© Carole Reboul

Podcast Histoires D’images – Episode #10 La Recherche de la nuit

Carole Reboul prend la nuit en photo pour alerter sur la pollution lumineuse. Découvrez sa passion pour le ciel étoilé dans le podcast Histoires d'images.

Carole Reboul prend la nuit en photo pour alerter sur la pollution lumineuse. Découvrez sa passion pour le ciel étoilé dans le podcast Histoires d'images.

Ecoutez aussi le podcast sur votre plateforme de podcast préférée ici !
Pensez à vous abonner et à laisser des notes !

Carole Reboul

Photographe de la vie sauvage depuis plus de dix ans et passionnée de macrophotographie, elle s’oriente depuis quelques années vers les paysages, les ciels nocturnes et la lutte contre la pollution lumineuse. Sa démarche est à la fois résolument artistique et engagée pour la protection de la nature et de l’environnement. Carole est sensible aux grands espaces encore sauvages, désertiques et torturés qui nous font nous sentir fragiles et amènent l’humain à faire preuve d’humilité. Son approche accorde un grand rôle à la lumière ou à son absence et aux ambiances qu’elle fait naître.

Trouver l'obscurité

Aujourd'hui, qui a encore la chance de pouvoir contempler un ciel étoilé ? L’urbanisation galopante et la généralisation de l’éclairage artificiel réduisent de plus en plus la nuit. À travers des photos empreintes d’onirisme et de poésie, Carole Reboul célèbre la beauté du ciel et des paysages nocturnes. À la recherche des émotions que nous transmette l’obscurité, elle a traversé la France et la Suisse à la recherche de la nuit.

Carole évoque une véritable amnésie écologique des nouvelles générations. Certains enfants ne voient presque jamais la véritable nuit. Comment pourraient-ils alors protéger le monde nocturne ? C'est là que le travail de la photographe trouve son sens.

Carole Reboul raconte ses sessions de photographie nocturne au micro du podcast Histoires d'images :

"Une des premières sorties de nuit que j'ai faites, j'avais repéré un endroit magnifique, c'était une arche. Ça s'appelle la Pierre percée. C'est dans l'Isère et j'avais fait des recherches sur Géoportail. C'était un endroit que je trouvais très photogénique et donc j'ai décidé d'y aller. Donc j'y allais pour faire des photos esthétiques. C'est la première partie de ma démarche. Ça reste quelque chose d'esthétique. Et finalement, je me rends compte que si j'arrivais à convaincre quelqu'un de la beauté de la nuit, je le ramènerais avec moi sur cette balade parce que c'était vraiment magique. Donc c'était sur les hauteurs de Grenoble. Il y avait le ciel juste au-dessus de nous, les étoiles, la Voie lactée, la lune venait de se coucher. C'était vraiment, vraiment très, très beau. Donc c'est toujours un moment, quand on regarde les étoiles ou quand j'arrive sur un site et qu'il y a les étoiles. Avant de commencer à prendre des photos, je me pose. Et puis je regarde autour de moi. Je prends un temps pour profiter de l'espace, pour me poser des questions, faire un petit peu un retour intérieur et c'est profiter de la beauté avant d'être en action. Il y a vraiment ce temps de pause qui est nécessaire. Et puis ce qui était beau là haut et qui était intéressant, c'était qu'en plus, à nos pieds, il y avait la vallée qui était tout illuminée. Donc il y avait pas mal de pollution lumineuse en bas.

Mais on en était assez protégés quand même et ça montrait l'opposition entre deux mondes. Et ça, je trouve qu'on doit le vivre pour le comprendre. Il y avait la bulle de lumière en bas et on avait l'impression qu'on en était complètement exclu, qu'on était à part, qu'on était dans le noir et c'était vraiment impressionnant. Voilà donc cette opposition entre la lumière et l'obscurité. Elle est importante. Et donc là, on était plutôt happé par le ciel au-dessus de nous. Et ce qu'il y avait aussi qui était bien et que j'ai découvert au fur et à mesure que la nuit avançait, c'était qu'il y avait des vers luisants un peu partout dans la prairie et je n’en avais jamais vu autant au cours de rando, j'en ai vu un, j'en ai vu deux quelques-uns par ci par là, mais là, il y avait un champ fleuri qui était plein de vers luisants et sur la pierre percée. En fait, il y avait des vers luisants qui y grimpaient et qui étaient jusqu'à très ou plus haut que moi. Et ce qui était frappant, c'est qu'ils étaient du côté obscurité de la vallée. Justement, ça coïncidait vraiment avec cette opposition entre les deux mondes. Il y avait le monde du noir avec, avec les vers luisants qui se protéger. Et après? Donc, je me suis renseigné. Effectivement, les vers luisants sont de très bons indicateurs de de la pollution lumineuse ou au contraire de la qualité du ciel étoilé."

Découvrez la suite en écoutant le podcast !

Il était une fois la nuit

Passez du son à l'image en découvrant les photos de Carole Reboul dans cet ouvrage édité par la Salamandre. Un beau livre sur le thème actuel de la préservation du ciel étoilé et de la lutte contre la pollution lumineuse. Illustré par des photos magnifiques et accompagnées de textes riches et accessibles. Un plaidoyer artistique et raisonné contre la pollution lumineuse à commander sur notre boutique en ligne.

Podcast histoires d'images Salamandre

Nos invités transmettent leurs plus belles rencontres avec le monde sauvage à la montagne, sous l’eau, ou au pas de leur porte.

Histoires d'images, un podcast de la Salamandre à découvrir tous les premiers vendredi du mois et le dimanche précédent en avant-première pour les abonnés Salamandre !

Vos commentaires

Réagir

Pour commenter sans créer de compte, il vous suffit de cliquer dans la case « nom » puis de cocher la case « je préfère publier en tant qu’invité ».

Ces produits pourraient vous intéresser

Un tour de roue

19.00 €

Le faucon de l’espoir

34.00 €

La forêt hyperconnectée

19.90 €

Histoires surnaturelles. Alliances, ruses et stratagèmes entre plantes et insectes

39.00 €

Découvrir tous nos produits

Poursuivez votre découverte

La Salamandre, c’est des revues pour toute la famille

Découvrir la revue

Plongez au coeur d'une nature insolite près de chez vous

8-12
ans
Découvrir le magazine

Donnez envie aux enfants d'explorer et de protéger la nature

4-7
ans
Découvrir le magazine

Faites découvrir aux petits la nature de manière ludique

Nos images sont protégées par un copyright,
merci de ne pas les utiliser sans l'accord de l'auteur