La Salamandre vous offre en ce moment la lecture de cette page. Soutenez un média indépendant, abonnez-vous !

Je m’abonne

3 astuces pour mieux connaître et protéger les martinets

  • Cible

    Amateur nature

  • Adulte

  • Durée

    < 1h

  • Saison

    Été

Profitez de l'été pour apprendre à mieux connaître les martinets et protéger ces oiseaux victimes de la disparition des vieilles bâtisses.

Publié le 3 juillet 2019

Activité proposée par Alessandro Staehli

Reconnaître

Parmi les 104 espèces de martinets, trois seulement nichent en Europe. Le martinet noir est le plus commun dans les villes et les villages, du bord de la mer à plus de 2000 m d’altitude. Très semblable mais nettement plus rare, le martinet pâle habite les zones littorales du sud de la France. La ville tessinoise de Locarno héberge la colonie la plus septentrionale d’Europe et la seule de Suisse. Enfin, avec ses 60 cm d’envergure, le martinet à ventre blanc est le plus grand et le plus rapide des trois.

Un livre très exhaustif pour aller plus loin: Martinet noir : entre ciel et pierre, B. Genton et M. S. Jacquat, Editions de la Girafe, 2016

A prendre sur le terrain: Miniguide n°51 Reconnaitre les oiseaux sans se tromper

Martinet noir / © Denis Clavreul «Apparition, haut dans le ciel, d'un vol de 25-30 oisaeux, pendant une minute, puis ils disparaissent !» / © Denis Clavreul

Scruter

Les martinets sont très sensibles aux perturbations météorologiques. Lorsqu’un orage approche, remarquez comme ces oiseaux disparaissent pour éviter le danger. Très sensibles aux plus faibles variations de pression atmosphérique, ils fuient parfois à des centaines de kilomètres de distance pour ne revenir qu’avec le soleil.

Aménager

Le martinet noir est l’une des principales victimes de la disparition des vieilles maisons et de la rénovation des toitures. Pour lui donner un coup de main, proposez-lui des cavités alternatives. Pour installer des nichoirs, voici une excellente fiche technique.

De nombreux nichoirs ont été installés sur cette maison. / © Denis Clavreul On distingue les martinets derrière l'entrée des nichoirs. / © Denis Clavreul

Ces conseils sont associés à un article: Cent jours de martinets

A découvrir aux alentours

Prochainement...
Réagir

Pour commenter sans créer de compte, il vous suffit de cliquer dans la case « nom » puis de cocher la case « je préfère publier en tant qu’invité ».

Couverture de La Salamandre n°234

Cet article est extrait de la Revue Salamandre

n° 234  Juin - Juillet 2016
Catégorie

Observations

Nos produits
pour faire le plein d’activités

Mon cahier d’activités nature printemps-été

11.90 €

La nature en questions – Les petites bêtes de la maison… et de la chambre

12.90 €

Tous dehors ! au jardin

19.00 €

Le guide nature A la montagne

17.00 €

Découvrir tous nos produits
Nos images sont protégées par un copyright,
merci de ne pas les utiliser sans l'accord de l'auteur