© Création infographique : Stéphanie Wauters

Sable, histoire d’une ressource de plus en plus rare

Non, la majorité du sable ne se forme pas en mer mais au cœur des montagnes. Pour comprendre, suivons par exemple le long périple d’une poignée de minéraux, du massif du Mont-Blanc à la Méditerranée. Puis, découvrons pourquoi cette ressource devient si rare.

Non, la majorité du sable ne se forme pas en mer mais au cœur des montagnes. Pour comprendre, suivons par exemple le long périple d’une poignée de minéraux, du massif du Mont-Blanc à la Méditerranée. Puis, découvrons pourquoi cette ressource devient si rare.

Sable, la formation d'une ressource de plus en plus rare - Infographie
© Création infographique : Stéphanie Wauters

3 questions à… David Menier

Professeur en géo­sciences marines à l’Université Bretagne Sud.

Toujours moins de sable alimente les plages, pourquoi ?

L’aménagement des cours d’eau et l’exploitation directe du sable et du gravier limitent la quantité de sable charrié par nos fleuves au niveau mondial. Avant la prolifération des barrages et des digues dès la seconde moitié du XXe siècle, les rivières rejetaient environ 20 milliards de tonnes de sédiments par an dans l’océan. Aujourd’hui, cette quantité ne cesse de diminuer, car le transit des sédiments vers l’océan est bloqué par les nombreux obstacles placés tout le long des cours d’eau, depuis la source jusqu’à la côte.

Que dire de l’impact de l’exploitation du sable ?

Difficile pour l’instant de s’en passer dans l’urbanisation ou la construction d’ouvrages comme les ponts. En Europe, la pratique est très réglementée et accompagnée d’études scientifiques, ce qui limite les atteintes à l’environnement. Mais ce n’est pas toujours le cas, l’extraction de sable dans les fleuves ou en mer peut détruire pour longtemps des habitats écologiques et frayères à poissons. Associée à de faibles précipitations, elle peut aussi compromettre le prélèvement d’eau potable du réseau fluvial en déplaçant le niveau de la nappe d’eau supérieure.

Que faire pour remédier à cette situation ?

Il faut de l’accompagnement scientifique, une réglementation étatique stricte et de l’éducation à l’environnement qui permet de mieux comprendre et réduire les effets négatifs. Enfin, nous devons poursuivre la recherche sur le recyclage des matériaux afin de réduire l’exploitation des ressources minérales comme le sable et réfléchir à une plus grande sobriété vis-à-vis des constructions.

Couverture de La Salamandre n°273

Cet article est extrait de la Revue Salamandre

n° 273  Décembre 2022 - janvier 2023, article initialement paru sous le titre "Grain de sable, grande histoire"
Catégorie

Infographies

Vos commentaires

Réagir

Pour commenter sans créer de compte, il vous suffit de cliquer dans la case « nom » puis de cocher la case « je préfère publier en tant qu’invité ».

Ces produits pourraient vous intéresser

Un tour de roue

19.00 €

La forêt hyperconnectée

19.90 €

Histoires surnaturelles. Alliances, ruses et stratagèmes entre plantes et insectes

39.00 €

Le grand livre de la nature

69.00 €

Découvrir tous nos produits

Poursuivez votre découverte

La Salamandre, c’est des revues pour toute la famille

Découvrir la revue

Plongez au coeur d'une nature insolite près de chez vous

8-12
ans
Découvrir le magazine

Donnez envie aux enfants d'explorer et de protéger la nature

4-7
ans
Découvrir le magazine

Faites découvrir aux petits la nature de manière ludique

Nos images sont protégées par un copyright,
merci de ne pas les utiliser sans l'accord de l'auteur