sinon tu vas passer un très mauvais quart d’heure !
En d’autres circonstances, la piqûre n’est jamais intentionnelle. Lorsqu’on marche sur une guêpe venue s’abreuver près d’une piscine, elle pique par réflexe. Idem si on en touche une pour la faire fuir. C’est l’agression qui provoque la piqûre.

Il ne faut donc pas les accuser ?

Exactement ! Les insectes ne piquent que dans de très rares occasions si on compare le nombre d’individus au nombre de piqûres. Ne faisons pas d’un cas exceptionnel une généralité. Et surtout, ne limitons pas ces invertébrés au simple statut d’enquiquineurs, ce sont avant tout des prédateurs et des pollinisateurs essentiels pour la biodiversité.

Mais pourquoi les insectes disparraissent en hiver ? La réponse de François Lasserre.

Couverture de La Salamandre n°246

Cet article est extrait de la Salamandre

n° 246  juin - juillet 2018
Catégorie

FAQ nature

Tags

Ces produits pourraient vous intéresser

Le lac aux oiseaux

49.00 €

Eduquer ses enfants comme un renard

19.00 €

Marche avec les loups

29.00 €

Tu marches, il marche, vous marchez… moi, je cours

19.00 €

Découvrir tous nos produits

Poursuivez votre découverte

La Salamandre c’est des revues pour toute la famille

Découvrir la revue

Plongez au coeur d'une nature insolite près de chez vous

8-12
ans
Découvrir le magazine

Donnez envie aux enfants d'explorer et de protéger la nature

4-7
ans
Découvrir le magazine

Faites découvrir aux petits la nature de manière ludique