Fabriquez un refuge pour le muscardin

  • Cible

    Famille

  • Adulte
    8-12 ans

  • Durée

    2h

  • Saison

    Été

Et si vous installiez une petite cabane au milieu de votre roncier ? Le muscardin adorera s’y reposer durant les journées d'été.

Publié le 30 juillet 2019

Activité proposée par David Melbeck

Camille et Nathan inspectent la partie la plus sauvage du jardin. Là, tout au fond du verger, le terrain s’est embroussaillé. L’abord de la haie volontairement laissée à l’abandon est devenu friche. Les ronces y ont fait leur apparition et offrent une forteresse d’épines appréciée par de nombreux animaux.

Le sourire violacé, les doigts tachés et griffés, les enfants, si gourmands, s’adonnent à la cueillette des mûres. Un fruit avalé pour un autre déposé dans le panier… « Un nid ! » Nathan montre du doigt une petite construction de foin gros comme son poing. Le fragile édifice est bien caché au cœur du roncier. C’est une boule d’herbes méticuleusement tissée et adossée aux tiges épineuses. Une minuscule entrée latérale prouve que le mystérieux propriétaire vient de quitter son abri en catimini, tiré de son sommeil par les jeunes intrus. Il s’agit d’un muscardin, un petit rongeur à la queue préhensile et touffue, recouvert d’une toison d’un joli roux doré. D’habitude, c’est à la nuit tombée que notre acrobate aux grands yeux noirs sort pour jouer les funambules.

Pour favoriser cet animal attachant, plantez donc une haie champêtre avec une grande diversité d’arbustes à petits fruits : viorne, noisetier, prunellier, framboisier, sorbier, églantier… Et laissez une friche qu’il suffit d’entretenir tous les trois à cinq ans.

Avant que le rat d’or ne s’en aille parcourir les forêts alentour en quête d’un site d’hibernation, voici comment construire un nichoir à son attention pour l’observer à la belle saison.

Matériel

  • Nichoir à oiseaux ou
    boîte en bois
  • Feuille de plastique ou
    de caoutchouc
  • Planches, scie, marteau
  • Règle ou mètre
  • Piquet
  • Vis, clous, équerres
  • Scie cloche, perceuse

Comment bricoler un nichoir à muscardin ?

Et encore…

Le muscardin appréciera ce gîte diurne qu’il fréquentera jusqu’à la fin de l’automne. Il est rare qu’il l’utilise pour hiberner.

Pour entrevoir le rat d’or, ouvrez ou secouez délicatement le nichoir. Il se présentera près du trou pour déguerpir. Ecartez-vous et faites-vous oublier vingt minutes. Il reviendra sous vos yeux. N’usez de ce stratagème qu’une seule fois ou l’élégant rongeur s’en ira définitivement.

Règles d'or

• Posez le nichoir dans un endroit touffu et bien ensoleillé, en contact avec une haie ou une forêt. Les fourrés de ronces sont préférables, mais l’enchevêtrement d’autres lianes – tamier, clématite, chèvrefeuille – ou les haies basses de bocage conviennent aussi.

• Pas la peine d’inviter de muscardin si vous habitez en ville ou au cœur d’un lotissement. Le rongeur vit à la campagne, toujours à proximité d’une lisière, d’un bois ou du bocage.

Muscardin : Fabriquez un refuge pour ce rongeur devenu rare

Etonnant, épatant et craquant !

Deux grands yeux, quatre mains de petit singe et des ruses de caméléon, le muscardin est un voisin irrésistible.

La vue du muscardin est parfaitement adaptée à une faible luminosité mais il ne voit rien dans l’obscurité totale. Il s’est donc équipé d’une panoplie de sens complémentaires pour s’orienter : odorat développé, ouïe fine et, côté tactile, longues moustaches appelées vibrisses.

Cet excellent acrobate se déplace presque toujours dans la végétation plutôt qu’au sol. Equipées de pouces mobiles, ses quatre pattes sont aussi habiles que de petites mains. Pratique pour se maintenir entre les épines !

Sa façon de se figer face au danger et, parfois, ses déplacements au ralenti rappellent la stratégie du caméléon pour passer inaperçu. Quant à sa queue préhensile, elle s’enroule autour des tiges. La secrète petite souris rouge vous fera craquer à coup sûr si vous avez la chance de l’admirer.

Pour en savoir plus sur le muscardin et ses cousins loirs et lérots, lisez notre dossier complet.

A découvrir aux alentours

Prochainement...
Réagir

Pour commenter sans créer de compte, il vous suffit de cliquer dans la case « nom » puis de cocher la case « je préfère publier en tant qu’invité ».

Couverture de La Salamandre n°253

Cet article est extrait de la Salamandre

n° 253  Août - Septembre 2019
Catégorie

Bricolages

Nos produits
pour profiter pleinement de votre sortie

Le lac aux oiseaux

49.00 €

Eduquer ses enfants comme un renard

19.00 €

Marche avec les loups

29.00 €

Tu marches, il marche, vous marchez… moi, je cours

19.00 €

Découvrir tous nos produits