© Pixabay

Des canards en pleine ville

Même en milieu urbain on peut observer des canards et autres oiseaux d'eau. Rendez-vous sur les bords du lac de Neuchâtel.

Même en milieu urbain on peut observer des canards et autres oiseaux d'eau. Rendez-vous sur les bords du lac de Neuchâtel.

Le port de Neuchâtel abrite des oiseaux sauvages en grand nombre en hiver. Ils y séjournent provisoirement, ou restent à l'année.
Parmi eux, les harles bièvres. Ces canards ont pour particularité d'avoir un bec denté. Cela permet aux harles d'attraper facilement des poissons. Le mâle de cette espèce a le corps blanc et la tête sombre avec de beaux reflets verts et bleus. La femelle est plus terne, mais très reconnaissable à sa tête rousse surmontée d'une crête.

Autre habitante du lac, la foulque macroule à ne surtout pas prendre pour une poule d'eau ! Cette dernière a le bec rouge et jaune, bien différent du bec blanc de la foulque.

Le lac de Neuchâtel abrite également une des plus grandes population hivernante de nette rousse. Retrouvez cet oiseau dans un autre épisode de la Minute Nature.

On peut aussi voir un canard très remarquable. Noir et blanc avec une grande houppette et un œil jaune immanquable : c'est le fuligule morillon. Ce canard plongeur se nourrit de mollusques et autres crustacés d'eau douce. Ces canards profitent de l'arrivée de la dreissène, une moule d'eau douce, qui pullulent dans les grands lacs depuis son introduction.

Retrouvez tous ces canards dans notre livre Le lac aux oiseaux.

Un photographe inspiré, un radeau camouflé et d’innombrables comédiens à plumes. Telle est la trame du Lac aux oiseaux, un livre d’art qui offre un étonnant regard à fleur d’eau sur canards, foulques et autres hérons.
Depuis cinq ans, Alessandro Staehli navigue le long des rives du lac de Neuchâtel avec son affût flottant en toute saison et par tous les temps.
En jouant avec les lumières dansantes et l’humeur changeante du plus grand lac entièrement suisse, il transforme le quotidien sauvage en scènes d’une poésie et d’un esthétisme surprenants. Le cormoran qui sèche ses ailes devient ténor d’opéra, le cygne diaphane qui glisse sur l’eau fait de l’œil à Tchaïkovski et à la princesse Odette du Lac des cygnes.
Un lyrisme humble et naturel qui invite le lecteur à découvrir les oiseaux d’eau sous un nouvel éclairage.

Catégorie

La Minute Nature

Vos commentaires

Réagir

Pour commenter sans créer de compte, il vous suffit de cliquer dans la case « nom » puis de cocher la case « je préfère publier en tant qu’invité ».

Ces produits pourraient vous intéresser

Chasseur d’orages

39.00 €

Le lièvre invisible

34.00 €

La leçon du brin d’herbe

19.00 €

L’Univers sous mes pieds

19.00 €

Découvrir tous nos produits

Poursuivez votre découverte

La Salamandre, c’est des revues pour toute la famille

Découvrir la revue

Plongez au coeur d'une nature insolite près de chez vous

8-12
ans
Découvrir le magazine

Donnez envie aux enfants d'explorer et de protéger la nature

4-7
ans
Découvrir le magazine

Faites découvrir aux petits la nature de manière ludique

Nos images sont protégées par un copyright,
merci de ne pas les utiliser sans l'accord de l'auteur