© Laurent Gayral

Chat forestier : un retour à pas de velours

L’association Nature en Occitanie suit de près la réapparition du chat forestier dans plusieurs départements méridionaux. Reportage.

L’association Nature en Occitanie suit de près la réapparition du chat forestier dans plusieurs départements méridionaux. Reportage.

Dans la forêt de Grésigne, au nord du Tarn, Emmanuelle Jacquot scrute le sol tout en avançant d’un pied sûr à travers la végétation.

« On cherche des coulées, des passages régulièrement empruntés par la faune, afin de poser des pièges photo et à poils », déclare la chargée d’études mammifères à Nature en Occitanie (NEO).

Son but ? Identifier si le discret chat forestier est présent dans cette localité, où sa trace n’a pas encore été détectée.

Avec deux bénévoles, Emmanuelle installe quatre pièges, qu’ils relèveront tous les quinze jours pendant cinq mois.

Piège photos : Chat sauvage / chat forestier
© THEO TZELEPOGLOU

Avant 1950, le félin sauvage était présent partout en France. Il a été chassé pour sa fourrure et pour sa réputation de nuisible jusqu’en 1981, date à laquelle l’espèce fut protégée. À cette époque, le matou ne subsistait plus que dans les Pyrénées et dans le nord-est de la France. Il recolonise depuis discrètement le pays.

Emmanuelle s’arrête devant une coulée qui lui semble pertinente. « Je place une brosse métallique que je vais recouvrir de racines de valériane, une plante qui attire les chats forestiers », explique la scientifique en renversant un sac d’herbes-aux-chats séchées sur le dispositif. « Ils se frottent aux brosses et nous laissent des poils que l’on analyse par la suite. »

Chat sauvage / chat forestier
© THEO TZELEPOGLOU

Ce travail de terrain fait suite à la récente parution d’un rapport de NEO sur le félin en Occitanie.

« En 2013, des indices de chat ont été relevés sur la montagne Noire dans l’Aude, explique Maxime Belaud, ancien chargé d’études à l’association et auteur de ce travail. En 2020, nous avons posé 19 pièges pendant trois ans.

Ce qui nous a offert 400 photos et 80 échantillons de poils qui ont été analysés génétiquement. "

L’ADN nous a appris que ces chats venaient des Pyrénées. »

Ces écologues se sont alors demandé comment ces petits prédateurs étaient arrivés jusqu’ici, sachant que l’A61 sépare les Pyrénées de la montagne Noire. Ils ont placé des pièges photo à proximité des passages à faune de l’autoroute qui ont confirmé leur présence.

« Ce félin n’aime pas se déplacer à découvert, des haies vont être replantées pour canaliser le trajet des chats vers ces corridors sécurisés », précise Maxime Belaud, qui a également observé des individus écrasés le long de cette autoroute.

Suite à ce travail, une réserve biologique sans exploitation forestière va voir le jour sur la montagne Noire et profitera à la protection du mammifère.

Chat sauvage / chat forestier
© THEO TZELEPOGLOU

Emmanuelle paramètre le piège photo et note le point GPS de l’emplacement. Dans l’étude précédente, seuls 30 % des spécimens photographiés appartenaient à une lignée pure de chat forestier. Tous les autres étaient des individus hybrides.

« C’est la grande menace de l’espèce. Nous avons mené une campagne de stérilisation des chats errants et des chats domestiques auprès des particuliers », dit la mammalogiste en jetant un dernier coup d’œil à la caméra installée sur un gros chêne.

La scientifique reste cependant optimiste : « Si le félin est identifié, nous allons mettre en place des mesures de protection dans de nouveaux départements. »

Couverture de La Salamandre n°280

Cet article est extrait de la Revue Salamandre

n° 280  Février - Mars 2024, article initialement paru sous le titre "Retour à pas de velours"
Catégorie

Écologie

Vos commentaires

Réagir

Pour commenter sans créer de compte, il vous suffit de cliquer dans la case « nom » puis de cocher la case « je préfère publier en tant qu’invité ».

Ces produits pourraient vous intéresser

Le grand livre de la nature

69.00 €

Les plantes sauvages

49.00 €

Agenda de la nature au jardin 2024

6.00 €

ALPES 2e édition

42.00 €

Découvrir tous nos produits

Poursuivez votre découverte

La Salamandre, c’est des revues pour toute la famille

Découvrir la revue

Plongez au coeur d'une nature insolite près de chez vous

8-12
ans
Découvrir le magazine

Donnez envie aux enfants d'explorer et de protéger la nature

4-7
ans
Découvrir le magazine

Faites découvrir aux petits la nature de manière ludique

Nos images sont protégées par un copyright,
merci de ne pas les utiliser sans l'accord de l'auteur