Opération Apus: baguage des jeunes martinets noirs

#Histoiresdimages, c'est un rendez-vous photo nature de la Salamandre. Chaque semaine, le photographe naturaliste Alessandro Staehli nous partage une rencontre sauvage entre crêtes et rives. Aujourd’hui, récit de baguage dans une petite colonie de martinets noirs.

#Histoiresdimages, c'est un rendez-vous photo nature de la Salamandre. Chaque semaine, le photographe naturaliste Alessandro Staehli nous partage une rencontre sauvage entre crêtes et rives. Aujourd’hui, récit de baguage dans une petite colonie de martinets noirs.

21 juillet, 9 h 59. La sonnette retentit en me faisant sursauter. Mon complice Marcel est à l’heure, précis comme un martinet au printemps. Je me réjouis : aujourd’hui, c’est le grand jour du baguage des jeunes Apus apus, et notamment de Rafale et Eclair, la nichée 2021 du couple Bise et Azur suivi par webcam 24/7. Le spécialiste prépare ses outils: des pinces, un vieux classeur aux coins cornés, une balance et de petits sacs en tissus blancs qui sentent l’eau de Javel. J’enfile le baudrier de mon ami Martower et m’aventure sur le bord de la fenêtre en tirant sur la corde. Une petite avalanche de fientes sèches dévale sur les tuiles à l’ouverture du portillon du nichoir. A l’aveugle, je saisis délicatement un jeune, puis l’autre, et les passe à Marcel.

Longueur de l’aile, poids, bague à la patte droite et retour au nid quelques minutes après la capture. Et d’un ! Malgré la concentration et la rigueur demandées par ces opérations, nos mains tremblent d’émotion : elles tiennent les promesses de joie et de liberté des étés à venir, la relève du plus aérien de nos voisins. Agée de 31 jours, Rafale pèse 50 g et ses ailes mesurent 150 mm: assez lourde, mais encore trop petite pour prendre l’envol. Le cadet, Eclair, a un poids presque identique (49 g) mais ses ailes ne font que 139 mm de long. Dans une dizaine de jours ou une vingtaine de millimètres, les deux martinets pourront enfin franchir le trou de lumière en abandonnant le nichoir étroit et ennuyeux pour le ciel sans confins. Ils mettront alors le cap sur le Congo, en vidant les ciels d’Europe de leur essence. Pour moi, l’été vire bientôt à sa fin…

A propos du photographe...

Né au Tessin (Suisse), Alessandro Staehli est biologiste et photographe naturaliste. Depuis 2011, il travaille à la Salamandre où il est responsable de projet édition. Grand passionné de nature et d'images, il coordonne notamment la collection de beaux livres photo Histoires d'images. Chaque semaine il partage un cliché de saison, ses coulisses et son histoire dans le rendez-vous nature #histoiresdimages ici, sur salamandre.org, et sur notre compte instagram! Découvrez le travail de l'artiste sur son site internet www.indionature.com

Catégorie

#histoiresdimages

Vos commentaires

Réagir

Pour commenter sans créer de compte, il vous suffit de cliquer dans la case « nom » puis de cocher la case « je préfère publier en tant qu’invité ».

Ces produits pourraient vous intéresser

ALPES

39.00 €

Il était une fois la nuit

39.00 €

Agenda de la nature au jardin 2022

12.00 €

Le grand livre de la nature

69.00 €

Découvrir tous nos produits

Poursuivez votre découverte

La Salamandre, c’est des revues pour toute la famille

Découvrir la revue

Plongez au coeur d'une nature insolite près de chez vous

8-12
ans
Découvrir le magazine

Donnez envie aux enfants d'explorer et de protéger la nature

4-7
ans
Découvrir le magazine

Faites découvrir aux petits la nature de manière ludique

Nos images sont protégées par un copyright,
merci de ne pas les utiliser sans l'accord de l'auteur