La Salamandre vous offre en ce moment la lecture de cette page. Soutenez un média indépendant, abonnez-vous !

Je m’abonne

Construisez un abri à coccinelles pour le jardin

© David Melbeck
  • Cible

    Famille

  • Adulte
    8-12 ans

  • Durée

    < 1h

  • Saison

    Été

Invitez les coccinelles à se mettre à l’abri dans votre potager... et comptez sur ces précieuses alliées au printemps prochain.

Publié le 1 août 2021

Activité proposée par David Melbeck

Un, deux, trois puis quatre coccinelles se sont agglutinées ce matin au creux d’une feuille flétrie par terre dans le jardin. La jolie couleur rouge orangé de leur carapace bombée signale aux prédateurs leur toxicité : inutile de les mettre au menu. Mais tous ne respectent pas cet avertissement, certains oiseaux en font tout de même leur repas.

Cet étonnant conciliabule de petits coléoptères indique que les bêtes à bon Dieu commencent à mener une vie ralentie. En septembre, la nourriture se fait rare : les pucerons dont elles se nourrissent, si nombreux au printemps, ont quasiment disparu. Quant à la température, elle baisse de plus en plus, particulièrement la nuit. Les coccinelles commencent donc à chercher des lieux ensoleillés et très aérés pour hiverner. Certains refuges très prisés peuvent rassembler plusieurs dizaines de coccinelles à sept points ou bien des centaines de coccinelles à deux points.

Si vous voulez les inviter au jardin, le moment est venu de fabriquer un abri susceptible de les héberger jusqu’au printemps prochain. Des planchettes de récup, quelques clous… le bricolage est tout simple. Dernière précaution pour que ce gîte soit vraiment utile : laissez des herbes folles sur pied non loin du gîte. Au printemps, elles accueilleront des pucerons qui feront la joie des coccinelles affamées.

Matériel

  • 2 planches (non traitées) de 15 mm d’épaisseur : une de 14 x 96 cm (pour 8 planchettes) et une de 18 x 50 cm (pour le dos, le toit et le fond)
  • Mètre
  • Scie
  • Cale ou gabarit de 5 mm d’épaisseur
  • Marteau et clous

Les étapes pour construire un abri à coccinelle

Règle d’or

Placez toujours le gîte dans un endroit sec, ensoleillé et aéré. Un champignon mortel pour les coccinelles peut se développer dans les endroits trop humides.

Et encore…

  • Imperméabilisez le toit avec une peinture étanche ou une toile goudronnée. Ne peignez jamais l’intérieur. Privilégiez le bois de récupération et n’hésitez pas à varier les dimensions, sauf celle de l’espace entre les planchettes.
  • En guise d’alternative bien plus simple : une boîte en bois avec une face grillagée et remplie de pommes de pin.

Coccinelles en coloc

Voici quelques-unes des coccinelles qui pourraient se sentir bienvenues dans votre abri sur mesure.

Coccinelle à septs points
Coccinelle à septs points / © Yves Le Monnier

La coccinelle à sept points est si connue qu’on lui donne de nombreux surnoms régionaux : barbelotte, catherinette, petit ange, bête du paradis… Le nombre de points n’indique pas l’âge, mais les plus vieux individus sont rouge foncé.

Coccinelle à deux points
Coccinelle à deux points / © Yves Le Monnier

La coccinelle à deux points est plus petite que sa cousine et sa garde-robe est plus variée, elle peut être noire avec des points rouges.

Coccinelle asiatique
Coccinelle asiatique / © Yves Le Monnier

La coccinelle asiatique multiplie également les motifs et les couleurs sur ses élytres. Importée dans les années 1980 pour lutter contre les pucerons, elle mange aussi les autres coccinelles. Cet insecte qui a colonisé l’Europe entière entre souvent en nombre dans les maisons pour y prendre ses quartiers d’hiver.

Larve de coccinelle
Larve de coccinelle / © Yves Le Monnier

Les larves de ces trois espèces sont de véritables ogresses miniatures aux allures d’extraterrestres épineux. Chacune consomme des centaines de pucerons avant de se métamorphoser.

Apprenez-en encore plus sur les coccinelles dans notre dossier complet.

Découvrez d'autres installations à faire au jardin avec notre livre Agir pour la nature au jardin.

A découvrir aux alentours

Prochainement...
Réagir

Pour commenter sans créer de compte, il vous suffit de cliquer dans la case « nom » puis de cocher la case « je préfère publier en tant qu’invité ».

Couverture de La Salamandre n°265

Cet article est extrait de la Revue Salamandre

n° 265  Août-septembre
Catégorie

Jardin

Nos produits
pour faire le plein d’activités

Tous dehors en ville

19.00 €

Le guide nature Traces et indices

17.00 €

Le guide nature En forêt, 2e édition

17.00 €

Tous dehors ! en forêt

19.00 €

Découvrir tous nos produits
Nos images sont protégées par un copyright,
merci de ne pas les utiliser sans l'accord de l'auteur