Comment attirer un orvet dans son jardin ?

  • Cible

    Famille

  • Adulte
    8-12 ans

  • Durée

    2h

  • Saison

    Été

Un orvet habite peut-être votre jardin. Installez lui un solarium pour qu'il puisse prendre le soleil et que vous puissiez l’observer

Publié le 27 mai 2019

Activité proposée par David Melbeck

Les rayons du soleil adoucissent la corvée du matin. Ouf, ranger les objets qui traînent au fond du jardin n’est finalement pas si désagréable. Et puis, chaque jouet oublié quelques jours a laissé une empreinte. L’herbe blanchie par l’absence prolongée de lumière révèle un curieux univers. Ici un limaçon ou un lombric, là une base avancée de fourmis rouges ou encore un étrange insecte… Les enfants prennent visiblement un grand plaisir à examiner cette vie inattendue.

Soudain, la petite voisine venue en renfort pousse un cri strident. « Un serpent ! ». Là, sous une planche, un animal sans pattes sort de sa torpeur. Son corps d’une trentaine de centimètres est recouvert d’écailles lisses et brillantes. Camille et Nathan ont vite fait de reconnaître le reptile boudiné qui fréquente discrètement les lieux. « Mais non, c’est un orvet ! Un inoffensif lézard. N’aie pas peur. On l’a déjà vu dans le paillis des tomates. » Pendant ce temps, la bête serpentiforme disparaît sous les herbes…

L’orvet est plus répandu qu’on ne le pense. Fouisseur, il se faufile au ras de la pelouse, dans le compost ou la terre meuble. Si, comme Nathan et Camille, vous souhaitez l’observer en toute tranquillité dans votre jardin, il suffit de lui bricoler un solarium particulier. Nul doute qu’en contrepartie de cet aménagement, il donnera un coup de main au potager en dévorant larves, vers et limaces. Alors, vous êtes prêt ?

Matériel

  • Une vitre de préférence en verre trempé ou un bout de plexiglas
  • Une bâche noire, une plaque de bois ou une tôle
  • Quelques pierres
  • Une paire de ciseaux

Comment faire ?

Règles d'or

  • Choisissez de préférence une surface transparente et solide, verre sécurité ou double vitrage. Après l’installation, oubliez votre aménagement 2 ou 3 semaines. Choisissez les premières heures de la matinée pour visiter votre observatoire.
  • Soyez rapide lors de chaque passage. Soulevez doucement la bâche sans heurter la vitre, observez quelques instants et recouvrez au plus vite même si vous apercevez des orvets. N’essayez pas de les attraper. Les animaux dérangés ou délogés ne reviendront pas. En revanche, si vous reposez délicatement la bâche avant que les reptiles ne bougent, ils seront sans doute encore là au prochain coup d’œil.
  • Favorisez les orvets au jardin en maintenant des bandes d’herbes folles, des buissons, en espaçant les tontes et en mettant du paillis ou du BRF au pied de vos arbres fruitiers.

Et encore…

Une autre option consiste à installer une simple tôle ondulée. Au lieu de dérouler la bâche, il faudra soulever avec précaution la plaque pour découvrir ce qui se passe dessous. Observez quelques instants et remettez-la en place en veillant à ne pas écraser vos protégés.

Découvrez comment distinguer facilement un orvet d'un serpent.

Attention fragile

Qui a dit que l’orvet ne cassait pas des briques ? Ce singulier reptile est un animal tout simplement extraordinaire.

Le surnom de serpent de verre de l’orvet évoque le moyen original qu’il a d’échapper aux prédateurs. En cas de danger, ce petit animal casse sa queue qui continue de bouger sous les yeux du prédateur en détournant son attention. Le reptile en profite alors pour s’échapper. Mais cette botte secrète ne servira qu’une fois.

L’orvet est protégé par la loi et on ne doit pas le manipuler. Si vous devez néanmoins en déplacer un de quelques mètres pour lui éviter un coup de bêche ou de fourche, tenez-le avec douceur, sans le serrer et laissez-le glisser calmement entre vos doigts. Ne l’attrapez jamais par la queue et soyez sûr qu’il ne s’agit pas d’une vipère.

L’orvet se reconnaît à sa tête sans cou et à ses pupilles rondes. Son corps brillant marron à brique n’a pas de motifs. Si le mâle est plutôt uniforme, la femelle porte une bande sombre sur chaque flanc qui tranche avec le dos. Les jeunes se reconnaissent à leurs couleurs brillantes et contrastées. Leurs flancs sont noirs et ils mesurent à peine 4 ou 5 cm. Peut-être en trouverez-vous sous votre observatoire.

A découvrir aux alentours

Prochainement...
Réagir

Pour commenter sans créer de compte, il vous suffit de cliquer dans la case « nom » puis de cocher la case « je préfère publier en tant qu’invité ».

Couverture de La Salamandre n°246

Cet article est extrait de la Salamandre

n° 246  juin - juillet 2018
Catégorie

Jardin

Nos produits
pour profiter pleinement de votre sortie

Le lac aux oiseaux

49.00 €

Eduquer ses enfants comme un renard

19.00 €

Marche avec les loups

29.00 €

Tu marches, il marche, vous marchez… moi, je cours

19.00 €

Découvrir tous nos produits