La Salamandre vous offre en ce moment la lecture de cette page. Soutenez un média indépendant, abonnez-vous !

Je m’abonne

Construisez un abris à couleuvres dans votre jardin

© David Melbeck
  • Cible

    Amateur nature

  • Adulte

  • Durée

    2h

  • Saison

    Été

Et si vous invitiez les couleuvres ? Inoffensifs pour nous, ces paisibles reptiles feront la chasse aux rongeurs dans le potager.

Publié le 31 mai 2021

Activité proposée par David Melbeck

Alors que nous sommes tranquillement assis au bord de la mare, un petit serpent fait soudain irruption à la surface de l’eau. Immobiles et silencieux, nous observons cette jeune couleuvre vivre sa vie. Ce que j’avais pris pour un morceau de plante aquatique collé sur son museau est en réalité un têtard qu’elle maintient fermement dans sa bouche ! Ayant rejoint la berge, elle entreprend de l’appuyer sur les cailloux pour l’avaler plus facilement.

Ces reptiles pacifiques sont susceptibles de fréquenter les jardins tranquilles et ensoleillés, pour peu qu’ils y trouvent quelques broussailles et herbes folles. Certaines espèces apprécient les points d’eau où elles attraperont têtards et grenouilles, d’autres préfèrent chasser les souris et campagnols entre les plates-bandes. Pourquoi ne pas leur aménager un refuge ? En combinant matière végétale en décomposition, abris souterrains et cachettes nombreuses, vous offrirez à ces petites bêtes un gîte précieux. Elles pourront y passer l’hiver à l’abri du gel et s’y réfugier l’été lors des trop fortes chaleurs. Peut-être même décideront-elles d’y déposer leur ponte.

Dans nos paysages fragmentés, bien des serpents finissent leur vie écrasés sur l’asphalte de nos routes. Ce genre d’aménagement leur évite des déplacements risqués en répondant à plusieurs besoins en un seul lieu. Vous souhaitez participer à la sauvegarde de ces animaux ? Alors voici quelques indications pour leur construire un hôtel quatre étoiles !

Matériel

  • Un ruban ou une ficelle
  • Une pioche
  • Une bêche
  • Une pelle
  • Une brouette
  • Des briques creuses, pots de fleurs, vieilles tuiles ou ardoises
  • Des grosses pierres
  • Du foin, de l’herbe coupée, des feuilles mortes ou du compost
  • Des morceaux de bois et des branches

Comment faire un abris à couleuvre ?

Règles d’or

  • Choisissez un coin ensoleillé et tranquille, de préférence sur un talus ou le long d’une haie, pas trop proche des routes.
  • Aux abords du refuge, privilégiez une fauche manuelle, pour éviter de découper vos hôtes en rondelles en passant la tondeuse.
  • N’ouvrez jamais l’abri pour voir s’il est fréquenté, vous feriez peur à ses habitants qui pourraient ne pas y revenir.

Et encore…

Ce gîte attirera bien d’autres animaux que les couleuvres. Les lézards seront sûrement les premiers à l’adopter ! Bien plus rare, la vipère peut aussi s’inviter au jardin. Pas de panique ! Craintive, elle fera tout pour vous éviter. De votre côté, ouvrez l’œil quand vous marchez aux abords du gîte.

Plus d’infos dans notre dossier Vipère, la pacifique.

Mais qui sont ces serpents qui sifflent sur nos terres ?

A collier, à damier ou couleur olive : les couleuvres susceptibles de se glisser dans les jardins naturels
possèdent chacune leurs signes distinctifs.

Couleuvre à collier
Couleuvre à collier / © Jean Chevallier

La plus répandue a généralement un collier jaune et noir bien marqué sur la nuque. Il s’agit de la couleuvre à collier helvétique, aux mœurs semi-
aquatiques. Elle appréciera particulièrement la présence d’une mare où elle pourra attraper têtards et grenouilles.

Couleuvre d'esculape
Couleuvre d'esculape / © Jean Chevallier

Nettement plus arboricole, la couleuvre d’Esculape est capable de grimper à plusieurs mètres de haut. Elle arbore une élégante robe unie brun olivâtre, très brillante. Elle chasse un grand nombre de rongeurs et peut les poursuivre jusque dans leurs galeries.

couleuvre verte et jaune
couleuvre verte et jaune / © Jean Chevallier

Enfin, la superbe couleuvre verte et jaune est constellée de taches et de stries claires sur fond sombre. Adaptable, elle inscrit à son menu de nombreux petits mammifères mais aussi des oiseaux, des amphibiens, des lézards et parfois même d’autres serpents.

A découvrir aux alentours

Prochainement...
Réagir

Pour commenter sans créer de compte, il vous suffit de cliquer dans la case « nom » puis de cocher la case « je préfère publier en tant qu’invité ».

Couverture de La Salamandre n°264

Cet article est extrait de la Revue Salamandre

n° 264  Juin-Juillet
Catégorie

Jardin

Nos produits
pour faire le plein d’activités

Tous dehors en ville

19.00 €

Le guide nature Traces et indices

17.00 €

Le guide nature En forêt, 2e édition

17.00 €

Tous dehors ! en forêt

19.00 €

Découvrir tous nos produits
Nos images sont protégées par un copyright,
merci de ne pas les utiliser sans l'accord de l'auteur