© Solange Belon

Les couleurs des punaises dans l’objectif de Solange Belon

Parmi les insectes photographiés dans son jardin valaisan, Solange Belon se passionne pour les punaises. Souvent négligées, ce sont pourtant de véritables joyaux colorés !

Parmi les insectes photographiés dans son jardin valaisan, Solange Belon se passionne pour les punaises. Souvent négligées, ce sont pourtant de véritables joyaux colorés !

J’habite une magnifique région, entourée par les Alpes suisses. Nous parcourons régulièrement en famille les nombreux chemins qui sillonnent le secteur. Je prends toujours mon appareil, mais il est difficile de concilier mon rythme lent de photographe nature avec la cadence plus soutenue d’une randonnée. C’est pourquoi je réalise la quasi-totalité de mes prises de vue dans mon petit jardin, devenu studio photo. Ainsi, je peux gérer mon temps comme je le souhaite. Les voisins doivent s’étonner de me voir accroupie des heures entières devant un même buisson !

Réduve irascible
Réduve irascible et sa proie, également une punaise / © Solange Belon

Afin que ce carré de verdure soit attrayant pour la faune, nous avons planté une grande diversité d’arbres et de plantes nourricières. Une multitude d’animaux a rapidement investi les lieux et anime nos étés de stridulations et bourdonnements en tous genres. J’affectionne les longues et chaudes journées qui permettent d’observer une myriade d’insectes s’activant dans la végétation. Ils mangent, s’accouplent et pondent juste sous mes yeux. Que de sujets et de scènes de vie à immortaliser !

Punaise
Ombre chinoise / © Solange Belon

Parmi cette foule, le groupe des punaises est bien représenté. Rares sont ceux qui les apprécient, beaucoup tentent même de les exterminer ! Moi, au contraire, je prends du plaisir à les admirer et je les laisse mener leur existence. Pommes et tomates ne s’en portent pas plus mal, aucun dégât important n’est à signaler.

Eclosion d’œufs de punaise
Eclosion d’œufs de punaise / © Solange Belon

Ces punaises sont fascinantes ! L’aspect des larves change plusieurs fois avant d’arriver au stade adulte, l’imago. A chaque mue, elles arborent de nouvelles tenues aux couleurs vives et aux motifs variés. Un créateur de mode n’aurait pas fait mieux ! N’étant pas naturaliste, j’ai parfois du mal à les identifier. Heureusement, il existe de nombreux livres ou sites internet qui aident à déterminer les espèces.

Larves de punaise verte ponctuée
Larves de punaise verte ponctuée sur une tomate / © Solange Belon

Quand je les photographie, j’essaie de mettre en valeur les décorations chamarrées de ces insectes. Je travaille la composition, puis j’affine la saturation et le contraste pour les magnifier.

Punaise Pentatome des baies
Pentatome des baies / © Solange Belon

L’été dernier, j’ai croisé cette punaise rouge du chou qui venait de pondre une série de superbes œufs noir et blanc, parfaitement ordonnés sur une gousse de radis. Telle une gardienne, elle s’est tenue un moment à côté de sa ponte, semblant la protéger de ses pattes. J’ai juste eu le temps de faire quelques clichés en effectuant la mise au point sur les œufs que je souhaitais faire ressortir. J’ai opté pour une faible profondeur de champ afin que l’adulte, atténué par le flou d’arrière-plan, ne soit pas le sujet principal. Après quelques déclenchements, la femelle s’en est allée. Comme la plupart des insectes, les punaises ne s’occupent pas de leur progéniture. Mais avec mon jardin qui fait la part belle à la nature, c’est moi qui en prends soin !

Boules puantes

On compte 764 espèces de punaises en Suisse et environ 1 350 en France métropolitaine. Ces piqueurs-suceurs se nourrissent pour la plupart de sucs végétaux. D’autres, comme les réduves dévorent des insectes en les perçant avec leur rostre. La très commune punaise verte et les autres représentants de sa famille, les pentatomidés, produisent une sécrétion répulsive. Cette odeur désagréable est à l’origine de leur nom, du latin putere, puer, et nasus, nez.

Fixer les punaises

Contrairement à d’autres insectes difficiles à photographier, les punaises n’ont pas la bougeotte. Mais il faut tout de même avoir des gestes assez lents pour ne pas les effrayer. Elles ont tendance à tourner autour de leur support pour se cacher de l’autre côté de la tige ou de la feuille. Glisser la main derrière un individu timide sans même le toucher l’incite souvent à reprendre sa position initiale.

Solange Belon

Solange Belon

Graphiste de formation, installée en Valais, Solange Belon pratique la photo depuis une quinzaine d’années. Ses sujets de prédilection sont les insectes, qu’elle représente aussi en dessin ou en peinture.

Couverture de La Salamandre n°270

Cet article est extrait de la Revue Salamandre

n° 270  Juin - Juillet 2022, article initialement paru sous le titre "Oh punaise !"

Vos commentaires

Réagir

Pour commenter sans créer de compte, il vous suffit de cliquer dans la case « nom » puis de cocher la case « je préfère publier en tant qu’invité ».

Ces produits pourraient vous intéresser

Agenda de la nature au jardin 2023

12.00 €

Le guide nature Les oiseaux, 2e édition

19.90 €

Zéro déchet – Le guide inspiré de la nature

19.90 €

L’enquête sauvage, pourquoi et comment renouer avec le vivant ?

19.90 €

Découvrir tous nos produits

Poursuivez votre découverte

La Salamandre, c’est des revues pour toute la famille

Découvrir la revue

Plongez au coeur d'une nature insolite près de chez vous

8-12
ans
Découvrir le magazine

Donnez envie aux enfants d'explorer et de protéger la nature

4-7
ans
Découvrir le magazine

Faites découvrir aux petits la nature de manière ludique

Nos images sont protégées par un copyright,
merci de ne pas les utiliser sans l'accord de l'auteur