Reconnaître les oiseaux des mangeoires

C’est chouette d’observer les oiseaux qui viennent se nourrir sur votre mangeoire… Mais connaissez-vous les noms de tous ces visiteurs ? Et les secrets de leurs petites vies ? Rencontre avec 12 oiseaux extraordinaires.

C’est chouette d’observer les oiseaux qui viennent se nourrir sur votre mangeoire… Mais connaissez-vous les noms de tous ces visiteurs ? Et les secrets de leurs petites vies ? Rencontre avec 12 oiseaux extraordinaires.

12 oiseaux de la mangeoire à reconnaître facilement

Dans ce nouvel épisode de la Minute Nature, on retrouve Julien Perrot dans son jardin pour apprendre à reconnaître vos visiteurs colorés de la mangeoire.

  1. La star – mésange charbonnière
    La mésange charbonnière est une incontournable à la mangeoire. Elle adore les graines de tournesol. En été, elle vient les décortiquer directement sur la plante. Cet oiseau robuste chante déjà en plein hiver. Ti-tu Ti-tu Ti-tu-tu. Bientôt, ce sera le moment de récolter mousse, laine et poils pour tapisser son nid, peut-être dans un nichoir de votre jardin. Puis les jeunes seront nourris avec des insectes.
  2. L’acrobate – mésange bleue
    Plus petite, plus vive, la mésange bleue est souvent la première à la mangeoire où elle est prête à toutes les acrobaties. Au printemps, elle niche aussi dans des nichoirs ou des trous d’arbres comme ce vieux cerisier.
  3. La discrète – mésange nonnette
    Moins connue, moins fréquente, la mésange nonnette vient chercher quelques graines qu’elle planque dans des cachettes. Celle-ci se ravitaille en dévorant les graines d’un chardon. Souvent, vous pourrez repérer cet oiseau discret à son chant typique.
  4. Le teigneux – rougegorge familier Le rougegorge, trop chou… Mais quel tempérament ! A la mangeoire, c’est un teigneux qui n’hésite pas à dégager les autres. Savez-vous que le rougegorge à la mangeoire de votre jardin en hiver n’est probablement le même que celui qui nichera au printemps chez vous ? Chez les oiseaux, y a du mouvement !
  5. Le multicolore – chardonneret élégant
    Le chardonneret élégant, sociable et coloré, est un granivore pure souche avec son bec conique. Il débarque souvent en bande à la mangeoire. Son chant est un gazouillis virtuose. Chardonneret parce qu’il adore les graines de chardon ou de la cardère. Au printemps, voici son nid caché dans un laurier. Les jeunes se reconnaissent à l’absence de calotte rouge.
  6. L’omiprésent – pinson des arbres
    Oiseau le plus commun de Suisse et de France, le pinson fréquente évidemment aussi la mangeoire. Ce couple se régale des premières graines de pissenlit. Le chant du mâle marquera bientôt la fin de l’hiver, puis ce sera le temps des nids…
  7. Le presque tout vert – verdier d’Europe
    Bec conique, encore un granivore ! Le verdier est un véritable champion pour décortiquer les graines et en dévorer l’intérieur. Cet oiseau de la taille d’un moineau est fréquent dans les parcs et jardins. Dès la fin de l’hiver, on peut l’entendre et le voir chanter.

  8. Le costaud – gros-bec casse-noyaux Et voici le granivore par excellence, le bien nommé gros-bec casse-noyaux… au regard envoûtant. Rien ne lui résiste, pas même les noisettes ou noyaux les plus dures. Son bec exerce une force de 70kg/cm2. Pinsons et gros-becs se retrouvent souvent à picorer les graines tombées sous la mangeoire. Mais quel est cet oiseau orange et noir ?

  9. L’hivernal – pinson du Nord
    Le pinson de Nord niche dans le nord de l’Europe et ne vient chez nous qu’en hiver. Certaines années où les hêtres ont de grosses fructifications, c’est une véritable invasion. Parfois, ces oiseaux se rassemblent même en grands dortoirs qui comptent des millions d’individus. On retrouve notre nordique sous la mangeoire avec des moineaux domestiques. Et on termine la tribu des granivores avec deux visiteurs plus rares à la mangeoire : le tarin des aulnes et le magnifique bouvreuil pivoine.

  10. La maçonne – sittelle torchepot La sittelle est aussi vive qu’une mésange. Elle prend une graine, va la coincer dans l’anfractuosité d’une écorce et la pilonne avec son long bec robuste. La tête en bas en plus ! Au printemps, elle niche dans un trou d’arbre. Pour protéger ses poussins des prédateurs, elle maçonne soigneusement l’entrée du trou pour l’ajuster à sa taille.

  11. Le bigarré – pic épeiche
    On finit avec les géants de la mangeoire. Le pic épeiche évidemment. Là on dirait qu’il cherche les graines déjà décortiquées sur le plateau… Avec son bec hyper-costaud, l’épeiche est un as pour déguster les noisettes qu’il fait exploser calées contre une écorce.

    Retour à la mangeoire. Celui-ci a une drôle d’allure…. C’est un pic mar ! Visiteur rare. Un petit artifice de montage pour bien comparer les deux oiseaux. Le mar a plus de rouge sur la tête, le ventre strié, le plumage moins contrasté.

    Au printemps, le pic épeiche élève sa nichée bruyante dans un trou qu’il a creusé lui-même et sera réutilisé par d’innombrables autres animaux.

  12. Le prévoyant – geai des chênes
    Et enfin le geai des chênes, un oiseau forestier hyper prudent. Comme son nom le suggère, en automne, il fait des festins de glands. Maladroit ? Non, quand il en laisse tomber, c’est qu’il fait du tri pour manger les meilleurs. Ou pour les enterrer dans une clairière comme réserve pour l’hiver.

Pour faciliter l'observation des oiseaux dans son jardin, vous pouvez y installer une mangeoire. Mais attention au nourrissage! Sans quelques précautions, ça peut leur faire plus de mal de que de bien. Dans la précédente Minute Nature, je vous ai donné tous les trucs et astuces pour ne pas faire de bêtises…

Plus de 1000 dessins pour reconnaître les oiseaux

Devenez experts en oiseaux avec ce guide compact !

Si vous voulez en savoir plus et devenir expert dans l'art de reconnaître les oiseaux, nous vous recommandons ce super Guide nature Les Oiseaux, édité par la Salamandre.

Pratique, car il tient dans la poche, et magnifiquement illustré par plus de 1000 dessins, vous y découvrirez des informations sur le mode de vie de nos amis à plumes et des clés d'identifications pour reconnaître des centaines d'espèces. Et il y a justement un chapitre sur les oiseaux des mangeoires.

Catégorie

La Minute Nature

Vos commentaires

Réagir

Pour commenter sans créer de compte, il vous suffit de cliquer dans la case « nom » puis de cocher la case « je préfère publier en tant qu’invité ».

Ces produits pourraient vous intéresser

Le grand livre de la nature

69.00 €

Les plantes sauvages

49.00 €

Agenda de la nature au jardin 2024

6.00 €

ALPES 2e édition

42.00 €

Découvrir tous nos produits

Poursuivez votre découverte

La Salamandre, c’est des revues pour toute la famille

Découvrir la revue

Plongez au coeur d'une nature insolite près de chez vous

8-12
ans
Découvrir le magazine

Donnez envie aux enfants d'explorer et de protéger la nature

4-7
ans
Découvrir le magazine

Faites découvrir aux petits la nature de manière ludique

Nos images sont protégées par un copyright,
merci de ne pas les utiliser sans l'accord de l'auteur