Quel est l’impact de la grippe aviaire sur les oiseaux domestique et sauvages ?

L’Europe a connu une épizootie d’influenza aviaire H5N1 particulièrement virulente et durable entre l’automne 2021 et l’été 2022. A la fois vecteurs et victimes, les oiseaux sauvages des zones humides sont sous le feu des projecteurs. Focus sur un virus qui n’a pas fini de sévir.

L’Europe a connu une épizootie d’influenza aviaire H5N1 particulièrement virulente et durable entre l’automne 2021 et l’été 2022. A la fois vecteurs et victimes, les oiseaux sauvages des zones humides sont sous le feu des projecteurs. Focus sur un virus qui n’a pas fini de sévir.

4 questions à… François Moutou

Docteur vétérinaire, ancien directeur adjoint du laboratoire santé animale de l’Agence nationale de sécurité sanitaire (Anses), à Maisons-Alfort.

Qu’est-ce que la grippe aviaire ?

C’est une maladie due à un ensemble de virus appelés influenzavirus. Ils sont surtout portés par les oiseaux aquatiques comme les canards, les oies ou les échassiers. Deux protéines permettent de les caractériser : l’hémagglutinine (H) et la neuraminidase (N). La dangerosité de chaque combinaison HxNy est très variable, de presque inoffensive à hautement pathogène.

La saison 2021-2022 a été particulièrement meurtrière en Europe. Pourquoi ?

La migration d’automne est la période où les oiseaux sauvages peuvent apporter de nouveaux virus. Fin 2021, la souche H5N1 qui circule le plus a tué beaucoup d’oiseaux, domestiques comme sauvages, ce qui était déjà inquiétant. Mais tandis que le nombre de cas retombe généralement avec l’hiver, le virus était étonnamment toujours présent au printemps et même à l’été 2022.

Des espèces sauvages peuvent-elles être menacées par un tel virus ?

Certaines populations, oui. Entre la Grèce (pélicans) et les îles de l’Atlantique (fous de Bassan, sternes), on est dépassé par les cas de mortalité. En France, même les vautours fauves sont touchés et certaines colonies n’ont pas produit de jeunes à l’envol en 2022. La liste des espèces touchées est déjà longue. La question est de savoir comment les oiseaux sauvages ont été contaminés par un virus si agressif et qui semble être un variant différent de celui arrivé à l’automne 2021.

Ce phénomène est-il amené à prendre de l’ampleur dans les années à venir ?

Difficile à dire mais pour limiter le risque, il faut que les systèmes d’élevage évoluent à large échelle. Ils doivent diminuer drastiquement leur taille et la concentration des animaux.

Couverture de La Salamandre n°272

Cet article est extrait de la Revue Salamandre

n° 272  Octobre - novembre 2022, article initialement paru sous le titre "Grippe aviaire, année noire"
Catégorie

Infographies

Vos commentaires

Réagir

Pour commenter sans créer de compte, il vous suffit de cliquer dans la case « nom » puis de cocher la case « je préfère publier en tant qu’invité ».

Ces produits pourraient vous intéresser

Un tour de roue

19.00 €

Le faucon de l’espoir

34.00 €

La forêt hyperconnectée

19.90 €

Histoires surnaturelles. Alliances, ruses et stratagèmes entre plantes et insectes

39.00 €

Découvrir tous nos produits

Poursuivez votre découverte

La Salamandre, c’est des revues pour toute la famille

Découvrir la revue

Plongez au coeur d'une nature insolite près de chez vous

8-12
ans
Découvrir le magazine

Donnez envie aux enfants d'explorer et de protéger la nature

4-7
ans
Découvrir le magazine

Faites découvrir aux petits la nature de manière ludique

Nos images sont protégées par un copyright,
merci de ne pas les utiliser sans l'accord de l'auteur