La Salamandre vous offre en ce moment la lecture de cette page. Soutenez un média indépendant, abonnez-vous !

Je m’abonne

Ouvrez un resto pour l’écureuil

  • Cible

    Famille

  • 4-7 ans
    8-12 ans

  • Durée

    Demi-journée

  • Saison

    Hiver

Attirez l’écureuil dans votre jardin en lui confectionnant un self-service sur mesure.

Publié le 30 novembre 2020

Activité proposée par David Melbeck

Quand de courageux joggeurs défilent de bon matin dans les parcs urbains, une autre course se déroule parfois quelques mètres plus haut. Avec un peu de chance, il suffit alors de lever les yeux pour apercevoir un petit animal prolongé d’une incroyable queue en panache, bondissant de branche en branche. Les écureuils citadins sont discrets mais peu farouches. Ils se laissent observer bien plus facilement que leurs homologues des forêts avec leur cache-cache habituel, tournant autour des troncs d’arbres pour rester hors de vue des intrus.

Parmi les mammifères de nos régions, le rouquin est l’un des seuls qui n’hiberne pas tout en étant entièrement diurne. C’est pourquoi il n’est pas rare de l’apercevoir en plein hiver. Surtout quand le gourmand visite les mangeoires à oiseaux.

L’écureuil se passe très bien de notre aide durant la saison froide, car il prend toujours soin de faire des réserves de nourriture. Même s’il n’en retrouve qu’une partie ! Installer une mangeoire à son intention en automne permet donc surtout de l’admirer facilement. Dans quelques cas cependant, cette aide peut s’avérer utile, notamment lorsque la production automnale de graines a été faible. L’apport de noix peut alors aider les femelles, dont la gestation et la mise bas ont lieu dès la fin de l’hiver.

Alors, si vous souhaitez inviter le petit acrobate dans les arbres de votre jardin, suivez le guide !

Matériel

  • Planche de 96 cm de long, 20 cm de large et 2 cm d’épaisseur
  • Mètre, règle et crayon
  • Scie
  • Marteau ou perceuse-visseuse
  • Clous ou vis
  • Plaques d’écorce et branches fendues
  • 4 crochets à visser
  • Fil de fer

Comment faire une mangeoire pour écureuil

Et encore…

  • Veillez à ce que l’écureuil ait un endroit où s’abreuver non loin, un besoin vital été comme hiver.
  • Variez le contenu de la mangeoire : noix, noisettes, faînes, samares d’érable, cônes d’épicéa…

Règles d’or

  • Au sol, l’écureuil est très vulnérable. Il doit toujours pouvoir se déplacer sans mettre pied à terre, surtout si son itinéraire traverse une route. Installez la mangeoire sur un arbre en contact avec d’autres : bosquet, alignement, haie…
  • Si les chats de votre quartier sont de farouches chasseurs, faites attention à ce que l’emplacement de la mangeoire ne place par l’écureuil à portée de leurs griffes embusquées.
  • Remplissez la mangeoire chaque semaine, de décembre à mars.

Le Petit Poucet des arbres

Vous remarquerez facilement la présence d’un écureuil en identifiant les indices qu’il laisse un peu partout derrière lui…
Suivez sa piste dans les bois et les parcs arborés.

© Jean Chevallier © Jean Chevallier © Jean Chevallier © Jean Chevallier

Le rouquin ne mange pas très proprement et les restes de ses repas jonchent souvent le sol. Cônes de pin et d’épicéa rongés sauf à leur extrémité, coques de noix, de glands ou de noisettes fendues en deux, rameaux de résineux découpés… Autant de traces de son passage et de son appétit.

Son nid est une boule compacte de branchages d’environ 30 à 50 cm de diamètre, tapissée de feuilles généralement issues du même arbre. Il est souvent situé au creux d’une branche, près du tronc ou dans la couronne, à au moins 4 ou 5 m de haut.

Difficiles à repérer sans neige, ses empreintes commencent et s’arrêtent toujours au pied d’un tronc. Au sol, l’écureuil sautille comme un lapin, laissant quatre traces en trapèze caractéristiques. Attention, les empreintes sont inversées : les pattes avant marquent à l’arrière et inversement.

Découvrez d'autres façons de rendre votre jardin plus accueillant pour la nature avec nos activités.

Apprenez à observer l'écureuil et ses cousins avec notre livre J'observe les mammifères.

Voici le premier manuel pratique d’observation des mammifères de nos régions en langue française. Orienté grand public et amateurs éclairés, J’observe les mammifères ! est compact et très richement illustré.

Des rongeurs aux carnivores, ce livre fourmille de trucs et d’astuces pour faire des observations inoubliables de ces animaux si discrets et souvent farouches. Il offre aussi des clés pour aller plus loin, identifier tous les mammifères et comprendre leur comportement. Il fournit enfin toutes les informations pour se connecter aux bons réseaux et participer aux recensements et actions associatives. J’observe les mammifères ! permet à chacun d’entrer dans un nouveau monde, sans appréhension et avec simplicité.

A découvrir aux alentours

Prochainement...
Réagir

Pour commenter sans créer de compte, il vous suffit de cliquer dans la case « nom » puis de cocher la case « je préfère publier en tant qu’invité ».

Couverture de La Salamandre n°261

Cet article est extrait de la Revue Salamandre

n° 261  Décembre 2020 - Janvier 2021
Catégorie

Jardin

Nos produits
pour faire le plein d’activités

Le guide nature Traces et indices

17.00 €

Tous dehors ! en balade

19.00 €

Le guide nature En forêt, 2e édition

17.00 €

La nature en famille en hiver

14.95 €

Découvrir tous nos produits
Nos images sont protégées par un copyright,
merci de ne pas les utiliser sans l'accord de l'auteur