La Salamandre vous offre en ce moment la lecture de cette page. Soutenez un média indépendant, abonnez-vous !

Je m’abonne

Chevalier guignette, où et comment observer cet oiseau ?

© AGAMI Photo Agency / Alamy
  • Cible

    Amateur nature

  • Adulte

  • Durée

    -

  • Saison

    Printemps

De mars à mai, les limicoles migrent en nombre vers le Grand Nord pour se reproduire. Et si vous guettiez l’un des plus communs près de chez vous ? Découvrez le chevalier guignette.

Publié le 5 avril 2023

Activité proposée par JEAN PHILIPPE PAUL

Les pieds dans la vase

Les limicoles, du latin limus – boue – et cola – qui habite – sont des petits échassiers vivant essentiellement sur les rivages et dans les marais. Ces oiseaux ont les pattes et le bec généralement assez longs. Leur taille varie de celle d’un moineau pour le bécasseau minute à celle d’un pigeon pour le courlis cendré, en passant par tous les intermédiaires.
Gravelots, bécassines, huîtriers, pluviers, avocettes, et autres chevaliers constituent autant de représentants de ce groupe.

Quand ?

  • Le printemps (mars-mai) est une période privilégiée pour admirer les limicoles en plumage nuptial, tandis que l’été et le début d’automne (juillet-septembre) garantissent des effectifs plus fournis et de plus longs stationnements. Le chevalier guignette fait partie des espèces visibles toute l’année.
  • Dans les terres, l’heure importe peu. La position du soleil a en outre une importance pour bénéficier d’une bonne lumière. Sur les rivages marins, scrutez les vasières à marée haute pour des vues spectaculaires et rapprochées.
  • Des conditions variables ou perturbées contraignent ces migrateurs à faire des haltes, contrairement aux longues périodes de beau temps. Les fortes chaleurs sont à éviter car elles floutent la visibilité au ras du sol. Après de fortes pluies, cherchez des terrains temporairement inondés propices à ces fouilleurs de boue.

Où ?

  • Dans les terres : optez pour les plages de lacs, les étangs exondés, les terrains inondés, les berges… Le chevalier guignette est, avec le petit gravelot, le limicole le plus fréquent en bord de rivière et il peut même fréquenter les ruisseaux.
  • Sur la côte : les grandes vasières, salins, lagunes et autres embouchures sont les meilleurs spots.

Matériel

Les limicoles en groupe sont souvent farouches et s’admirent surtout à distance. Ajoutez à cela les difficultés d’identification et vous comprendrez que la longue-vue sur trépied est votre meilleure alliée.
Sur des petits étangs ou en bord de cours d’eau, des jumelles à bon grossissement (10 x) suffisent généralement.

Règle d’or

Gardez vos distances en toute saison : les petits échassiers nicheurs sont souvent des espèces menacées et les migrateurs au long cours doivent constituer des réserves en toute quiétude.

La bonne idée

Vous pensez que des chevaliers guignettes ou des gravelots nichent sur une plage près de chez vous ? Signalez votre observation aux autorités compétentes ou à l’association ornithologique locale pour assurer leur tranquillité pendant la période de reproduction.

Chevalier guignette*

*

Actitis hypoleucos

Chargement

virgule

© Sylvain Leparoux
Chargement

Barre blanche

© Sylvain Leparoux

Le défi

Un petit chevalier brun isolé hoche la queue au bord d’une flaque ? Guignette ou culblanc ? Pointez les différents critères ci-contre et en cas de doute, n’écartez pas l’hypothèse d’une autre espèce, comme le chevalier sylvain.

Chevalier culblanc

Tringa ochropus

Chargement

Sourcil marqué devant l'œil

Fins points blancs

© Sylvain Leparoux
Chargement

noir

3 barres grossières

© Sylvain Leparoux

Aller plus loin

Ceci n’est pas : Barge ou courlis ? Pluvier ou vanneau ? Découvrez nos vidéos d’identification de limicoles.

Le comportement des oiseaux d’Europe

Découvrez les techniques de vol, les stratégies d’alimentation, les parades nuptiales et autres comportements de 427 espèces, dont les limicoles.

A découvrir aux alentours

Prochainement...
Réagir

Pour commenter sans créer de compte, il vous suffit de cliquer dans la case « nom » puis de cocher la case « je préfère publier en tant qu’invité ».

Couverture de La Salamandre n°275

Cet article est extrait de la Revue Salamandre

n° 275  Avril - Mai
Catégorie

Observations

Nos produits
pour faire le plein d’activités

Le guide nature Traces et indices – 2e édition

19.90 €

Le guide nature Les oiseaux – 2e édition

19.90 €

L’école à ciel ouvert

29.00 €

Agir pour la nature au jardin

24.00 €

Découvrir tous nos produits
Nos images sont protégées par un copyright,
merci de ne pas les utiliser sans l'accord de l'auteur