Le retour de l’aigle dans le Jura suisse

Alors qu’il avait disparu de la montagne jurassienne au début du XXe siècle, l’aigle royal est de retour. Depuis bientôt trente ans, ce majestueux rapace recolonise lentement les falaises et les forêts du massif à partir des Alpes voisines. Point de situation, alors que le cap symbolique des dix couples vient d’être franchi.

Alors qu’il avait disparu de la montagne jurassienne au début du XXe siècle, l’aigle royal est de retour. Depuis bientôt trente ans, ce majestueux rapace recolonise lentement les falaises et les forêts du massif à partir des Alpes voisines. Point de situation, alors que le cap symbolique des dix couples vient d’être franchi.

4 questions à Marc Kéry

Senior Scientist Station ornithologique suisse de Sempach.

L’aigle royal revient dans le massif du Jura, pourquoi avait-il disparu ?

Bien que des données fiables manquent, l’aigle n’aurait jamais été commun dans le Jura suisse. Notamment en raison d’un couvert forestier trop dense et de la rareté des milieux ouverts pour chasser. Les rares couples ont été persécutés sans relâche à coups de fusil et de poison. Les nids pouvaient aussi être brûlés avec les poussins.

Qu’est-ce qui permet son retour aujourd’hui ?

La protection légale, même si le braconnage ne peut jamais être exclu. Comme chez beaucoup de carnivores (loup, ours, lynx, loutre) ou rapaces qui font leur retour en ce moment, l’arrêt des destructions volontaires est une étape importante pour
leur salut.

Toutes les menaces ont-elles disparu ?

Pas du tout ! Parmi les dangers plus importants qu’auparavant, on peut citer la fréquentation des milieux naturels par les humains. L’urbanisation et les loisirs, comme l’escalade ou le parapente, fragmentent et perturbent les territoires occupés ou potentiels pour les aigles. Il y a aussi de plus en plus d’infrastructures dangereuses comme les lignes à haute tension ou encore les éoliennes. Un aigle aurait été victime de l’une d’entre elles sur le mont Soleil (BE) à l’automne 2021. Pour des espèces qui vivent longtemps mais qui font peu de jeunes, la perte d’oiseaux adultes peut mettre en péril une petite population.

Jusqu’où peut aller cette reconquête ?

Même si l’aigle peut s’adapter à différents habitats et à une grande diversité de proies, il évitera sûrement les zones trop peuplées du Plateau et restera cantonné aux reliefs plus sauvages. Un ou deux couples nous échappent peut-être encore, car ils peuvent être très discrets. Et d’autres vont probablement s’installer dans les années à venir.

Retrouvez notre dossier complet sur l'aigle.

Couverture de La Salamandre n°271

Cet article est extrait de la Revue Salamandre

n° 271  Août - septembre 2022, article initialement paru sous le titre "Le retour du roi"
Catégorie

Infographies

Vos commentaires

Réagir

Pour commenter sans créer de compte, il vous suffit de cliquer dans la case « nom » puis de cocher la case « je préfère publier en tant qu’invité ».

Ces produits pourraient vous intéresser

Agenda de la nature au jardin 2023

12.00 €

Le guide nature Les oiseaux, 2e édition

19.90 €

Zéro déchet – Le guide inspiré de la nature

19.90 €

L’enquête sauvage, pourquoi et comment renouer avec le vivant ?

19.90 €

Découvrir tous nos produits

Poursuivez votre découverte

La Salamandre, c’est des revues pour toute la famille

Découvrir la revue

Plongez au coeur d'une nature insolite près de chez vous

8-12
ans
Découvrir le magazine

Donnez envie aux enfants d'explorer et de protéger la nature

4-7
ans
Découvrir le magazine

Faites découvrir aux petits la nature de manière ludique

Nos images sont protégées par un copyright,
merci de ne pas les utiliser sans l'accord de l'auteur