© Pixabay

Secrets d’arbres 4: le noyer

Comment reconnaître le noyer ? Où le trouver ? Quels sont ses usages ? Pourquoi aucune plante ne pousse autour de lui ? Apprenez-en plus sur cet arbre et tentez de gagner un guide nature en participant à notre concours.

Comment reconnaître le noyer ? Où le trouver ? Quels sont ses usages ? Pourquoi aucune plante ne pousse autour de lui ? Apprenez-en plus sur cet arbre et tentez de gagner un guide nature en participant à notre concours.

1 Reconnaître le noyer

  • Les feuilles

Les feuilles du noyer sont composées en folioles. Mais, toutes les feuilles composées ne sont pas des feuilles de noyer !

Par exemple, le sureau à feuilles à 5 à 7 folioles denté et pointus. Quant au frêne, il a de 9 à 13 foliole.

Le noyer a 5 à 9 folioles avec le terminal est plus grand. De plus, ces feuilles dégagent l'odeur très forte et particulière du noyer.

  • L'écorce

Le noyer a une écorce gris clair. Plus l'arbre est vieux, plus son écorce est crevassée.

  • Les fleurs et les fruits

Chez le noyer il y a des fleurs mâles et des fleurs femelles. Les fleurs mâles sont des chatons pleins de pollen. Les fleurs femelle sont fécondées par le vent. Elles gonflent progressivement entre le printemps et l'été pour donner le brou de noix. Ce fruit charnu renferme une noix composée d'une coquille en deux valves. La noix renferme une amande oléagineuse en deux parties. Chacune de ces parties est un cotylédon : la réserve de nourriture du jeune plant de noyer. C'est donc un fruit très riche en énergie en plus d'être très bon !

2 Où vit le noyer ?

Cet arbre aime les climats doux et chauds. Pendant les dernières glaciations, le noyer a fui le froid et s'est réfugié dans les balkans, en Italie et dans la péninsule ibérique. Ensuite, favorisés par les humains, le noyer a petit à petit recolonisé l'Europe. Les romains ont planté beaucoup de noyer dans leur empire.

3 Les usages du noyer

On consomme évidemment les noix en tant que telles. Mais, on en fait aussi une excellente huile. On peut aussi utiliser les noix encore vertes pour en faire du vin de noix ou de la liqueur.

Les tisanes et décoctions de ses feuilles sont utilisées pour calmer les saignements de nez et réguler la circulation sanguine.

Enfin, le bois très contrasté et veiné de rouge est une essence précieuse. C'est bois très tendre et donc facile à travailler. C'est le bois de rêve pour l'ameublement, la lutherie et l'ébénisterie.

4 Les compagnons du noyer

On voit souvent des écureuils et des geais qui mangent et enterrent des noix dans la forêt. Au printemps, les noix oubliées par ces jardiniers sauvages germent et donnent de nouveaux arbres.

Le pic épeiche est aussi un grand consommateur de noix.

5 La symbolique du noyer

En latin, le noyer s'appelle Juglans regia. Juglans vient de jovis, un autre nom du dieu Jupiter. La noix symboliserait le gland de Jupiter. A l'époque romaine, c'était un arbre très hautement considéré. C'est pour cela que les romains l'ont planté tout autour du pourtour méditerranéen en compagnie des oliviers et des vignes.

Les histoires autour de cet arbre sont contrastées. On dit que son ombre est maléfique, peut-être à cause de son étrange superpouvoir, mais aussi que c'est l'arbre des sages.

6 L'avenir du noyer

Notre monde globalisé fait voyager beaucoup de plantes et d'animaux et cela pose parfois des problèmes. C'est le cas pour une petite mouche arrivée en France dans les années 1980, la mouche du brou de noix. Elle ne tue pas les noyers, mais pond son asticot dans la chaire du brou et rend les noix impropres à la consommation.

Que peut-on faire pour lutter contre cet insecte ? Evidement, les insecticides ont été utilisés, mais ils détruisent beaucoup d'autres insectes. Certains arboriculteurs utilisent des pièges à phéromones. Sinon, on voit apparaitre dans les vergers des nichoirs à oiseaux, notamment pour les mésanges. Ces passereaux sont très friands de cet insecte et les éliminent naturellement.

7 Le superpouvoir du noyer

Avez-vous déjà remarqué que presque rien ne pousse autour d'un noyer ? C'est ça le superpouvoir du noyer : faire mourir toutes les autres plantes près de son tronc. Ses feuilles sont truffées de juglone, un composé toxique. Cette substance fait mourrir toutes les plantes qui voudraient pousser près du noyer.

C'est à la juglone que le noyer doit son odeur si particulière, et c'est aussi pour cela qu'on dit qu'il ne vaut mieux pas faire de sieste sous cet arbre.

Apprenez-en plus sur un autre arbre, le charme.

8 Le concours

Saurez-vous reconnaître les feuilles de ces quatre arbres ? Les photos de quatre feuilles d'arbres vont se succéder. Commentez sous la vidéo ou dans les commentaires de l'article de quelle espèce il s'agit et tentez de remporter un exemplaire du livre "Guide Nature En forêt". Retrouvez ici le règlement du concours.

Le guide nature En forêt

Envie d’enfin apprendre à distinguer le sapin de l’épicéa, de pister sangliers et cerfs jusqu’au fond des bois, de nommer les oiseaux forestiers et d’identifier les champignons et les petites fleurs qui égaient les feuilles mortes ? Cette deuxième édition du Guide nature En forêt, enrichie de 117 nouvelles espèces et de 209 dessins inédits, est faite pour vous.

Catégorie

La Minute Nature

Vos commentaires

Réagir

Pour commenter sans créer de compte, il vous suffit de cliquer dans la case « nom » puis de cocher la case « je préfère publier en tant qu’invité ».

Ces produits pourraient vous intéresser

Un tour de roue

19.00 €

Le faucon de l’espoir

34.00 €

La forêt hyperconnectée

19.90 €

Histoires surnaturelles. Alliances, ruses et stratagèmes entre plantes et insectes

39.00 €

Découvrir tous nos produits

Poursuivez votre découverte

La Salamandre, c’est des revues pour toute la famille

Découvrir la revue

Plongez au coeur d'une nature insolite près de chez vous

8-12
ans
Découvrir le magazine

Donnez envie aux enfants d'explorer et de protéger la nature

4-7
ans
Découvrir le magazine

Faites découvrir aux petits la nature de manière ludique

Nos images sont protégées par un copyright,
merci de ne pas les utiliser sans l'accord de l'auteur